153 000 candidats en course    Le procès Hamel reporté au 24 novembre    Atmane Mazouz auditionné dans le fond    Des condamnations et des relaxes    Fethi Ghares, l'homme de gauche adroit    Un marché hebdomadaire pour les femmes à Boudjima    La Creg réunit les associations des consommateurs de l'Est    Alger ferme    L'Unep plaide pour la création d'une agence des participations de l'Etat    Le Soudan suspendu de toutes les activités    Christopher Ross épingle le Maroc    Lamamra fustige l'approche sécuritaire des Européens    JSK-ESS à l'affiche, le tenant du titre à l'épreuve du CSC    Ultimes révisions avant la finale Algérie-Burkina Faso    La foire des mots !    Stambouli touchera une indemnité de 20 000 euros    Des centaines de personnes sauvées par l'ANP    Le corps de l'avocat Zitouni Mehdi retrouvé    Les syndicats de l'éducation réclament du concret    Le roman Lettre d'un inconnu de Youssef Bendekhis primé    Une opportunité pour les jeunes réalisateurs algériens    Afghanistan : Le ministre fils du mollah Omar se montre pour la première fois    Des femmes luttent seules, en silence et sans moyens    Plus de 374 kg de viande blanche impropre à la consommation saisis    De la surfacturation à la sous-facturation !    Pour la plantation de 50.000 arbustes avant la fin de l'année: Lancement hier de la grande campagne de reboisement    Aïn El Kerma: Exhumation des restes de trois corps de martyrs    Reportage - Tiaret Sur les pas d'Ibn Khaldoun    Un ultimatum fixé à Solskjaer    Inauguration imminente    Le MDN organise un colloque historique    L'artisanat des idées    Quand les Algériens s'en mêlent    Gifles au Roi    Prolongation du couvre-feu jusqu'à fin 2021    La Baraka du baril    5 décès et 79 nouveaux cas en 24 heures    Enfin des logements pour les sinistrés    Cette patate qui menace la République    Tebboune procède à 4 nouvelles nominations    Tebboune présente ses condoléances    Suite et pas fin    «Préservons notre mémoire!»    «La vie d'après» en route    Un facteur de développement durable    "COMME UN MIROIR BRISE"    La distribution d'essence peine à redémarrer    Le rêve d'Ali Zamoum et de Kateb Yacine revisité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Autorité palestinienne appelle l'ONU à prendre ses responsabilités
En dénonçant son incapacité à agir contre la Colonisation
Publié dans Liberté le 13 - 07 - 2021

L'Autorité palestinienne a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à prendre ses responsabilités envers le crime de colonisation et appelé également le nouveau procureur pénal international à commencer rapidement à enquêter sur tous les crimes de l'occupation.
Dans un communiqué rendu public hier, le ministère palestinien des Affaires étrangères a en effet appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à "assumer ses responsabilités juridiques et morales à l'égard des crimes de l'occupation contre la terre palestinienne et la présence palestinienne", et à prendre les mesures nécessaires pour mettre en œuvre sa résolution n° 2334, et appelé également le nouveau procureur pénal international à commencer rapidement à enquêter sur tous les crimes de l'occupation.
La MAE palestinien a souligné, à ce titre, l'incapacité du Conseil de sécurité des Nations unies à mettre en œuvre les résolutions de légitimité internationale sur la question palestinienne, et de "quelques pays qui se contentent uniquement de déclarations". "Ce qui encourage la puissance occupante à mettre en œuvre son projet colonial expansionniste dans les territoires de l'Etat de Palestine et de fermer définitivement la porte devant la création d'un Etat palestinien viable avec Jérusalem-Est sa capitale", précise la même source.
Le ministère palestinien a estimé que "les pays qui se disent préoccupés par les droits de l'Homme n'ont aucune crédibilité s'ils ne condamnent ni ne critiquent les crimes de l'occupation israélienne contre les Palestiniens et leurs terres". Et ce, avant de préciser que "les autorités d'occupation israéliennes exploitent l'indifférence et l'inaction de la communauté internationale dont les pays se disent en faveur des droits de l'Homme et pour une paix fondée sur la solution à deux Etats et le principe de la terre en échange de la paix, mais ces pays ferment les yeux devant les violations de l'occupation israélienne".
Le ministère palestinien des Affaires étrangères a évoqué les exactions quotidiennes des forces armées israéliennes et des colons dans les zones "C" qui menacent la présence palestinienne, y compris le déracinement des arbres et les agressions contre les Palestiniens dans diverses régions de la Cisjordanie, dans le but d'exproprier davantage de terres palestiniennes. Hier encore, les autorités israéliennes ont démoli cinq ateliers et des magasins commerciaux appartenant à des Palestiniens à l'ouest de Salfit, rapporte le média palestinien.
Et de rappeler que les forces d'occupation et les colons ont intensifié leurs violations contre les citoyens et leurs biens dans plusieurs régions du gouvernorat d'Hébron depuis le début de cette année, notamment en démolissant des maisons et des tentes, en rasant des terres et des récoltes, ainsi qu'en attaquant des éleveurs de moutons, dans le but de l'expansion des colonies et de forcer les Palestiniens à quitter leurs terres.
Des colons israéliens ont pour leur part effectué des incursions dans deux provinces palestiniennes, Jénine et Naplouse, en Cisjordanie occupée. Selon des sources sécuritaires citées par Wafa, des dizaines de colons munis de matraques ont pris d'assaut le site Tarsala, au sud de Jénine, sous la protection de l'armée d'occupation, et ont effectué des rituels talmudiques avant de quitter la région, scandant des slogans racistes contre les Arabes et les musulmans.
Dans le même contexte, 50 colons ont également attaqué une maison palestinienne dans le village de Burin, au sud de Naplouse, ajoute la même source, en rappelant que les colons ont intensifié récemment leurs attaques contre les Palestiniens et leurs propriétés à travers la Cisjordanie occupée, profitant de la tolérance pratiquée par les autorités militaires d'occupation israéliennes et du silence international à l'égard de ces attaques.

A. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.