Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Le niveau des barrages en nette hausse    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Fragile consensus politique en Libye    «Le Maroc dissimule ses pertes»    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    La CAF veut-elle reprogrammer le match ?    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    "Le vaccin pour tous"    Air Algérie dévoile son programme de vols    Plus de 200 locaux fermés    Situation des artistes au temps du coronavirus : Les temps sont durs !    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    Ils ont été débarqués au port de Ghazaouet: Près de 100 harraga expulsés d'Espagne    Construction automobile: «Aucun changement n'est prévu dans le cahier des charges»    Chômage et système «D»    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Haute instance indépendante de surveillance des élections, une réponse à une revendication de la classe politique
Publié dans Algérie Presse Service le 09 - 01 - 2016

L'avant projet de révision de la Constitution, rendu public la semaine dernière, prévoit la création d'une Haute instance indépendante de surveillance des élections, répondant ainsi à une revendication de la classe politique et de l'opposition ayant toujours plaidé pour un mécanisme qui veille sur la transparence des élections.
Cette instance, qui sera présidée par une personnalité nationale nommée par le chef de l'Etat, "après consultation des partis politiques", vise à conforter davantage la "crédibilité" des élections.
La constitutionnalisation de cette instance sera ainsi un gage de "transparence et d'impartialité" pour les partis d'opposition qui réclamaient depuis des années la mise en place instamment d'une instance indépendante, qui sera chargée de veiller à la transparence et au bon déroulement des opérations de vote dans leurs diverses phases.
La supervision du déroulement des élections constitue une revendication majeure de l'opposition qui n'a jamais cessé de dénoncer, à tort ou à raison, la "fraude" électorale aussi bien lors des élections locales, législatives ou présidentielles.
Certes, à la veille de chaque scrutin, l'autorité publique procède à l'installation de commissions de surveillance et de suivi de l'opération électorale, mais ces instances sont constamment décriées par l'opposition pour qui les membres y figurant "ne sont pas indépendants".
La création d'un mécanisme indépendant renforcé de surveillance des élections mettra ainsi un terme aux suspicions récurrentes de fraude qui accompagnent chaque rendez-vous électoral, où des partis politiques insistaient sur l'installation d'une commission nationale indépendante pour assurer "la régularité et la transparence" du scrutin, et cela en dépit de la présence d'observateurs internationaux.
De nouvelles dispositions pour conforter la crédibilité des élections
L'avant projet consacre, à travers ce mécanisme, "la transparence et la probité des élections présidentielles, législatives et locales, depuis la convocation du corps électoral jusqu'à la proclamation des résultats provisoires du scrutin".
Cette instance, qui dispose d'un Comité permanant, est composée à parité de magistrats proposés par le Conseil supérieur de la magistrature et de compétences indépendantes choisies parmi la société civile.
Le Comité permanent aura, quant à lui, pour mission de veiller notamment à la supervision des opérations de révision des listes électorales par l'administration, à la formulation des recommandations pour l'amélioration du dispositif législatif et réglementaire régissant les opérations électorales et à l'organisation de cycle de formation civique au bénéfice des formations politiques, sur la surveillance des scrutins et la formulation des recours.
L'avant projet de révision de la Constitution est venu aussi, par de nouvelles dispositions, conforter la "crédibilité" des élections à travers notamment l'obligation constitutionnelle pour les pouvoirs publics d'organiser des élections "transparentes et impartiales" et de mettre la liste électorale, à chaque scrutin, à la disposition des candidats.
L'obligation sera faite, par ailleurs, au Conseil constitutionnel d'étudier, dans leur substance, les recours qu'il reçoit sur les résultats provisoires des élections législatives et présidentielles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.