Comment dit-on «t'zaguett» en espagnol ?    La démission de Sahli de l'APN toujours d'actualité    La marche des libertés violemment réprimée    5e édition du Salon international de la sous-traitance    Appel pour un fonds pour le développement de l'Afrique    L'armée reprend le contrôle sur l'ensemble de la province de Soueida    Le groupe Renault dans l'expectative    Le Sportage à l'honneur    Le dossier sur les bureaux de la CNRL    Les «Rouge et Noir» en conquérants    La déroute des Canaris «L'efficacité nous a fait défaut»    Le nombre d'accidents en baisse    Des essais d'armes chimiques français au Sahara algérien ?    Le progrès informatique au service des arts et lettres    La générale de la pièce Istirahat El mouharidjine début décembre    22 novembre 1999 : assassinat de Abdelkader Hachani, un homme de dialogue    Tizi Ouzou : 55% des foyers ont accès à l'internet    600 associations se partagent 20 milliards    Football - Ligue 1: Match à six points à Sidi Bel-Abbès, la JSK en appel à Bordj    Guitouni: Un plan d'investissements de 75 milliards de dollars d'ici 2022    Relizane: Plus de 32.000 pétards saisis    Centres de vacances, le boulodrome, des locaux commerciaux...: Des directives pour récupérer les biens communaux squattés à Aïn El Turck    Les Falaises: Deux blessés graves après une chute de plus de 40 mètres    Belgique: Le front «El-Moustakbel» en Vip politique    Israël en plein doute sur son invincibilité militaire    37.000 migrants nigériens rapatriés en 4 ans: L'Algérie dénonce les pressions internationales    Hamma Bouziane: Des logements pour les enfants des deux victimes des inondations    Mahrez dans l'équipe type de la 5e journée    Les locaux contribuent au succès de Lomé    Des tourments de l'Histoire ravivés par le Brexit    Le "Onze" gagnant de Belmadi    La formation à l'entreprenariat des jeunes, un moyen de lutte efficace    Violation des arrêts de la CJUE : La communauté internationale et l'UE interpellées    Le ministère du Commerce saisit la justice    Le terroriste abattu à Mila, identifié    Le wali Ben Touati en visite à Medroussa    L'association nationale des éleveurs d'ovins est née    La DGSN tarde à exaucer le vœu des citoyens    Education : Mme Benghabrit satisfaite de l'intérêt porté aux questions pédagogiques    Ouyahia bientôt face aux députés    11 cadres de Djezzy décrochent leurs M.B.A international à l'université Paris1 Sorbonne    Djezzy lance une promotion HAAARBA et offre 75 Go pour seulement 1500 DA    Le P-dg fait des révèlations    L'épure comme démarche artistique    Ecrivain et linguiste le plus prolifique de sa génération    Un art majeur comme mode d'expression    Deux Algériens lauréats    Opération menée par l'ANP entre Constantine et Mila: Quatre terroristes abattus et un militaire tué    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La liaison avec Sidi Merouane sera rétablie
Chigara (mila)
Publié dans Liberté le 12 - 12 - 2006

L'idée de relier les communes de Chigara et de Sidi Merouane au moyen d'un viaduc sur Oued Endja s'achemine, semble-t-il, vers la concrétisation. Le wali de Mila l'a confirmé récemment, en déclarant que l'opération est inscrite et qu'une étude globale du projet a été réalisée.
Sans donner de détails sur le coût des futurs ouvrages d'art et moins encore sur leur consistance, le chef de l'exécutif a indiqué : “Le projet est entré dans une phase avancée et l'heure est à l'étude des offres des entreprises de réalisation.”
Et de préciser : “La réalisation sera attribuée au moins-disant.” Par ailleurs, on a appris auprès d'une autre source au fait du dossier que l'estimation du coût du projet avoisinerait 500 milliards de centimes.
Concernant la consistance de ce viaduc tant attendu par les populations des deux communes, notre interlocuteur a précisé qu'il (le pont) sera réalisé avec un tablier métallique. Tout en mettant en avant les particularités physiques du site retenu pour l'édification de ce viaduc, notre source estime qu'“il va falloir faire appel aux compétences étrangères, car les entreprises nationales ne possèdent pas l'expérience nécessaire dans la construction en milieu hydrique”. Il faut souligner que le futur pont, devant rétablir la liaison entre Chigara et son chef-lieu de daïra, sera construit au niveau du lac du barrage de Beni Haroun, à hauteur du lieu dit Tabbal. Rappelons que la commune montagneuse de Chigara, au nord de Mila, relève de la daïra de Sidi Merouane. Elle en a été séparée, en 2003, suite à la submersion du pont qui les reliait par les eaux du barrage de Beni Haroun. Depuis, les habitants de Chigara, au nombre de 17 000 environ, doivent quotidiennement transiter par Beni Haroun, Annouche-Ali et Grarem, avant de rejoindre leur daïra, faisant ainsi un détour de près de 35 kilomètres.
K. Bouabdellah


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.