Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



16 détenus parmi les candidats au bac
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 06 - 2013

Le coup d'envoi de l'examen du baccalauréat a été donné hier dimanche au lycée Mohamed-Boudiaf, l'un des plus anciens de la ville de Tihert, en présence des autorités locales, à leur tête le wali Bousmaha Mohamed. Une cérémonie symbolique d'ouverture des plis de la première matière s'est déroulée dans une salle d'examen en présence de deux candidats (un garçon et une fille).
Le directeur de l'éducation Bentayeb Ahmed a inspecté à l'occasion plusieurs classes dans une tournée dans les zones rurales de la wilaya, a-t-on indiqué aux représentants de la presse. Le nombre des candidats concernés par les épreuves du baccalauréat à Tiaret est de 14 953 candidats dont 7 handicapés (moteurs et aveugles) et 16 détenus. Parmi les candidats, figurent 9 451 scolarisés (3 630 garçons et 5 611 filles) et 5 512 libres dont 3 214 garçons et 2 298 filles, surveillés par 3 113 professeurs et 365 autres chargés du secrétariat. Pour le nombre des centres d'examen, il est de 52 éparpillés à travers le territoire de la wilaya dont 862 classes équipées pour le bon déroulement avec 16 à 18 candidats comme taux d'occupation par classe, a-t-on constaté sur les lieux. Pour les détenus, au nombre de 16 , la Direction de l'éducation, en collaboration avec l'institution judiciaire, a mobilisé tous les moyens humains et matériels pour le bon déroulement de l'examen au nouveau pénitencier implanté sur la route de Sougueur Pour les moyens de transport et selon Bentayeb Ahmed , un parc roulant de plus de 150 véhicules est mis à la disposition des différents centres et l'ouverture de 37 cantines scolaires avec un menu amélioré et 14 internats, a ajouté le responsable du secteur avant de féliciter la Sûreté de wilaya, la Gendarmerie nationale, les directions du commerce, de la santé, la Protection civile pour leur rôle et leur participation au bon déroulement de cet évènement national, comme il a souhaité un taux de réussite satisfaisant pour la wilaya de Tiaret. Le responsable du secteur signalera à propos de l'abstention qu'une commission sera chargée de mener une enquête approfondie sur les différents cas. La restauration des candidats et des encadreurs est prise en charge par la Direction de l'éducation et le contrôle des repas a été assuré par une armada de vétérinaires, médecins et cadres du BHC, suite aux instructions données avant les examens par le wali lors de la réunion tenue au siège de la wilaya avec les chefs de centre, les intendants et les fournisseurs. Pour l'examen du brevet d'enseignement moyen, fixé pour les 9, 10 et 11 du mois en cours, on compte 15 858 candidats. Et vu le nombre important de candidats, la Direction de l'éducation a mobilisé 3 079 encadreurs dont 56 chefs de centre, et 56 psychologues. Deux salles seront réservées aux détenus au nombre de 16, dont une femme. Concernant la correction des copies, les mêmes services ont prévu deux centres de correction : le CEM Benaïssa-Abdelkader à Sougueur et le lycée Raïd-Zoubir à Tiaret et 226 enseignants ont été chargés de l'opération par l'annexe de l'Office des concours et examens. Et en prévision d'un bon déroulement des trois examens de fin d'année scolaire, la Direction de l'éducation veille au grain, et tous les moyens humains et matériels ont été déployés, a indiqué le wali sur les ondes de la radio locale. Pour revenir à l'examen de fin d'études primaires, 16 950 candidats ont pris part. Dans la journée d'hier, aucun incident n'a été enregistré à travers les centres d'examen . 15 868 sont inscrits aux épreuves du BEM, a indiqué le directeur du secteur, Ahmed Bernayen, lors d'une conférence de presse tenue au CEM Bakr- Ibn-Hamed à Tiaret. Tous les moyens ont été mobilisés et les conditions réunies pour la réussite des examens de fin d'année au niveau des trois paliers. Les différents secteurs concernés ont participé à la préparation des examens : sécurité, transport, restauration et santé , a expliqué le premier responsable du secteur. Selon les statistiques avancées, pour les épreuves de l'examen de fin d'études primaires, il y a eu 2 422 encadreurs mobilisés dans les 92 centres éparpillés à travers les quatre coins de la wilaya. A noter sur l'effectif affecté au nombre de 2 606, figurent 92 surveillants et 92 psychologues. On enregistre un nombre important par rapport à l'année dernière avec 1 552 candidats, selon le directeur Bentayb Ahmed, en raison des réformes initiées par le président de la République. Le collège Aït-Omrane, situé à l'est de la ville de Tiaret, est retenu pour la correction des copies, a indiqué l'orateur. Pour le passage au second palier, les candidats qui obtiendront une moyenne de cinq sur dix accéderont automatiquement. Quant aux candidats qui ont échoué, ils auront une seconde chance à la fin du mois de juin, a expliqué le conférencier aux représentants de la presse locale. Selon le responsable du secteur, Bentayeb Ahmed, «une commission a été installée pour la préparation des examens de fin d'année afin de garantir les conditions de transport, restauration et hébergement des scolarisés des communes lointaines». Il a fait part également de son optimisme quant aux résultats attendus cette année, vu que les programmes ont été achevés. Cette rencontre a été marquée par la présence des cadres de l'éducation à l'image des piliers du secteur Hadj Boukhatem, Mellouah, Belmouaz et Mandjour désignés à la tête des commissions de suivi et du contrôle à travers les centres ouverts dans la wilaya de Tiaret pour superviser le déroulement des examens. Pour revenir au bac, «nous avons pris toutes les dispositions nécessaires lors de la réunion tenue avec le wali et les directeurs des secteurs concernés, maires et chefs de daïra. Cette année, on compte deux autres centres d'examen à Zmalet Emir-Abdelkader et Medrissa pour mettre fin aux longues déplacements des candidats», a indiqué le premier responsable du secteur. Lors de la conférence de presse qu'il animée, Ahmed Bentayeb a déclaré que c'est le lycée El Affllah de Tiaret qui a été désigné comme centre de correction et la Direction de l'éducation a consacré plus de moyens matériels et humains pour la réussite de l'évènement, notamment des psychologues. Selon des sources fiables nous venons d'apprendre, 200 candidats libres ont été pris en charge par la DE, ces derniers ont protesté la veille des examens a l'université d'Ibn Khaldoun. Un geste des organisateurs pour éviter tout incident pour un bon déroulement de l'examen et un taux de réussite satisfaisant pour les candidats de la capitale des Rostomides. Comme prévu pour les représentants de la presse et les députés au Parlement sur décision ministérielle, une visite guidée à travers les centres d'examen et les centres de correction a faite par le directeur Bentayeb Ahmed.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.