Soudan, une troisième révolution ?    Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    Aucune baisse    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Le géant «peuple» viendra à bout du nain «système»    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Le groupe Benamor se disculpe    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le dossier de la nouvelle zone industrielle ficelé
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 12 - 2015

Le dossier de création d'une nouvelle zone industrielle, à Tizi Ghenif, au sud de la wilaya de Tizi Ouzou, est ficelé, a assuré, mardi dernier, le directeur de l'industrie, de la petite et moyenne entreprise et la promotion de l'investissement de la wilaya de Tizi-Ouzou.
«Le dossier de création de cette zone industrielle est finalisé et transmis au ministère », a indiqué Moula Hamitouche sur les ondes de la radio locale, dont il était l'invité de la rédaction. Cette nouvelle zone industrielle ou parc industriel sera implantée sur une assiette foncière d'une superficie de 311 ha, relevant des communes de Draâ El Mizan et Tizi Ghenif. Elle accueillera beaucoup d'investisseurs, eu égard, a-t-il fait observer, à sa proximité avec l'autoroute Est-Ouest. La concrétisation de ce projet structurant, a-t-il poursuivi, permettra la création de milliers de postes d'emploi, directs et indirects, et de booster le développement économique dans toutes les communes du flanc sud de la wilaya de Tizi Ouzou qui accusent d'ailleurs un énorme retard en la matière. La wilaya de Tizi Ouzou avait, a-t-il rappelé, bénéficié d'une enveloppe financière de l'ordre de 2.4 milliards de dinars destinés pour la création de deux nouvelles zones industrielles à Draâ El Mizane-Tizi-Ghenif, au sud du chef-lieu de la wilaya, et, à Souamaâ dans la localité de Mekla, à l'est. S'agissant de la nouvelle zone industrielle de Souamaâ (Mekla) qui sera créée sur une superficie de 372 ha, le dossier, croit-on savoir, est en voie d'être ficelé. Le conflit opposant les propriétaires terriens, regroupés autour d'un collectif, à l'administration autour justement de la propriété desdits terrains, est en voie de règlement, a-t-on assuré de même source. La wilaya de Tizi Ouzou ne dispose, actuellement, que d'une seule zone industrielle opérationnelle, à savoir la zone Aissat-Idir, situé à Oued Aïssi, à l'est du chef-lieu de la wilaya et s'étale sur une superficie de 120 ha. Alors qu'en termes de nombre d'opérateurs économiques inscrits au registre national du commerce, Tizi Ouzou est classée parmi les premières wilayas à l'échelle nationale. S'agissant des zones d'activité, la wilaya de Tizi Ouzou dispose de 17 totalisant une superficie de 383 ha, largement insuffisantes pour accueillir le nombre important d'opérateurs exerçant dans cette wilaya aux fortes potentialités d'investissement dans les différents secteurs d'activité, plus particulièrement dans l'agriculture, le tourisme dans ses diverses facettes, le BTPH, l'artisanat... Depuis sa mise en place, fin 2010, le Comité d'aide à la localisation et à la promotion des investissements et de la régulation du foncier (Calpiref) de la wilaya de Tizi Ouzou a agréé, à la mi-septembre dernier, 179 dossiers d'investissement pour près de 51 milliards de dinars, selon la Direction locale de l'industrie et de la promotion de l'investissement (DPMI). Le Calpiref a validé 179 dossiers d'investissement pour un montant global de réalisation avoisinant 124 milliards de dinars, sur un total de 462 réceptionnés. Sur 339 dossiers traités, 160 ont été ajournés pour la plupart, 90% des lenteurs enregistrées dans le transfert des terrains relevant du portefeuille foncier de la Sogi (Société de gestion immobilière) vers l'administration des domaines pour l'établissement des décisions de concession. Depuis 2010, la gestion des assiettes foncières relevant de la Sogi a été gelée, a-t-on rappelé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.