Instruction pour élargir la carte d'exploration de la baryte aux wilayas de l'extrême sud    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    JM/Haltérophilie: Faris Touairi en bronze à l'arracher, avec une prise à 161 kg    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Makri avance sa proposition    Le sens et les messages d'un défilé    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Les déchets ménagers inquiètent    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La junte promet d'"anéantir" les opposants
Birmanie
Publié dans Liberté le 28 - 03 - 2022

La junte birmane s'est livrée à une démonstration de force, promettant d'"anéantir" ses opposants, à l'occasion de la journée de l'armée, théâtre en 2021 d'une répression sanglante contre les manifestations prodémocratie. Plus de 8000 membres des forces de sécurité, des chars, des camions transportant des missiles et des pièces d'artillerie ont défilé, hier, sur les gigantesques artères de Naypyidaw, la capitale construite par l'ancien régime militaire au début des années 2000. La junte "ne négociera plus (...) et anéantira jusqu'au bout" les opposants, a déclaré le général qui a renversé la dirigeante civile Aung San Suu Kyi le 1er février 2021.
Le vice-ministre de la Défense de la Russie – un important fournisseur d'armes et un allié traditionnel des généraux birmans –, avait assisté au défilé en 2021 et était attendu cette année. Mais Alexander Fomin n'a pas pu venir en raison des "affaires de son pays", l'opération en Ukraine, a déclaré le porte-parole de la junte, Zaw Min Tun. Le 27 mars 2021 avait été le théâtre de la répression la plus meurtrière depuis le coup d'Etat. Quelque 160 manifestants ont été abattus ce jour-là par les forces de sécurité, selon une ONG locale, l'Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP).
Le gouvernement d'unité nationale (NUG), un organe fantôme qui fédère l'opposition à la junte, a rebaptisé cette journée "jour de la honte pour l'armée" et a promis de faire tomber le régime. "Avec les âmes de nos héros disparus, nous nous battrons jusqu'au bout", a déclaré le porte-parole du NUG, le Dr Sasa, dans un communiqué. Dans une déclaration commune, de nombreux pays (Etats-Unis, Union européenne, Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni...) ont appelé l'armée à "cesser ses violences et à rétablir la voie de la démocratie". La Birmanie a sombré dans le chaos depuis le putsch des généraux.
Plus de 1700 civils ont été tués et près de 13 000 arrêtés d'après l'AAPP, l'ONU dénonçant de "probables crimes de guerre et crimes contre l'humanité". Cette répression brutale a mis fin aux grandes manifestations pacifiques qui ont secoué le pays dans les premières semaines après le putsch. Malgré la répression, de larges portions du territoire échappent toujours au contrôle des généraux. Des milices citoyennes secondées par des minorités ethniques ont pris les armes dans plusieurs régions et mènent des actions de guérilla. Les militaires ripostent.
"Ces dernières semaines, de plus en plus d'informations font état du recours par l'armée à des frappes aériennes et à des armements lourds ayant causé aux civils des pertes en vies humaines et en biens", note Human Rights Watch. "Ces violences ont déplacé plus de 500 000 personnes", d'après l'ONG qui déplore que "la junte bloque délibérément l'aide aux populations (...) en guise de punition collective".

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.