Manchester City: Foden lance un message à Mbappé    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Un projet de décret exécutif sur la portabilité des numéros de téléphonie mobile examiné par le gouvernement    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    Coronavirus: 176 nouveaux cas, 116 guérisons et 4 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.961.387 morts dans le monde    Real : Une relation qui se complique entre Zidane et son président ?    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    FAF... la mascarade continue    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Liverpool et Dortmund prêts à surmonter leur handicap    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Les étudiants continuent de marcher    L'espoir d'une reprise    Des journalistes reviennent en... autostop !    La marche de la communauté universitaire empêchée    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Zorc optimiste pour Haaland    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Saidal fabriquera du Levothyrox    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonatrach engrange 41, 2 milliards de dollars en 2005
Recettes des exportations en hydrocarbures : sur un chiffre d'affaires de 45,6 milliards de dollars
Publié dans Liberté le 28 - 02 - 2006

En 2006, elle investira 8,6 milliards de dollars, essentiellement dans l'amont, c'est-à-dire dans l'exploration et le développement de gisements
Le P-DG de Sonatrach, M. Meziane était très à l'aise hier lors de la présentation du bilan de la compagnie pétrolière nationale durant l'exercice 2005 devant l'Energie Press Club. Il faut y voir les excellents résultats obtenus l'année dernière par Sonatrach. Cette dernière réalise un nouveau record, rappelons-le, 45, 6 milliards de dollars de chiffre d'affaires à l'export dont 4,4 milliards de dollars sont versés aux partenaires étrangers au titre de leurs rémunérations ou de ce qu'on appelle le profit oil. En fin de compte, sur ces 45,6 milliards, Sonatrach empoche 41,2 milliards de dollars, le restant étant versé à ses associés, correspondant à leur part dans la production dans les champs de pétrole et de gaz exploités en partenariat. Ce résultat historique est à comparer avec celui de 2004 : 31,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires à l'export.
Nouveau record : Sonatrach a versé en 2005, 2267, 8 milliards de dinars au Trésor public, dépassant ainsi les prévisions de 268% ( 846 milliards de dollars prévus initialement). L'effet prix a joué dans ces records : le prix du baril algérien s'est situé en moyenne à 54, 5 dollars. Mais à un moindre degré, les volumes exportés qui ont connu une hausse de 6% ( 133,4 millions de tonnes équivalent pétrole).
Concernant les résultats physiques, Sonatrach a produit 232,3 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP), soit une croissance de 4% par rapport à 2004. Parmi les faits marquants, le P-DG de Sonatrach a cité 64 puits forés dont 32 par Sonatrach seule en 2005. Cet effort s'est soldé par huit nouvelles découvertes
L'année 2006, a ajouté le premier responsable de la compagnie pétrolière nationale, sera une année charnière. Sonatrach vise une production de 235,6 milions de TEP, soit une croissance de 1,5%. “Cette croissance sera due essentiellement aux apports de la production de pétrole de la cuvette de Sbaa dans le cadre du projet intégré de raffinerie d'Adrar, ainsi que des productions provenant de projets menés par Sonatrach comme l'anneau d'huile d'Alrar, des gisements de Bir Berkine et Bir Berkine nord et des productions provenant de l'augmentation de production du gisement de Hassi-Messaoud”.
L'année 2006 verra également la consolidation de la production de gaz naturel du au projet gazier majeur d'In Amenas, a-t-il ajouté. C'est en 2006, que l'Algérie atteindra une capacité de production de pétrole brut de 1,5 million de barils/jour, rappelons-le.
Par ailleurs, l'investissement prévu cette année est de l'ordre de 8,6 milliards de dollars dont 71% sont financés par Sonatrach et 2,5 milliards de dollars par les associés. Sonatrach intensifiera en 2006 son effort d'exploration. Le programme global d'exploration en effort propre et par les associés prévoit le forage de 90 puits et un investissement global de 1,2 milliard de dollars. En matière de forage de développement, 221 puits seront réalisés dont 127 par les associations. En effort propre, 48 puits horizontaux sont prévus pour Hassi-Messaoud.
Sonatrach est en train ainsi de booster ses investissements pour atteindre ses objectifs de production et d'exportation à l'horizon 2010. Mais aussi pour faire face à la concurrence qui sera plus âpre au cours des prochaines années, non seulement sur le marché intérieur à cause de la mise en œuvre de la nouvelle loi sur les hydrocarbures, mais également sur les marchés internationaux.
N. Ryad


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.