Micro-entreprises: Tebboune ordonne l'organisation d'un salon international début 2022    Tebboune valorise l'amélioration du débit internet réalisée depuis 2020    Le Cameroun dans l'incertitude    Ligue 1 (6e journée) : L'O Médéa nouveau leader    Real : Benzema donne de ses nouvelles    Championnat d'Afrique de karaté : 10 Algériens en finales et 13 médailles décrochées    Des vents forts sur des wilayas côtières de l'Est du pays lundi    Crisis Group: Washington doit intégrer dans son discours le droit des Sahraouis à l'autodétermination    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Coupe arabe 2021 de la Fifa: L'Egypte et l'Algérie ont réalisé de belle prestations    Affaire Fethi Ghares : Procès reporté au 12 décembre    Est-ce la fin des mesures de rétention contre le Liban ?    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Pourquoi ça bloque    Le difficile démarrage    Sit-in des bénéficiaires des logements AADL    Le président Tebboune préside aujourd'hui une réunion    Le Ballon d'Or 2020 finalement attribué à Lewandowski ?    "Notre participation a été un succès"    La construction de logements en plein boom    Ce qui va changer pour voyager en France    Plus de 240 enfants handicapés accueillis par les établissements spécialisés    Le moudjahid Hadj Ziane Mohamedi n'est plus    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    Unifier les efforts pour lutter contre le terrorisme    Les Canaris s'entraînent enfin à... l'ESHRA    Résultats    Démantèlement d'une bande de trafiquants de psychotropes    Plus de 390 tonnes de produits alimentaires saisis dans un dépôt non déclaré    Repêchage du corps emporté par les eaux pluviales à Mediouna    La légende Saïd Mekbel    Le coup d'envoi demain à Boumerdès    Avant-première de Sœurs de Yamina Benguigui à Tunis    L'attaque dans le centre du Mali, une atteinte grave aux droits de l'Homme    Fiesta «flamenca»    Visite d'une délégation de diplomates et ministres africains et arabes    La colère de Tebboune    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    Des bombes livrées en 2016 à l'Arabie et aux Emirats par la France    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    Une nouvelle génération des démocrates    La rupture?    Des blocages partout    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Plus de 1.200 objets issus du film mis en vente    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Premières pluies, premières alertes
INFILTRATIONS, ROUTES BLOQUEES À ORAN
Publié dans Liberté le 24 - 10 - 2021

Les pluies qui se sont abattues sur Oran dans la nuit de vendredi à samedi ont généré des désagréments pour les habitants de plusieurs zones de la wilaya.
Ainsi, les services de la Protection civile annoncent être intervenus dans la commune de Belgaïd, à l'est de la ville, pour porter secours à un automobiliste qui était cerné par les eaux. Quelques kilomètres plus loin, près de Hassi Mefsoukh, sur la RN11 reliant Oran à Arzew, les pompiers ont dû s'employer pour dégager cinq véhicules embourbés.
À midi, la voie était toujours coupée à la circulation et les camions pompes continuaient à aspirer d'importantes quantités d'eau de pluie. De l'autre côté de la wilaya, dans la daïra d'Aïn Turck, plus précisément à Cap Falcon, les éléments de la Protection civile ont dû intervenir auprès de trois familles dont les maisons, des constructions illicites ont enregistré d'importantes infiltrations d'eau.
Comme chaque automne, les premières averses réveillent les inquiétudes des Oranais qui appréhendent les désagréments que les chutes de pluie entraînent inévitablement : inondations, coulées de boue, routes coupées, circulation bloquée... Mais, surtout, elles réveillent la peur de l'effondrement des bâtisses sur des familles en attente de relogement, notamment celles menaçant ruine.
Les exemples de construction ayant cédé — complètement ou partiellement — au poids de l'âge et à l'inconscience humaine ne se comptent plus : en octobre 2019, un effondrement à Protin avait fait deux morts et cinq blessés ; début mai 2020, une vieille bâtisse située à St-Pierre, quartier du centre-ville, s'est partiellement effondrée sans causer de perte humaine, mais mettant à la rue une douzaine de familles.
Le même mois, des pluies diluviennes ont provoqué l'effondrement de la façade d'un immeuble de St-Antoine, autre vieux quartier dont de nombreuses bâtisses tiennent difficilement debout.
En janvier 2021, dans le quartier de Sidi El-Bachir (ex-Plateau St-Michel), 13 familles ont miraculeusement échappé au pire, lorsque leur immeuble R+4 s'est écroulé après une journée particulièrement pluvieuse... Les mesures prises par les pouvoirs publics ces deux dernières décennies n'ont pas donné les résultats escomptés.
Les opérations de réhabilitation des vieilles bâtisses ne semblent pas avoir réussi et les nombreuses nouvelles cités présentent de graves défauts de construction que les locataires ne cessent de dénoncer.

S. OULD ALI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.