Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Man City : Agüero proche de rejoindre le Barça    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Un début d'année prometteur pour Sonatrach    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Un conseil militaire mis en place    Slogans exclusivement démocratiques et modernistes    L'Aigle noir à quitte ou double    Zoran Manojlovic, nouvel entraîneur    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    «Le sondage doit devenir un réflexe»    La flambée des prix persiste    Arrestation d'une bande de dealers    Grégoire Dasse nommé directeur des ventes de Renault    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    À LA MEMOIRE DES MARTYRS DU PRINTEMPS NOIR    la liste des membres sélectionnés approuvée    Les marchés optimistes    L'Algérie à la 146e place    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Porsche signe son meilleur premier trimestre    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Coupe de la CAF. Coton Sport – JS Kabylie (14h) : Un match chaud pour les Canaris    Handball : L'AG élective invalidée    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Eviter l'effet boule de neige    Education: Nouvelles protestations annoncées    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    La tomate n'a pas partout le même goût    Air Algérie vers le crash    Marche pacifique à Béjaïa    La Turquie maintient le flou    Incompréhensible décision    Les oligarques sont-ils de retour?    Le directeur régional et plusieurs douaniers limogés    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    187 nouveaux cas et 5 décès en 24h    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    L'ONU face à ses responsabilités    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Je me suis intéressé à cette discipline en 2008»
Publié dans La Nouvelle République le 19 - 10 - 2011

Algérien et initiateur de kowat alrami en Algérie, Mohamed Mostfaoui nous présente cette discipline pas comme les autres.
La Nouvelle République : Comment votre histoire a-t-elle débuté avec kowat alrami ? Mohamed Mostfaoui : Je me suis intéressé à cette discipline depuis octobre 2008, ce qui s'est traduit par une prise de contact avec le Dr Walid Kessas, le fondateur, qui s'est montré très intéressé de venir en Algérie pour un stage. Malheureusement, à défaut de moyens financiers, cela n'a pas pu se faire. Puis en 2010, je suis parti au titre de superviseur avec l'homologation algérienne en Iran pour le championnat. Cette année là, l'Algérien Herkass avait réussi à décrocher une médaille. Qu'est-ce qui a nourri votre attraction envers cette discipline ? Mon intérêt envers ce sport s'est fait en raison de sa nature puisque c'est un sport de combat et en premier lieu arabe. De plus, il est simple et efficace. Il faut savoir que ma découverte de cette discipline s'est faite bien avant octobre. J'ai déjà fait du full contact, karaté et toute la discipline «self défense», que j'avais trouvée facile. Ce qui m'a poussé à chercher au delà. Par la suite, j'ai pris contact avec Kessas qui était impressionné par ma maîtrise et m'a beaucoup aidé. A ce jour, je suis le premier vice-président de la Fédération arabe de kowat alrami. Qu'en est-il de la réalité de kowat alrami dans notre pays ? Il faut l'avouer, nous avons eu beaucoup d'embûches pour créer une ligue bien propre à ce sport dans notre pays. Nous avons vécu un véritable parcours de combattant pour arriver à la situation actuelle. Tout d'abord, en prenant contact avec le ministère de la Jeunesse et des Sports pour la création de la fédération, on nous avait demandé de leur remettre une liste contenant un certain nombre d'associations. Chose qu'on avait faite, puisqu'on leur a remis une liste comprenant 10 associations. Ensuite, ils nous ont dit non et qu'il en fallait 15, comme on avait 18 associations nous leur avons remis la liste nécessaire. Nous avons constaté que nous sommes bien les seuls auxquels on a refusé la création de la ligue. Sachant que nous avons tout fait dans les normes établies par la tutelle. Quand nous sommes partis voir la direction de la jeunesse et des sports (DJS), on a eu une réponse négative, ce qui nous a poussés à aller voir la Fédération des arts martiaux pour avoir l'avis de conformité technique demandé par la DJS, malheureusement nous avons été victimes de la bureaucratie de l'administration algérienne. Nous avons même demandé au fondateur Dr Kessas d'envoyer une lettre à la fédération afin de nous faciliter la tâche, et les écrits existent. Enfin, la ligue a vu le jour en janvier 2011 et son siège se trouve à la salle des sports de Boudahdir dans la commune de Bachdjarah.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.