Dette extérieure.. 1,8 milliard de dollars en juin 2018    Registre de commerce électronique.. Seuls 43% des commerçants inscrits    Proches de leur plus haut niveau en trois mois.. Les prix du Brent dépassent les 66 dollars    Cités universitaires.. Hadjar «active» les dispositifs de sécurité    Washington contre l'Europe    Attentat en Iran.. Des terroristes présumés arrêtés    Médaillés lors du 16e Championnat méditerranéen d'Escrime.. Ooredoo honore les escrimeurs algériens    Venezuela.. L'Europe met en garde contre une confrontation    Grand Prix du Concours national du saut d'obstacles.. Chakib Tabarout lauréat    Championnat de Basket-ball (17e journée).. Le leader sur du velours    Lutte antiterroriste.. Un élément de soutien arrêté à M'sila    DJELFA : La daïra d'Aïn Oussera promue wilaya déléguée    ACCUSES D'ENLEVEMENT SUIVI DE VIOL : Deux présumés ravisseurs arrêtés à Bejaia    Le maréchal dira-t-il me voilà ?    «Le plan de partition de la Syrie n'est pas nouveau»    L'Algérie manque de cadres dans le commerce international !    Création d'une agence de régulation    Convention africaine de lutte contre la corruption et infractions assimilées (CUA) de 2003    Le temps des regrets    Rien ne résiste au NC Magra    Alain Michel au lieu de Bouzidi ?    Questions sans réponses    Facebook s'invite à la présidentielle    Makri sensible à l'option    «La nature de la demande syndicale a changé»    Deux amateurs de parapente meurent accidentellement au cours d'exercices    Un assassin sous les verrous    Création de l'orchestre symphonique de la ville d'Oran    Les Constantinois renouent avec le cinéma    Tikoubaouine à la conquête de la capitale du chaâbi    24 heures    Allez-y tout doucement Messieurs !    Le ras-le-bol    80ème anniversaire de la Guerre civile espagnole: Oran, pour un hommage aux réfugiés républicains    Le terroir algérien à l'honneur: Une semaine gastronomique de la ville d'El Oued à l'hôtel Royal    Commémoration de la Journée du Chahid    La révolution algérienne, un exemple pour la liberté des peuples    Les droits de l'Homme infiltrent nos prisons    Victoire du GSP devant Souihli    «Seules les compétences seront appelées à gérer le club sous Hyproc»    Le système actif à Oran, Alger et Annaba    La revendication sociale se transforme en atteinte à la Sûreté de l'Etat    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    La mission des choyoukh soufis dans l'unification de la nation    Les candidatures sont ouvertes jusqu'au jeudi 4 avril 2019    EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année    L'opposition cherche toujours un candidat    Accord de pêche UE-Maroc : Appel au boycott des produits issus du Sahara occidental occupé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le dossier de la nouvelle zone industrielle ficelé
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 12 - 2015

Le dossier de création d'une nouvelle zone industrielle, à Tizi Ghenif, au sud de la wilaya de Tizi Ouzou, est ficelé, a assuré, mardi dernier, le directeur de l'industrie, de la petite et moyenne entreprise et la promotion de l'investissement de la wilaya de Tizi-Ouzou.
«Le dossier de création de cette zone industrielle est finalisé et transmis au ministère », a indiqué Moula Hamitouche sur les ondes de la radio locale, dont il était l'invité de la rédaction. Cette nouvelle zone industrielle ou parc industriel sera implantée sur une assiette foncière d'une superficie de 311 ha, relevant des communes de Draâ El Mizan et Tizi Ghenif. Elle accueillera beaucoup d'investisseurs, eu égard, a-t-il fait observer, à sa proximité avec l'autoroute Est-Ouest. La concrétisation de ce projet structurant, a-t-il poursuivi, permettra la création de milliers de postes d'emploi, directs et indirects, et de booster le développement économique dans toutes les communes du flanc sud de la wilaya de Tizi Ouzou qui accusent d'ailleurs un énorme retard en la matière. La wilaya de Tizi Ouzou avait, a-t-il rappelé, bénéficié d'une enveloppe financière de l'ordre de 2.4 milliards de dinars destinés pour la création de deux nouvelles zones industrielles à Draâ El Mizane-Tizi-Ghenif, au sud du chef-lieu de la wilaya, et, à Souamaâ dans la localité de Mekla, à l'est. S'agissant de la nouvelle zone industrielle de Souamaâ (Mekla) qui sera créée sur une superficie de 372 ha, le dossier, croit-on savoir, est en voie d'être ficelé. Le conflit opposant les propriétaires terriens, regroupés autour d'un collectif, à l'administration autour justement de la propriété desdits terrains, est en voie de règlement, a-t-on assuré de même source. La wilaya de Tizi Ouzou ne dispose, actuellement, que d'une seule zone industrielle opérationnelle, à savoir la zone Aissat-Idir, situé à Oued Aïssi, à l'est du chef-lieu de la wilaya et s'étale sur une superficie de 120 ha. Alors qu'en termes de nombre d'opérateurs économiques inscrits au registre national du commerce, Tizi Ouzou est classée parmi les premières wilayas à l'échelle nationale. S'agissant des zones d'activité, la wilaya de Tizi Ouzou dispose de 17 totalisant une superficie de 383 ha, largement insuffisantes pour accueillir le nombre important d'opérateurs exerçant dans cette wilaya aux fortes potentialités d'investissement dans les différents secteurs d'activité, plus particulièrement dans l'agriculture, le tourisme dans ses diverses facettes, le BTPH, l'artisanat... Depuis sa mise en place, fin 2010, le Comité d'aide à la localisation et à la promotion des investissements et de la régulation du foncier (Calpiref) de la wilaya de Tizi Ouzou a agréé, à la mi-septembre dernier, 179 dossiers d'investissement pour près de 51 milliards de dinars, selon la Direction locale de l'industrie et de la promotion de l'investissement (DPMI). Le Calpiref a validé 179 dossiers d'investissement pour un montant global de réalisation avoisinant 124 milliards de dinars, sur un total de 462 réceptionnés. Sur 339 dossiers traités, 160 ont été ajournés pour la plupart, 90% des lenteurs enregistrées dans le transfert des terrains relevant du portefeuille foncier de la Sogi (Société de gestion immobilière) vers l'administration des domaines pour l'établissement des décisions de concession. Depuis 2010, la gestion des assiettes foncières relevant de la Sogi a été gelée, a-t-on rappelé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.