Tribunal de Sidi M'hamed: 3 ans de prison ferme pour l'ancien directeur de Cabinet du Premier ministère, Sellal acquitté    Coupe arabe Fifa: 16 pays dans les starting-blocks pour séduire un trophée très convoité    Un scrutin et des leçons    Le salaire moyen en Algérie stagne sous les 42 000 DA    Eni cède 49,9% de ses parts à Snam    De l'apport de la maison d'accompagnement et d'intégration    Comment mettre fin au projet d'expansion israélienne    Trois manifestants tués    La réouverture de la frontière au menu    Le FLN résiste et le MSP s'installe    Des duels directs intéressants    Plus de 1 700 logements réceptionnés par l'OPGI    Plantation de 4 000 arbustes en 2021    Démantèlement d'un réseau de migrants vers l'Espagne    Il y a cinq ans s'éteignait Amar Ezzahi    ...CULTURE EN BREF ...    Le CIJM fait appel à Tebboune, au Premier ministre et au MJS    Mahrez n'en veut pas à Guardiola    Retour du FLN, forte percée des indépendants et net recul du FFS à Béjaïa    Les avocats obtiennent gain de cause    Des Miss et des Z'hommes    Une mère et son enfant tués par le monoxyde de carbone    Les services de la santé sur le qui-vive    «Nous devons apprendre à vivre avec le Covid-19»    Les risques commerciaux découlant de l'affrètement d'un navire    Les résultats provisoires attendus cette semaine    Pour le Ballon d'Or, Zidane affiche une nouvelle fois son soutien à Benzema    Chlef: Des facilitations pour les employeurs    Chutes de neige et glissement de terrain: Des routes fermées dans plusieurs wilayas    Ils seront transférés aux vendeurs activant dans l'informel: Une commission pour recenser les locaux et marchés inexploités    Rapprochement entre le Maroc et l'entité sioniste: «Un véritable danger pour toute la région»    Climat ombrageux ?    La xénophobie change de sens    Le doigt d'honneur du prétendant Zemmour adressé en vrai aux Français    Hommage - Paul Bouaziz (Oran, 1926- Paris, 2021): L'avocat des démunis et des résistants    Chanegriha au Caire pour participer au Salon de Défense    Cinq combattants kurdes tués dans une attaque de l'EI    Le Front Polisario appelle la jeunesse mondiale à renforcer son soutien    Ferhat, une affaire à saisir    Le feuilleton Haaland est relancé    Palmeiras réussit le doublé    Le Comité militaire mixte libyen s'est réuni à Tunis    Tripoli soigne son partenariat avec Alger    La nouvelle vague    Le SG de l'ONU «très satisfait» du rôle de l'Algérie    «L'homme-carrefour» de Hakim Laâlam primé    «Une ère nouvelle d'estime et d'amitié»    L'art rassemble le tout-Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La distribution d'essence peine à redémarrer
Après la cyberattaque qui a ciblé l'Iran
Publié dans Liberté le 28 - 10 - 2021

L'Iran avait du mal hier à relancer son système de distribution de carburant, 24 heures après avoir été la cible d'une cyberattaque sans précédent, qui aurait été initiée de "l'étranger", selon des responsables sécuritaires.
Sur les 4300 stations-service à travers le pays, seulement 220 ont pu être reconnectées au système central de distribution, a expliqué dans la matinée à l'agence officielle Irna la porte-parole de la Société nationale de distribution des produits pétroliers, Fatemeh Kahi.
Dans un pays où l'essence coule à flots à un prix défiant toute concurrence, tous les automobilistes qui veulent acheter du carburant à prix avantageux doivent se procurer une carte numérique délivrée par les autorités.
Elle permet de bénéficier d'un montant mensuel d'essence à un tarif subventionné et, une fois le quota utilisé, d'acheter de l'essence au "tarif libre", plus chère.
Hier, "près de 3000 stations peuvent distribuer du carburant, mais au tarif libre", sans cette carte, à un prix trois fois plus élevé que l'essence subventionnée, a ajouté la porte-parole.
L'Iran dispose des troisièmes réserves de pétrole au monde et occupait en 2020 la cinquième place comme producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Le président Ebrahim Raïssi a souligné la nécessité d'anticiper, de se prémunir contre les cyberattaques. "Dans le domaine de la cyberguerre, il faut être sérieusement préparé, et les instances concernées ne doivent pas permettre à l'ennemi de poursuivre ses objectifs sinistres dans ce domaine", a-t-il dit selon Iribnews, le site internet de la télévision d'Etat.
Dans l'une des principales artères du nord de Téhéran, le trafic était perturbé hier en raison d'une longue file de voitures qui s'était formée près d'une station-service, selon des médias.
"Les gars, pouvez-vous me dire où on peut obtenir de l'essence à l'est, au nord-est, ou encore au nord de Téhéran ?", a interrogé hier une internaute sur Twitter, à la recherche du précieux carburant.

APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.