Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Présidentielle: l'ANIE a réussi la mission de préserver la voix du peule    FC Barcelone : Le successeur de Piqué déjà identifié ?    SIDI BEL ABBES : 53,43 % taux de participation à la présidentielle    ELECTION PRESIDENTIELLE : Un taux de participation de 44 ,24% à Oran    Rejet massif des résultats de l'élection    TIARET : Découverte d'une bombe artisanale    Secousse tellurique de magnitude 3,2 degrés à Boumerdès    TISSEMSILT : Délocalisation du concours des agents d'administration à Tiaret    MASCARA : Un parc illicite sur un espace de l'APC    AIN TEMOUCHENT : Arrestation d'un individu en possession d'un drone    Classement FIFA des dames : l'Algérie termine l'année à la 84e place    Premier League: Mané élu joueur du mois de novembre    Deux contrebandiers arrêtés à Ouargla et un autre appréhendé à Biskra    Présidentielle de 12 décembre : taux de participation global de 39,33 %    Abdelmadjid Tebboune élu Président de la République    Présidentielle du 12 décembre : 20 individus arrêtés à Relizane pour entrave à l'opération de vote    Des vents forts vendredi sur plusieurs wilayas du Nord et des Hauts-Plateaux    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Brèves    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    3 à 5 mois d'indisponibilité pour Atal    Transfert des centres de vote    165 foyers raccordés au gaz naturel    Mehiaoui : "Les actionnaires de la SSPA seront remplacés"    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mettre un terme aux suspicions récurrentes de fraude
Publié dans La Nouvelle République le 09 - 01 - 2016

La création d'une Haute instance indépendante de surveillance des élections, prévue dans l'avant-projet de révision de la Constitution, rendu public mardi dernier, vise à mettre un terme aux suspicions, récurrentes, qui accompagnent chaque rendez-vous électoral, en dépit de la présence d'observateurs internationaux.
Ce mécanisme qui a longtemps constitué une revendication de la classe politique et de l'opposition qui n'a jamais cessé de dénoncer, à tort ou à raison, la «fraude» électorale aussi bien lors des élections locales, législatives ou présidentielles, consacrera, pour ainsi dire, «la transparence et la probité des élections présidentielles, législatives et locales, depuis la convocation du corps électoral jusqu'à la proclamation des résultats provisoires du scrutin».
Cette instance, qui sera présidée par une personnalité nationale nommée par le chef de l'Etat, après consultation des partis politiques, vise aussi à conforter davantage la crédibilité des rendez-vous électoraux. Et sa constitutionnalisation sera un gage de «transparence et d'impartialité» pour les partis d'opposition qui plaidaient, depuis longtemps, pour la création d'une instance indépendante de surveillance des élections ayant pour mission de veiller sur la régularité, la transparence et le bon déroulement des opérations de vote dans leurs diverses phases.
D'autant que les commissions de surveillance et de suivi des élections étaient, jusque-là, constamment pointées du doigt par l'opposition, considérant que les membres qui les composent «ne sont pas indépendants». Dotée d'un comité permanent, cette instance sera composée, à parité, de magistrats proposés par le Conseil supérieur de la magistrature et de compétences indépendantes choisies parmi la société civile.
Le comité permanent de ladite Haute instance de surveillance des élections sera chargé «de veiller, notamment, à la supervision des opérations de révision des listes électorales par l'administration, à la formulation des recommandations pour l'amélioration du dispositif législatif et réglementaire régissant les opérations électorales et à l'organisation de cycle de formation civique au bénéfice des formations politiques, sur la surveillance des scrutins et la formulation des recours».
Outre la création de cette Haute instance indépendante de surveillance des élections, cet avant-projet de révision de la Constitution prévoit, également, de nouvelles dispositions pour conforter la crédibilité des scrutins électoraux. A travers les nouvelles dispositions, l'avant-projet de révision de la Constitution renforcera, à coup sûr, «la crédibilité» des élections à travers notamment l'obligation constitutionnelle pour les pouvoirs publics d'organiser des élections «transparentes et impartiales» et de mettre la liste électorale, à chaque scrutin, à la disposition des candidats. Charge au Conseil constitutionnel d'étudier, dans leur substance, les recours qu'il reçoit sur les résultats provisoires des élections législatives et présidentielles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.