Serie A : Mourinho essuie sa première défaite avec l'AS Rome    Recensement de 52 sinistrés    Qualifs Mondial 2022 : Les dates pour les matchs face au Niger dévoilées    Arrêt de la publication du rapport Doing Business    Le long chemin de la transition    Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie    L'ex-président Condé "demeurera en Guinée"    Plus de 10 000 migrants campent sous un pont à la frontière    Le RCD explique les raisons de son boycott    "Notre participation n'est nullement un renoncement"    Un seul mot d'ordre : la qualification !    Mahrez à la hauteur de Madjer avec 11 buts    La direction dément un départ précipité d'Aït Djoudi    PSG : Leonardo mécontent des fuites sur le contrat de Messi    2021, année blanche pour l'automobile    Une rentrée difficile pour le CEM Admane-Arezki    Des écoles équipées en énergie solaire    Appel à candidatures jusqu'au 30 septembre    Une disparition dans la discrétion    Sachez que...    FAF-BF : un communiqué, deux versions    Un essai critique sur le discours des médias français    «Les Français quittent volontairement l'Algérie, après 132 ans de vacances...»    El-Bayadh: 21 établissements scolaires raccordés aux réseaux d'électricité et de gaz    Liste des bénéficiaires des logements de la formule à points: Plus de 9.000 recours déposés par les exclus du relogement    Gdyel: 50 logements LPA 2 distribués avant la fin de l'année    Trouble-fête    Une réforme délicate    Le cul-de-sac    Tlemcen: La bataille de Sidi-Brahim revisitée    Le MSP opte pour la participation    De chauds dossiers à traiter    Premières réponses à l'ONU    Attentats à Jalalabad, au moins 2 morts et 19 blessés    Une centaine de dirigeants attendus à New York malgré la pandémie    L'Algérie condamne l'attitude irresponsable du Maroc    Réactions internationales    Des logements et des barrages    Disparition mystérieuse d'une future mariée    Les kidnappeurs d'une fillette arrêtés    Le baril demande à souffler    Les dernières heures au pouvoir    Un diplomate hors normes    164.286 nouveaux inscrits    Une stèle érigée à sa mémoire    Un enregistrement inédit de John Lennon mis aux enchères    Offrez-vous les voitures du dernier Mad Max!    Le GPRA a joué un rôle "décisif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des mesures pour stabiliser le marché
CRISE DE LA FARINE À SIDI BEL-ABBÈS
Publié dans Liberté le 04 - 08 - 2021

La crise de la farine, qui a engendré des perturbations dans l'approvisionnement des boulangeries en cette denrée et une pression sur le pain dans la ville de Sidi Bel-Abbès, est due à la fermeture de certaines minoteries, dont celle d'Agrovid pour raison de congé annuel, nous a indiqué le directeur de wilaya du commerce, Fouad Helaïli.
Celui-ci nous apprend, toutefois, que les travailleurs de ces unités ont été rappelés à reprendre l'activité, afin d'approvisionner les boulangeries en farine et atténuer la pression sur le pain au niveau des boulangeries.
À ce propos à Sidi Bel-Abbès, Dine El-Hanani Kouider, président de l'Association des boulangeries et membre de l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), joint hier au téléphone, nous a déclaré que "la crise de la farine a coïncidé avec la campagne moissons-battages, lors de laquelle cinq minoteries sur les onze que compte la wilaya ont observé un arrêt technique annuel de 22 jours. Il s'agit notamment de trois au niveau du chef-lieu de wilaya, une à Ras El-Ma et l'autre à Ben Badis".
D'après lui, ce qui a aggravé la tension sur la farine, ce sont les rumeurs liées à la pandémie de coronavirus et l'instauration des mesures de confinement qui ont provoqué un afflux des consommateurs pour acheter et stocker de grandes quantités de ce produit subventionné.
"Donc, c'est un problème d'organisation et les minoteries auraient dû approvisionner les boulangeries en quantité suffisantes de farine avant l'arrêt technique annuel", estime-t-il, relevant que "les boulangeries se sont retrouvées en rupture de stock de farine à tel point qu'ils ont longuement peiné à trouver des fournisseurs, et au final, ils se sont rabattus sur les grossistes mais à des prix exorbitants, soit entre 2 150 DA et 2 200 DA le quintal".
"Cela explique que la tension qui a été enregistrée est due à la réduction de la quantité de pain et heureusement qu'il n'y a pas eu une hausse du prix de la baguette au niveau de la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Actuellement, l'approvisionnement en farine est revenu à la normale et le pain est disponible comme avant", assure-t-il.

A. BOUSMAHA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.