L'Algérie plaide pour une «vision commune»    Vers l'exclusion de Bouhadja    Louh élude les sujets qui fâchent    L'inquiétude des céramistes    Le changement climatique, c'est maintenant    L'impératif d'installer une industrie dans le pays    Khashoggi a peut-être été tué par des «éléments incontrôlables»    Douze personnes appréhendées pour tentative de migration clandestine    Dussuyer et ses joueurs déterminés    47 athlètes en stage à Tlemcen    La grande musique au rendez-vous    17 octobre 61 : il pleuvait ce jour-là, mais le soleil scintillait à l'horizon…    APN: la solution est-elle dans la dissolution?    MC Alger: Courbis lâche le Mouloudia    Hai El Makkari et Toumiat: Relogement demain de 268 familles    1.800 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Hadj 2019: Début des inscriptions au tirage au sort ce jeudi    L'effet octobre    Fertial: l'Etat exercera son droit de préemption    Il y a 57 ans, des Algériens ont été massacrés à Paris    Une instance chargée du développement des zones frontalières sera créée prochainement    4éme session de la commission mixte bilatérale algéro-nigériane    Muhend U Yehya : Le premier fils de la Toussaint    «Hzem El Ghoula» pour le lever de rideau    Projection d'«Ech Chebkha» de Ghouti Bendedouche    «Une AGEx dans les plus brefs délais pour l'élection d'un président»    Athlétisme : Kip Keino et six dirigeants kenyans inculpés pour corruption    Mondial 2006 : La justice allemande abandonne les poursuites pour fraude fiscale    Sahara Occidental … Une ONG américaine accuse des fonctionnaires de l'ONU de corruption    Commerce : L'excédent chinois se rit des menaces de Trump    Allemagne : La coalition de Merkel meurtrie après l'échec électoral bavarois    Le ministère procède à l'examen des recours    949 associations activent sur le terrain    La gendarmerie neutralise un dangereux gang    Les phrases qui tuent    L'Algérie et son racisme    Remboursement des 20% des frais de médicaments non pris en charge par la CNAS    Installation d'un nouveau président de la commission de wilaya du parti FLN    On vous le dit    Les confrontations des promesses des sélectionneurs, qui aura raison ?    Le souci de son département de faire des maisons de jeunes des espaces d'éclosion des talents    «Corps et Mouvements», l'Espaco rouvre ses portes    5 députées du FLN affichent leur ralliement à Said Bouhadja    Renault Algérie prolonge les remises sur la Clio 4 et la Symbol    Menace sur 2 millions de diabétiques !    Citroën rend hommage à la mythique 2CV, qui célèbre ses 70 ans    Un arsenal judiciaire contre le harcèlement    2e Salon de la bande dessinée de Tizi-Ouzou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les technologies spatiales au service de Sonatrach
Une convention a été signée avec l'agence spatiale algérienne
Publié dans Liberté le 10 - 04 - 2006

Une convention-cadre de coopération en matière d'utilisation et d'application des technologies spatiales dans l'activité pétrolière et gazière a été signée, hier, à la direction générale de Sonatrach entre la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach et l'Agence spatiale algérienne (Asal). Cette convention permettra à Sonatrach “d'utiliser les technologies spatiales dans la surveillance de ses installations ainsi que pour ses projets d'exploration pétrolière”. “Nous avons notamment besoin, pour ce qui est de la cartographie géologique, d'images satellite pour nos travaux d'exploration en Algérie et à l'international”, argumente le président-directeur général de Sonatrach, M. Mohamed Meziane, estimant que les besoins portent aussi sur les données à haute résolution “pour le traitement et l'interprétation des données sismiques”. La convention couvre plusieurs domaines, notamment la recherche et l'exploration pétrolières, la cartographie des installations et des pipelines, la surveillance et la sécurisation de ces installations, la préservation de l'environnement ainsi que la formation des personnels dans ces métiers. L'Agence spatiale algérienne, a été créée par décret présidentiel n°02-48 du 16 janvier 2002. Elle est chargée, selon les missions qui lui sont dévolues, de concevoir et de mettre en œuvre le programme spatial qui doit répondre aux besoins nationaux (économiques, sociaux, culturels, stratégiques) en s'appuyant sur l'ensemble des institutions concernées. Pour rappel, l'Asal gère actuellement le satellite algérien Alsat 1 depuis 2002. Se félicitant des progrès réalisés par l'Algérie dans le domaine des technologies spatiales, le responsable de Sonatrach a souligné que sa compagnie allait s'efforcer “d'exploiter judicieusement ces acquis pour élever le niveau des performances de Sonatrach”. Le directeur général de l'Asal, M. Azzedine Oussedik, s'est réjoui de l'appui technique et matériel apporté par Sonatrach à l'agence depuis sa création, ce qui a permis à l'Asal d'élaborer un projet de programme sur 15 années (2006-2020) jugé “ ambitieux et scientifiquement cohérent”. Conçu en collaboration avec des utilisateurs, notamment le secteur de l'énergie et des mines, le projet de programme en question sera examiné prochainement par le Conseil de gouvernement
R. E.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.