ENCORE UN PAS À FRANCHIR...    La Ligue arabe, l'ONU et l'UE réclament leur retrait    Une période d'incertitude s'ouvre au Tchad    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    "L'EN doit continuer à apporter de la joie aux Algériens"    C'EST DEJÀ LA FIN !    ECUEILS REGLEMENTAIRES ET COLÈRE DES SUPPORTERS    Six personnes arrêtées lors des manifestations    De fausses licences de moudjahidine pour importer des voitures    Lancement de "Lawhati" pour la vente d'œuvres d'art en ligne    CONSTANTINEREND HOMMAGE AU SOUVERAIN DU MALOUF    Le salon du livre amazigh est né    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    La sanglante guerre d'usure des Houthis    Une enquête choquante    Les inconnues d'un scrutin    346 Containers abandonnés    768 Logements sociaux électrifiés    Victoire du CRB devant le CABBA    Brèves    Les Africains connaissent leurs adversaires    182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès en 24h    Des milliers de travailleurs investissent la rue    Les raisons de la 2e vague de la hausse des prix    15 quintaux de kif marocain saisis    Le ministère du Commerce sensibilise    Déprime ramadhanesque    Les islamistes rêvent de victoire    L'Algérie ne tombera pas    Dernière ligne droite avant la campagne    «Les centres d'archives sont une vitrine»    Projection de Hassan Terro    Expo «Quelques choses d'Alger»    Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    «Le sondage doit devenir un réflexe»    la liste des membres sélectionnés approuvée    Hausse au premier trimestre 2021    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    La fièvre des stèles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les habitants réclament une salle de soins
TAGHAOUHAOUT (TAMANRASSET)
Publié dans Liberté le 31 - 01 - 2021

Remontés contre l'indigence extrême dans laquelle ils vivent, les habitants de Taghaouhaout, localité située à une cinquantaine de kilomètres du chef-lieu de la commune de Tamanrasset, interpellent de nouveau les autorités locales. On s'y rendant, un tableau noir a été présenté par les villageois qui ont dénoncé la politique de marginalisation adoptée par les responsables locaux.
La précarité de leurs conditions sociales confirme cet amer constat qui renvoie l'image des localités laissées-pour-compte. Des multiples revendications formulées, on en a retenu les plus urgentes, notamment celles relatives à la réhabilitation de l'école primaire, l'ouverture d'une cantine scolaire en mesure d'assurer des repas chauds aux écoliers, le transport scolaire, l'électrification rurale, l'augmentation des quotas d'aide à l'habitat rural et la réalisation des digues de protection contre les crues de l'oued traversant leur patelin.
L'équipement et la mise en service de l'unique salle de soins du village ont également été réclamés. D'après le représentant des habitants, la salle en question est fermée depuis 2008. "Pour faire une simple injection, on parcourt 140 km en aller-retour vers le chef-lieu communal", se lamente-t-il.
Rétorquant à ces allégations, le directeur de l'établissement public de santé de proximité, Hocine Messani, a tenu à préciser que la dégradation de l'infrastructure en question est à l'origine de cette fermeture. "Abandonnée depuis 2016, date du départ de l'infirmière affectée dans cette localité, l'état de la salle de Taghaouhaout s'est sérieusement dégradé.
Il a fallu attendre quatre ans pour que les services de l'APC réagissent à nos correspondances, en dégageant une enveloppe financière destinée à la réhabilitation de cette salle de soins", a-t-il expliqué. Maintenant que les travaux sont achevés, renchérit-il, la DSP s'est chargée de l'équipement et de l'affectation de deux infirmiers originaires de ce village qui officient au niveau de l'EPH de Tamanrasset.
Se voulant plus rassurant, M. Messani s'est engagé à ouvrir bientôt cette infrastructure sanitaire qui sera renforcée par les visites périodiques de la caravane médicale composées de spécialistes et de praticiens médicaux.


RABAH KARÈCHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.