Nouvelle manifestation à Alger    Le gouvernement planche sur l'avant-projet    L'activité de l'importateur limitée à un seul produit    «Washington ne veut pas entraver le processus de règlement»    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Algérie-Mauritanie le 3 juin à Blida    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Doigts de kounafa    Entre apaisement et statu quo    D'important dégâts dans plusieurs wilayas    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Benbouzid annonce le lancement d'un registre d'abstention    CFA : Première réunion lundi    Le football est piégé    "PAS DE MUSELIÈRE"    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Oran: Des individus poursuivis pour conspiration contre la sécurité de l'Etat    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    Groupe Est: Le MO Constantine en arbitre    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    Mise en garde    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Le gaspillage atteint son apogée    À la veille du grand jour à Béjaïa    Les slogans sortis de laboratoires    De l'importance des structures de proximité    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Les mises en garde du gouvernement    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    Un nouveau recteur pour sauver l'université de Tizi Ouzou    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des «centaines de soldats» mènent un assaut près de Damas
Publié dans La Nouvelle République le 07 - 09 - 2012

Des «centaines de soldats» loyalistes secondés par des véhicules militaires lourds ont attaqué vendredi Babbila, une localité proche de Damas, pour tenter d'y écraser des poches rebelles, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
Les soldats ont pénétré en force dans Babbila, théâtre jeudi de bombardements et de combats et où se sont retranchés des membres de l'Armée syrienne libre (ASL). «Cette localité ainsi que celle de Yalda sont à la lisière de quartiers rebelles de Damas comme Tadamoun (sud) et font d'objet de grandes opérations militaires pour les contrôler», a expliqué Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH. Des combats ont aussi éclaté autour d'Al-Qazzaz, dans le sud-est de la capitale, où les forces de sécurité ont arrêté des dizaines de jeunes hommes. Cette zone populaire de la capitale est régulièrement la cible de perquisitions menées par les soldats à la recherche de rebelles ou de militants hostiles au pouvoir de Bachar Al-Assad. Des tirs nourris ont également été entendus à Tadamoun (sud) et à Yarmouk, le plus grand camp de réfugiés palestiniens en Syrie, selon l'OSDH. Des témoins ont affirmé à l'Agence France-Presse que des bombardements intenses visaient ces deux zones depuis vendredi matin. Les bombardements étaient entendus à Damas. Ailleurs dans le pays, deux enfants ont été tués dans un bombardement visant Boukamal, dans la province de Deir Ez-Zor (est), et deux rebelles ont péri lorsqu'un obus de mortier s'est abattu sur la ville même de Deir Ez-Zor, selon l'OSDH. Dans la province d'Idleb (Nord-Ouest), des bombardements ont détruit de nombreuses maisons dans plusieurs localités. Et dans Homs (Centre), un enfant a été tué par un raid aérien dans la ville rebelle de Rastane ainsi que trois civils à Talbissé. Les violences à travers le pays ont fait, vendredi, 13 morts, dont 7 rebelles, selon un bilan provisoire de l'OSDH, organisation basée au Royaume-Uni et s'appuyant sur un réseau de militants et de témoins. Jeudi, elle a recensé au moins 153 morts — 83 civils, 46 soldats et 24 rebelles — en Syrie. En outre, plus de 50 hommes ont été arrêtés tard jeudi soir par les forces de sécurité dans la province de Deraa, à la frontière jordanienne. Parallèlement, des ambulances ont été vues dans la zone transportant des morts et des blessés de l'armée régulière, selon l'OSDH. Et dans la région de Damas, au moins 23 corps non identifiés ont été retrouvés à Zamalka, une banlieue de la capitale, et 22 autres dans la localité de Qatana. Vendredi, les corps de six hommes ont été retrouvés à Harasta, également dans la province de Damas, certains portant des marques de torture. Ces découvertes macabres sont particulièrement fréquentes depuis plusieurs semaines dans le pays, où les combats entre civils armés rebelles et pro-régime font monter les craintes de voir la Syrie s'enliser dans une guerre civile.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.