Vaste mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Le FFS "fidèle à son esprit nationaliste et patriotique"    Un mémorandum d'entente sur les concertations politiques algéro-thaïlandaises    Les efforts de l'Algérie visant l'unification des rangs arabes et palestiniens soutenus    Renforcer et diversifier l'investissement touristique pour la promotion du tourisme    Salon de l'habitat: le Reverse Engineering, une source d'innovation    APN: chaud débat en perspective    Zineb El Mili inhumée au cimetière de Sidi Yahia à Alger    Réception de 2,5 millions de doses de vaccin    Mise en service de plusieurs structures sanitaires à Chlef    Tlemcen: Ilham Mekliti lauréate du concours du 14e Salon des arts plastiques    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    A quand une rencontre Président-Maires ?    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    LA VIE... ET LE RESTE    Tensions accrues au Sahel    Des «lignes rouges» tracées    Du bon et du moins bon    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Maguire, c'est désastreux    Une aubaine pour les cimentiers    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Tebboune reçoit l'Ambassadeur du Ghana    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



De véritables perspectives à mettre en valeur
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 11 - 2016

Selon les informations révélées par le plan de développement de l'aquaculture, ce secteur comprend l'aquaculture marine, l'aquaculture continentale, saharienne et d'eau douce. L'aquaculture marine, comprend quant à elle des projets de pisciculture avec le volet de la production de conchyliculture ainsi que la production de la crevette marine cultivée...
Il y a lieu d'indiquer par ailleurs que la pisciculture est une des branches de l'aquaculture qui désigne l'élevage des poissons en eaux douces, saumâtres ou salées. Quant à l'aquaculture d'eau douce, elle comprend la production de la pisciculture, l'aquaculture intégrée et la pêche continentale. On distingue la pisciculture continentale, issue de l'aquaculture continentale, qui désigne l'ensemble des activités aquacoles conduites en eau douce et la pisciculture marine qui désigne l'ensemble des activités piscicoles conduites en eau de mer à l'instar de la reproduction, l'élevage, et la conservation de poissons par des moyens qui complètent ou remplacent ceux qui sont normalement présents dans la nature. A la lumière de ces éclaircissements quel est l'état des lieux au niveau de la wilaya de Tipasa ? On nous a révélé qu'il y a plusieurs infrastructures, notamment la ferme de pisciculture marine et le centre conchylicole de Bou-Ismail, ainsi que le centre de pêche continentale de Boukourdène sis à 10 kilomètres de Tipasa. En conséquence, nous sommes prévenus que la conchyliculture est l'élevage de coquillages, une forme d'aquaculture sur une zone classée, dédiée à la production professionnelle ou surveillée dans le cadre de la pêche de loisir. La production de la ferme conchylicole opérationnelle de Bou-Ismaïl est de 25 tonnes /an. S'agissant des projets en cours de réalisation, il existe un projet de ferme intégrée de conchyliculture-tourisme réalisée à 50%. Il y a aussi la création d'une zone d'activité aquacole au niveau de Damous dédiée à 20 promoteurs. Dans ce cadre, il a été procédé à l'octroi de six arrêtés de concessions pour la réalisation de 05 fermes piscicoles en off-shore et une ferme conchylicole. Le programme d'investissement dans le cadre du système d'accompagnement à l'investissement productif dans les filières de la pêche et de l'aquaculture (SAIPA), pour la wilaya de Tipasa se présente comme suit : onze projets d'aquaculture marine avec une production prévue de 6000 tonnes, générant 280 emplois directs. Outre ces projets, il convient d'observer le programme d'intégration de l'aquaculture à l'agriculture dans le milieu agricole, qui intègre 37 exploitations agricoles, 42 bassins d'irrigation générant un volume total de 42 000 m3, et concernant une surface irriguée de 400 hectares, avec des visions anticipées de production de 5 000 tonnes, souscrivant l'ensemencement de 8400 espèces d'alevins du type Carpe et Tilapia.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.