PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





l'AIEA réaffirme que Téhéran respecte ses engagements
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 11 - 2017

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Yukiya Amano, a réaffirmé jeudi à New York à l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, que Téhéran respectait ses engagements dans l'accord nucléaire de 2015, selon un communiqué de l'AIEA.
Il s'agit de la deuxième rencontre entre les deux responsables, la première ayant eu lieu fin août à Vienne, lors d'une visite au siège de l'AIEA de la diplomatie américaine qui est à la manoeuvre côté américain sur le dossier nucléaire iranien. Depuis ce déplacement, le président américain Donald Trump a décidé en octobre, sur conseil de Nikki Haley, de ne pas «certifier» que l'Iran respecte ses engagements, et de renvoyer le dossier au Congrès américain pour décider d'une éventuelle reprise de sanctions américaines.
En échange de garanties sur le caractère uniquement civil du programme nucléaire iranien, les signataires de l'accord ont entrepris de lever progressivement leurs sanctions internationales sur l'Iran. Lors de leur entretien, les deux responsables «ont discuté de l'application et de la surveillance» des engagements de Téhéran dans cet accord conclu avec six grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne), a précisé l'AIEA. Yukiya Amano a répété à son interlocutrice que cet accord «représentait un apport considérable pour la vérification nucléaire et que les engagements iraniens étaient respectés», selon la même source.
«Jusqu'à présent, l'AIEA a accès à tous les sites qu'elle veut visiter dans le pays», a aussi assuré Yukiya Amano à la diplomate américaine, a précisé l'AIEA. Fin août, Nikki Haley avait réclamé davantage de contrôles en Iran, les jugeant insuffisants.
«Les inspecteurs de l'AIEA continueront à faire leur travail d'une manière factuelle et impartiale», a insisté le directeur de l'Agence onusienne. Dans un communiqué, la mission américaine à l'ONU a fait savoir de son côté que Nikki Haley avait «salué l'expertise et le professionnalisme» de l'AIEA. La diplomate a aussi «exprimé le soutien des Etats-Unis aux efforts de l'AIEA pour une vérification robuste des activités nucléaires en Iran».
Nikki Haley a enfin réaffirmé l'importance à ses yeux d'»un accès complet et transparent» pour l'AIEA aux installations iraniennes, selon le communiqué. Yukiya Amano effectue actuellement une tournée aux Etats-Unis. Il s'est entretenu au Congrès américain à Washington avec plusieurs parlementaires et doit prononcer vendredi une allocution devant l'Assemblée générale de l'ONU.
Les inspecteurs de l'AIEA travaillent «sans problème» en Iran
Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a déclaré lundi à Abou Dhabi que les inspecteurs travaillaient «sans problème» en Iran et réitéré que ce pays respectait ses engagements nucléaires. «Nos inspecteurs (en Iran) s'acquittent de leurs responsabilités sans problème», a indiqué Yukiya Amano à la presse au premier jour d'une conférence de l'AIEA dans la capitale des Emirats arabes unis.
«L'AIEA peut affirmer que les engagements nucléaires (de l'Iran) sont respectés», a-t-il ajouté, au lendemain de propos similaires tenus à Téhéran et diffusés par la télévision publique iranienne.
«Je peux affirmer que l'Iran met en oeuvre ses engagements en matière nucléaire pris dans le cadre du PGAC», avait alors dit M. Amano en référence au Plan global d'action commun, le nom de l'accord conclu en juillet 2015 à Vienne entre l'Iran et six grandes puissances (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.