CS Constantine : La démission de Redjradj entérinée    483 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Covid-19/sétif: appel aux volontaires médecins et paramédicaux pour prêter main forte au staff médical en activité    Polsario: il est évident que l'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    MESURES PREVENTIVES CONTRE LE COVID19 : Les walis impliqués dans les mécanismes d'application    TIZI OUZOU : Vers l'ouverture de deux nouveaux services Covid-19    TAMANRASSET : Un terroriste capturé à In M'guel    Le mandat présidentiel et le rôle de l'armée au centre de la contribution de Abdelaziz Rahabi au débat sur l'avant-projet de Constitution    Covid19-Prise en charge des patients: vers l'augmentation des capacités d'accueil des hôpitaux    Belhimer: les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Cap sur les mines    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    La classe politique sort de sa léthargie    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Raid policier avant des primaires de l'opposition    Démission du ministre de la Justice    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Un recrutement en catimini    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«La révision de la Constitution consolide la politique sociale»
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 02 - 2016

Santé, logement, enseignement, droits des travailleurs et solidarité nationale sont parmi les options d'une politique sociale consolidée par la nouvelle Constitution qui veut préserver des acquis et atteindre de nouveaux objectifs.
C'est ce qui ressort du message du président de la République Abdelaziz Bouteflika adressé à l'occasion du double anniversaire de la création de l'UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures. «La révision de la Constitution est venue consolider les options de notre pays dans sa politique sociale et de solidarité nationale, notamment dans les domaines de la santé, du logement, de l'enseignement, des droits des travailleurs et de la solidarité avec les catégories démunies et celles aux besoins spécifiques», a précisé le président de la République. Dans le message lu en son nom, hier à Alger, par Benamar Zerhouni, conseiller à la présidence de la République, Abdelaziz Bouteflika a souhaité que «toutes ces mesures incitatives et toutes ces assurances constituent une motivation de plus pour tous en faveur d'un effort plus que jamais soutenu pour accélérer la cadence du développement économique et social». Pour le 60e anniversaire de la création du premier syndicat des travailleurs (UGTA), le chef de l'Etat s'est adressé au peuple et aux travailleurs en particulier, les appelant à suivre l'exemple des glorieux chouhada et des vaillants moudjahidine qui ont arraché l'indépendance du pays au prix de lourds sacrifices. «J'appelle mes compatriotes également à persévérer sur la voie des aînés qui, des décennies durant, se sont employés, sans jamais fléchir, à construire l'Algérie dans un contexte économique et sécuritaire défavorable», a-t-il insisté. Le Président a, dans ce sillage, mis l'accent sur la nécessité de poursuivre la quête du savoir et de la connaissance dans les universités, à labourer les terres agricoles et à investir les usines «afin que l'Algérie puisse faire face à cette conjoncture difficile induite par le déséquilibre du marché pétrolier international». Une occasion aussi pour rendre hommage aux travailleurs et travailleuses de l'Algérie et plus particulièrement à l'Union générale des travailleurs algériens et ce, «pour les efforts et sacrifices qu'elle n'a eu de cesse de consentir à la tête du monde du travail et pour son précieux apport au dialogue national économique et social», a témoigné le Président, mettant en avant le rôle et la place de la Centrale syndicale. «Le rôle et la place de l'UGTA sont reconnus dans le monde du travail à l'échelle du Globe», s'est félicité le président en ce 60e anniversaire. Pour Abdelaziz Bouteflika, la présence aux festivités des représentants de l'Organisation de l'unité syndicale africaine (OUSA) témoigne de l'importance de ce rôle. Elle est conduite par son président Françis Attoli, son secrétaire général, Arezki Mezhoud, ainsi que la présidente du Conseil économique et social de Guinée, Hadja Rabiatou Serah Diallo, et le secrétaire général de la confédération des travailleurs de Guinée, Amadou Diallo, témoigne de l'importance du rôle de l'UGTA. Pour sa part, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui s'est rendu dans la matinée d'hier à la Centrale syndicale pour l'inauguration de deux stèles commémoratives et des structures publiques dont la première représente le syndicaliste martyr et fondateur de l'UGTA, Aissat Idir, alors que la seconde est dédiée au défunt Abdelhak Benhamouda, assassiné par des terroristes en 1997. Sellal, accompagné du secrétaire général de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd, a, également, procédé à l'inauguration de l'avenue du chahid Aissat-Idir jouxtant le siège central de l'Union. Il a, de même, inauguré un stade de proximité dans la commune de Sidi M'hamed baptisé du nom du défunt Abdelhak Benhamouda. Par ailleurs, plusieurs festivités ont marqué la célébration du double anniversaire du 24 Février à travers tout le territoire national. Le 45e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et le 60e anniversaire de la création de l'Union générale des travailleurs algériens ont été une nouvelle occasion pour rappeler des acquis du combat syndical pendant la guerre de la libération mais pas seulement. Discours politiques et messages se sont multipliés pour une prise de conscience de la conjoncture économique et pour une conjugaison d'efforts pour préserver stabilité et pouvoir faire face à toute éventuelle crise.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.