La vice-présidence confiée à l'Algérie    Le Président Ghali annonce la composition du nouveau gouvernement de la RASD    Mohamed Rabie Meftah agresse Banouh    L'Algérie qualifiée au bout du suspense    Almas, 10e président en 7 ans    Saisie de 60 kilogrammes de viandes impropres à la consommation    Arrestation de 7 individus    Journée d'information sur le cancer du sein    La troupe de danse de Chengdu subjugue le public    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'Algérie et l'Italie partagent "une vision commune"    Le Sénat américain ouvre solennellement le procès en destitution de Trump    TLS Contact Algérie annonce de nouvelles procédures    Les manifestants dénoncent toute atteinte à l'unité nationale    «La nécessité d'accompagner l'ADE pour offrir un meilleur service au citoyen»    Ghoulam dans le viseur    Belhocini se rapproche de l'Espérance    Adil Djabout fait son retour    «Eniem en voie de trouver des solutions à sa crise financière»    11 personnes arrêtées à Constantine    Un navire algérien bloqué en Belgique depuis décembre    Dernier délai aujourd'hui pour les inscriptions    Le smecta déconseillé aux enfants de moins de deux ans !    Le baril algérien a perdu près de 7 dollars en 2019    Tebboune recevra mardi prochain les responsables    Un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    Le patrimoine et l'héritage culturels algériens à l'honneur    Evaluation de leur situation et des perspectives d'avenir au menu    La position de l'Algérie partagée par l'Italie    Réunion samedi du Conseil des ministres    Handball / CAN-2020 : l'Algérie domine le Congo et assure la qualification au 2e tour    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Djamel Ould Abbas de nouveau à la barre    TLEMCEN : Saisie de 117 bouteilles de spiritueux à Remchi    BEDRABINE EL MOKRANI (SIDI BEL ABBES) : Un ouvrier communal écrasé par une benne tasseuse    VOL ET BRAQUAGE DE CITOYENS A ORAN : Un groupe de motocyclistes sème la terreur    CORRUPTION DANS UNE BANQUE PUBLIQUE : Arrestation de 11 personnes impliquées à Constantine    PRATIQUES COMMERCIALES : Défaut d'affichage des prix à Mostaganem    LA FIRME ‘'ALPHYT'' EN COLLABORATION AVEC LA SRPV DE MOSTAGANEM : Journée de sensibilisation sur le traitement d'hiver des arbres fruitiers    TRIBUNAL DE BOUMERDES : L'ancien chef de la sûreté de Tipasa incarcéré    Le fils d'Amirouche porte plainte à cause de Mehenni    La FAF s'oppose à la domiciliation de la CAN Futsal 2020 dans la ville de Laâyoune occupée    Le moudjahid Mohamed Kechoud n'est plus    L'Algérie et l'Italie conviennent de renforcer la coordination et la concertation concernant la situation en Libye    Archives nationales: un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    La pièce GPS du TNA primée au Festival du Théâtre arabe 2020    L'Algérie, la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres dans le dossier libyen    Batna : Ouverture du Café culturel "Thaziri" en présence de nombreux intellectuels de la ville    Le président du Conseil italien achève sa visite de travail en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux employés de l'APC placés sous mandat de dépôt pour faux permis de construire
Publié dans La Nouvelle République le 07 - 12 - 2015

Lors d'une visite inopinée effectuée par le wali à la cité Oujlida (Tlemcen), ce dernier n'a guère apprécié que des constructions soient érigées à proximité de la conduite principale de gaz naturel et celle de drainage des eaux usées.
Sur place, le chef de l'exécutif a ordonné la démolition pure et simple de toutes ces constructions qu'il juge comme illicites même si le terrain appartient à un privé, car la loi interdit toute construction à proximité d'une conduite principale de gaz naturel. L'étude préliminaire effectuée par les services de la Gendarmerie nationale a révélé que le propriétaire du terrain ne possédait ni certificat d'urbanisme ni permis de lotir. Donc, la démolition de ces constructions est devenue effective, et ce, conformément à la loi en vigueur. Mais les acquéreurs des lots sont montés au créneau en justifiant leurs constructions par des permis de construction délivrés par l'APC. Un sérieux dilemme auquel se sont trouvés confrontés les enquêteurs qui ont approfondi beaucoup plus l'enquête jusqu'à la découverte du pot-aux-roses, car il s'est avéré que tous les permis de construire en possession des acquéreurs sont de faux permis qui ont été délivrés par l'APC. De fil en aiguille, les gendarmes ont réussi à arrêter les deux principaux mis en cause dans cette affaire qui sont des employés de l'APC. Les premiers éléments de l'enquête indiquent que lesdits permis de construire étaient scannés et les signatures imitées mais remis aux bénéficiaires certainement contre de fortes sommes d'argent. Plusieurs personnes, parmi lesquelles des courtiers, ont été entendues dans le cadre de l'instruction de cette affaire. Démolition de 25 constructions illicites Une réelle volonté de mettre un terme à ce phénomène qui a défié depuis longtemps la loi de la République et agressé le cadre urbanistique, en l'occurrence la construction illicite, se dégage d'une large campagne de démolition menée par les pouvoirs publics. Après la démolition des 53 constructions illicites au mois de février de l'année en cours à la cité du château d'eau et aux alentours de la cité Ibn Sina, voilà qu'une autre opération de démolition a eu lieu au courant de la semaine écoulée et qui a ciblé le quartier périphérique d'Ouled Charef où 25 constructions illicites ont été rasées. L'opération, pour laquelle fut mobilisé un important dispositif sécuritaire, a été menée par le secrétaire général de la wilaya, le chef de daïra et le P/APC en plus des autorités locales. Dès 4h du matin du mercredi dernier, tout a été mis en place pour cette mission des plus délicates. Les engins sous le regard des observateurs n'ont pas fait dans la démolition sommaire, ils ont carrément rasé 25 constructions illicites. A 8h, la mission s'est achevée avec succès et sans aucun incident. «Comme cette opération a touché carrément toutes les constructions situées sur les mêmes lieux et donc n'a pas été sélective, les concernés ont accepté avec les remords évidemment, l'état de fait sans réaction aucune», dira un responsable au niveau de la daïra. La lutte contre les constructions illicites sera désormais régulière, continue et efficace et des opérations similaires seront menées dans d'autres quartiers, afin que soit mis un terme à ce fléau qui a défiguré le tissu urbain.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.