Micro-entreprises: Tebboune ordonne l'organisation d'un salon international début 2022    Tebboune valorise l'amélioration du débit internet réalisée depuis 2020    Le Cameroun dans l'incertitude    Ligue 1 (6e journée) : L'O Médéa nouveau leader    Real : Benzema donne de ses nouvelles    Championnat d'Afrique de karaté : 10 Algériens en finales et 13 médailles décrochées    Des vents forts sur des wilayas côtières de l'Est du pays lundi    Crisis Group: Washington doit intégrer dans son discours le droit des Sahraouis à l'autodétermination    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Coupe arabe 2021 de la Fifa: L'Egypte et l'Algérie ont réalisé de belle prestations    Affaire Fethi Ghares : Procès reporté au 12 décembre    Est-ce la fin des mesures de rétention contre le Liban ?    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Pourquoi ça bloque    Le difficile démarrage    Sit-in des bénéficiaires des logements AADL    Le président Tebboune préside aujourd'hui une réunion    Le Ballon d'Or 2020 finalement attribué à Lewandowski ?    "Notre participation a été un succès"    Ce qui va changer pour voyager en France    La construction de logements en plein boom    Plus de 240 enfants handicapés accueillis par les établissements spécialisés    Le moudjahid Hadj Ziane Mohamedi n'est plus    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    Unifier les efforts pour lutter contre le terrorisme    Les Canaris s'entraînent enfin à... l'ESHRA    Résultats    Démantèlement d'une bande de trafiquants de psychotropes    Plus de 390 tonnes de produits alimentaires saisis dans un dépôt non déclaré    Repêchage du corps emporté par les eaux pluviales à Mediouna    La légende Saïd Mekbel    Le coup d'envoi demain à Boumerdès    Avant-première de Sœurs de Yamina Benguigui à Tunis    L'attaque dans le centre du Mali, une atteinte grave aux droits de l'Homme    Fiesta «flamenca»    Visite d'une délégation de diplomates et ministres africains et arabes    La colère de Tebboune    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    Des bombes livrées en 2016 à l'Arabie et aux Emirats par la France    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    Une nouvelle génération des démocrates    La rupture?    Des blocages partout    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Plus de 1.200 objets issus du film mis en vente    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La clientèle de Volkswagen livrée à elle-même
AUTOMOBILE
Publié dans Liberté le 24 - 10 - 2021

Au lendemain de la résiliation du contrat entre les deux parties, le groupe Sovac avait annoncé que le constructeur allemand s'attelait à trouver "un canal après-vente alternatif".
Cinq mois après la rupture unilatérale de la relation commerciale décidée par le groupe allemand Volkswagen avec le groupe Sovac, les clients, dont les véhicules immatriculés en 2018 et en 2019, tous sortis des chaînes de montage de l'usine Sovac Production de Relizane, ne savent plus à quelle autorité se plaindre pour pouvoir bénéficier de la garantie au niveau du service après-vente (SAV) en cas de dommage majeur.
En effet, au lendemain de la résiliation du contrat entre les deux parties, le groupe Sovac avait annoncé, dans un communiqué rendu public, que le constructeur allemand s'attelait à trouver "un canal après‐vente alternatif", c'est-à-dire un nouveau partenaire "pour servir ses clients en Algérie, notamment les clients bénéficiant encore de la garantie du constructeur".
Aujourd'hui, la question mérite d'être posée : Volkswagen a-t-il lâché ses clients en Algérie ? À l'évidence "oui", disent ces clients. Selon nos sources, ces derniers se plaignent au quotidien dans les ateliers de Sovac Algérie, mais aussi chez ses représentants dans d'autres wilayas. Mais à leur grand étonnement, ils sont "systématiquement" orientés au service clientèle pour tenter de solutionner leurs problèmes.
Là aussi, ils apprennent que si les ateliers Sovac venaient à réparer leurs voitures, ils perdraient leur garantie. Et pour cause, les pièces de rechange disponibles dans les stocks de Sovac Algérie ne sont pas reconnues par le système informatique du groupe allemand au moment de l'identification du véhicule, via son numéro de châssis. Pourtant, les clients qui se sont plaints à la maison-mère, c'est-à-dire à Volkswagen, ont été renvoyés vers Sovac Algérie.
Du coup, l'ex-partenaire du groupe allemand préconise la prudence et appelle ses clients à "patienter", en attendant une solution définitive. Pis encore, on apprend de bonnes sources que les Allemands ne répondent même pas aux correspondances de Sovac Algérie, alors qu'ils avaient signé un engagement contractuel de 36 mois. Ce qui constitue une entorse délibérée aux clauses contractuelles et qui pourrait donner lieu à des procédures devant les tribunaux.
Il faut noter que dans le parc roulant sous garantie à fin janvier 2021, on compte 97 390 véhicules et 54 693 pour l'année 2022, dont le groupe Sovac ne pourra pas assurer le service après-vente. Même si les ateliers de l'ex-partenaire allemand sont ouverts, les clients n'ont pas "un retour favorable", alors que la garantie, qui couvre leurs véhicules en cas de dommages majeurs, est toujours valable.
Sovac Algérie qui déplore une situation kafkaïenne risque de solliciter un arbitrage qui pourrait peser lourdement sur la notoriété du géant allemand de l'automobile. Plus de 152 000 clients sont abandonnés par Volkswagen.
Une première au monde quand on sait que Volkswagen n'a jamais fait subir une telle situation à ses clients. Plus inquiétant encore, indiquent nos sources, depuis le mois de juin dernier, date à laquelle le divorce a été consommé entre les deux parties, Volkswagen n'a pas soufflé mot sur cet état de fait.

FARID BELGACEM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.