Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Seuls des accords de partenariat économiques ont été signés
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 11 - 2014

Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a achevé sa visite de deux jours en Algérie. Comme nous l'avons donné dans notre précédente édition, seul le volet économique a été au centre des discussions et ce, même si les deux parties ont passé en revue les différents évènements qui font actuellement l'actualité dans le monde.
A son départ d'Alger, le président de la Turquie a été salué à l'aéroport international Houari-Boumediene, par le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire et plusieurs autres membres du gouvernement étaient également présents à l'aéroport international d'Alger. Au cours de sa visite, le président de la Turquie s'est entretenu avec le président de la République Abdelaziz Bouteflika et le Premier ministre Abdelmalek Sellal. Cette visite a été marquée par la tenue d'un Forum économique des hommes d'affaires algéro-turc en présence du président Erdogan et de Abdelmalek Sellal et la signature d'une convention portant prolongation du contrat de livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) algérien à la Turquie pour dix années supplémentaires avec augmentation de 50 % du volume. Durant sa visite, le président Tayyip Erdogan s'est rendu au chantier de restauration de la mosquée Ketchaoua à Alger. Il a écouté les explications des responsables du chantier sur les travaux en cours et du niveau de leur avancement avant d'assister à la projection d'un documentaire sur les différentes étapes de la restauration. Les travaux de restauration sont menés par une entreprise turque à titre gracieux, conformément à l'accord signé entre le Premier ministre, Abdelmalek Sellal et M. Erdogan lors de la visite effectuée par ce dernier à Alger en septembre 2013 en tant que Premier ministre. La mosquée Ketchaoua, mélange de styles architecturaux romano-byzantin et arabo-turc, a été bâtie vers 1613 et agrandie en 1794 par le Dey Hussein. Dans une déclaration à la presse, Erdogan a indiqué que ses entretiens avec le président Bouteflika, le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, et le Premier ministre Abdelmalek Sellal, avaient permis de passer en revue les relations bilatérales. «Les entretiens avec le président Bouteflika m'ont permis d'évoquer le rôle de l'Algérie dans la région», a indiqué M. Erdogan rendant hommage à l'expérience du président de la République. Il s'est félicité, par ailleurs, des liens historiques qui unissent l'Algérie et la Turquie, affirmant que l'année 2016 marquera le 500e anniversaire de l'établissement des relations bilatérales. Au plan économique, le président Erdogan a considéré que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays, estimé actuellement à 4,5 milliards de dollars, pouvait être porté, à court terme, à 10 milliards de dollars. «Je suis convaincu que la Turquie et l'Algérie peuvent réaliser de grands projets communs en Afrique», a déclaré à la presse M. Erdogan». Il s'agit de la première visite officielle bilatérale de M. Erdogan à l'étranger en sa qualité de président de la République de Turquie. En somme, cette visite s'inscrit dans le cadre du renforcement continu des relations entre les deux pays, liés par un traité d'amitié et de coopération économique signé en 2006.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.