Real Madrid : Les conditions sont fixées pour ce flop de Zidane !    La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Trois morts et une blessée dans un accident    «Un départ en fanfare» : le dernier caprice de Donald Trump    Placé sur liste noire par les Etats-Unis, le Chinois Xiaomi répond    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    La Lamborghini des bourdes !    Relance des travaux    La Juventus et l'Inter, deux visions du mercato    La Lazio se relance en corrigeant la Roma dans le derby    L'AG ordinaire de la FAC le 23 janvier à Alger    Le lait en sachet, une denrée rare    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Les avocats plaident l'innocence    Réunion extraordinaire du BF pour trancher la question    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    La Tunisie et la Libye à pied d'œuvre à Alger    Le schiste américain remonte la pente    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    300 millions de centimes dérobés    La rue fait monter la pression au Soudan    L'Algérie classée derrière la France et la RDC    Situation politique et questions régionales au menu    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    Relizane : Des demandeurs de logement manifestent    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    Lentement ou sans précipitation ?    LOURDE CHARGE    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le RCD fustige le gouvernement    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux employés de l'APC placés sous mandat de dépôt pour faux permis de construire
Publié dans La Nouvelle République le 07 - 12 - 2015

Lors d'une visite inopinée effectuée par le wali à la cité Oujlida (Tlemcen), ce dernier n'a guère apprécié que des constructions soient érigées à proximité de la conduite principale de gaz naturel et celle de drainage des eaux usées.
Sur place, le chef de l'exécutif a ordonné la démolition pure et simple de toutes ces constructions qu'il juge comme illicites même si le terrain appartient à un privé, car la loi interdit toute construction à proximité d'une conduite principale de gaz naturel. L'étude préliminaire effectuée par les services de la Gendarmerie nationale a révélé que le propriétaire du terrain ne possédait ni certificat d'urbanisme ni permis de lotir. Donc, la démolition de ces constructions est devenue effective, et ce, conformément à la loi en vigueur. Mais les acquéreurs des lots sont montés au créneau en justifiant leurs constructions par des permis de construction délivrés par l'APC. Un sérieux dilemme auquel se sont trouvés confrontés les enquêteurs qui ont approfondi beaucoup plus l'enquête jusqu'à la découverte du pot-aux-roses, car il s'est avéré que tous les permis de construire en possession des acquéreurs sont de faux permis qui ont été délivrés par l'APC. De fil en aiguille, les gendarmes ont réussi à arrêter les deux principaux mis en cause dans cette affaire qui sont des employés de l'APC. Les premiers éléments de l'enquête indiquent que lesdits permis de construire étaient scannés et les signatures imitées mais remis aux bénéficiaires certainement contre de fortes sommes d'argent. Plusieurs personnes, parmi lesquelles des courtiers, ont été entendues dans le cadre de l'instruction de cette affaire. Démolition de 25 constructions illicites Une réelle volonté de mettre un terme à ce phénomène qui a défié depuis longtemps la loi de la République et agressé le cadre urbanistique, en l'occurrence la construction illicite, se dégage d'une large campagne de démolition menée par les pouvoirs publics. Après la démolition des 53 constructions illicites au mois de février de l'année en cours à la cité du château d'eau et aux alentours de la cité Ibn Sina, voilà qu'une autre opération de démolition a eu lieu au courant de la semaine écoulée et qui a ciblé le quartier périphérique d'Ouled Charef où 25 constructions illicites ont été rasées. L'opération, pour laquelle fut mobilisé un important dispositif sécuritaire, a été menée par le secrétaire général de la wilaya, le chef de daïra et le P/APC en plus des autorités locales. Dès 4h du matin du mercredi dernier, tout a été mis en place pour cette mission des plus délicates. Les engins sous le regard des observateurs n'ont pas fait dans la démolition sommaire, ils ont carrément rasé 25 constructions illicites. A 8h, la mission s'est achevée avec succès et sans aucun incident. «Comme cette opération a touché carrément toutes les constructions situées sur les mêmes lieux et donc n'a pas été sélective, les concernés ont accepté avec les remords évidemment, l'état de fait sans réaction aucune», dira un responsable au niveau de la daïra. La lutte contre les constructions illicites sera désormais régulière, continue et efficace et des opérations similaires seront menées dans d'autres quartiers, afin que soit mis un terme à ce fléau qui a défiguré le tissu urbain.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.