L'engagement de l'Algérie à faire face aux défis sécuritaires réitéré    Baccalauréat: Fin des épreuves dans une ambiance d'optimisme    Berlin 2 loue la volonté de l'Algérie de partager son expérience de réconciliation avec la Libye    Joint-ventures: l'Algérie a toutes les chances d'attirer les investissements étrangers    Le ministère de la Santé élabore un guide de prise en charge post Covid-19    L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 268 guérisons et 9 décès    L'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    Mechichi campe sur ses positions    L'usage de la langue anglaise renforcé    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    "À nous la finale !"    Peu de communication, beaucoup de spéculation    L'ANGLETERRE ASSURE LA PREMIÈRE PLACE    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"J'ai toujours pensé que j'en étais capable"
Ryad Mahrez :
Publié dans Liberté le 08 - 05 - 2021

Pour avoir toujours eu foi en ses incroyables qualités, Riyad Mahrez n'en fait pas de son historique triplé face au Paris Saint-Germain en demi-finales de la Champions League une fin en soi. Mais plutôt un passage obligé, en attendant un éventuel sacre à Istanbul, le 29 mai prochain, en finale face au Chelsea de son ami N'Golo Kanté auquel il compte bien "téléphoner plus tard".
"Si on m'avait dit, il y a dix ans, lorsque j'évoluais avec la réserve du Havre que je me qualifierais en finale de la C1 ? Je l'aurais cru", a, ainsi, assuré le porte-bonheur des Skyblues au quotidien L'Equipe, hier. "Je l'aurais cru parce que j'ai toujours eu beaucoup d'ambitions, j'ai toujours pensé que j'allais finir par être capable de marquer en quarts de finale ou demi-finales de la Ligue des champions. C'est vrai qu'il y a des joueurs, comme Kylian Mbappé, qui arrivent à le faire dès l'âge de 17 ans. Mais il y a aussi des joueurs de ma génération qui jouaient en L1 à 20 ans et qui ont arrêté le foot depuis. Il faut toujours faire le bilan d'une carrière à la fin de celle-ci", argumentait-il, lucidement et avec l'assurance qu'on lui connaît.
Le capitaine des Verts champions d'Afrique 2019 est, également, revenu sur son coup franc victorieux "mais heureux" lors de la demi-finale aller, au Parc des Princes. "Quand la faute a été sifflée, avant même qu'on récupère le ballon, j'ai dit à Kevin de Bruyne : "Je le prends". Il était d'accord, puis Ilkay Gündogan nous a rejoints. On aregardé comment le mur s'est positionné et je leur ai dit : "Je me vois bien le contourner par le côté gauche". Ensuite je me concentre. Mais au moment de tirer, je me loupe complètement. Je sens que la balle ne part pas comme je le souhaite et pendant quelques centièmes de secondes, j'ai pensé : "J'ai foiré mon coup. Et là je vois qu'un petit trou s'est formé dans le mur parisien et que la balle est passée exactement à cet endroit...On a eu beaucoup de chance", reconnaissait, sportivement, un Mahrez tout aussi reconnaissant envers son entraîneur, Pep Guardiola pour "(nous) a vraiment imprégnés de cette agressivité à la perte de balle".
"Moi, je ne défends pas très bien, mais je le fais pour mes coéquipiers", confessait-il en dépit de ses 13 ballons récupérés lors des deux demi-finales. Certain dès l'automne qu'il "allait être champion" d'Angleterre avec City, Riyad Mahrez trouve, par ailleurs, que "c'est peut-être la saison" où il se sent le mieux sur le terrain. "À Leicester, je jouais tous les matches. À City, le coach fait beaucoup tourner. Cette saison, j'ai dû être titulaire lors de 20 matches de championnat (21 en fait) et j'ai marqué 9 buts et délivré 5 passes décisives. C'est quand même pas mal. C'est peut-être la saison où je me sens le mieux sur le terrain. Mon jeu a évolué, je me sens plus complet. Je suis moins feu follet à vouloir dribbler tout le monde", renchérissait, en parallèle, le Citizen qui compte bien célébrer une éventuelle victoire finale en Ligue des Champions à Sarcelles ! "J'aimerais bien, c'est ma ville. De toute façon, dès que je pourrais le faire, j'ai l'intention de me rendre au club (l'AAS Sarcelles, où il a débuté) pour passer du temps avec les jeunes. Mais essayons d'abord de gagner (aujourd'hui face à Chelsea pour officialiser le titre de champion d'Angleterre), puis de remporter la finale et ensuite on y pensera", conclut l'idole du peuple algérien.
Rachid Belarbi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.