Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Conférence Opep+ : une véritable opportunité pour réaliser la stabilité du marché pétrolier    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    Yémen: cessez-le-feu unilatéral pour prévenir une propagation du Covid-19    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Foot / Covid-19 : les joueurs de l'Académie de Khemis Miliana passent au E-learning    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'Adra lance une cagnotte    Lourd impact financier pour Air Algérie    L'Apoce dénonce le chantage des commerçants    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    La FIFA contre les championnats à blanc    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Test de dépistage du Covid-19 : L'hôpital Mustapha se lance dans le diagnostic    Covid-19, chauve-souris ou pangolin ?    Nassira Benharrats. Ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables : Nous assistons les entreprises agréées pour accélérer la collecte»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nucléaire iranien: l'AIEA réaffirme que Téhéran respecte ses engagements
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 11 - 2017

Unies) - Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Yukiya Amano, a réaffirmé jeudi à New York à l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, que Téhéran respectait ses engagements dans l'accord nucléaire de 2015, selon un communiqué de l'AIEA.
Il s'agit de la deuxième rencontre entre les deux responsables, la première ayant eu lieu fin août à Vienne, lors d'une visite au siège de l'AIEA de la diplomatie américaine qui est à la manoeuvre côté américain sur le dossier nucléaire iranien.
Depuis ce déplacement, le président américain Donald Trump a décidé en octobre, sur conseil de Nikki Haley, de ne pas "certifier" que l'Iran respecte ses engagements, et de renvoyer le dossier au Congrès américain pour décider d'une éventuelle reprise de sanctions américaines.
En échange de garanties sur le caractère uniquement civil du programme nucléaire iranien, les signataires de l'accord ont entrepris de lever progressivement leurs sanctions internationales sur l'Iran.
Lors de leur entretien, les deux responsables "ont discuté de l'application et de la surveillance" des engagements de Téhéran dans cet accord conclu avec six grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne), a précisé l'AIEA.
Yukiya Amano a répété à son interlocutrice que cet accord "représentait un apport considérable pour la vérification nucléaire et que les engagements iraniens étaient respectés", selon la même source.
"Jusqu'à présent, l'AIEA a accès à tous les sites qu'elle veut visiter dans le pays", a aussi assuré Yukiya Amano à la diplomate américaine, a précisé l'AIEA. Fin août, Nikki Haley avait réclamé davantage de contrôles en Iran, les jugeant insuffisants.
"Les inspecteurs de l'AIEA continueront à faire leur travail d'une manière factuelle et impartiale", a insisté le directeur de l'Agence onusienne.
Dans un communiqué, la mission américaine à l'ONU a fait savoir de son côté que Nikki Haley avait "salué l'expertise et le professionnalisme" de l'AIEA. La diplomate a aussi "exprimé le soutien des Etats-Unis aux efforts de l'AIEA pour une vérification robuste des activités nucléaires en Iran".
Nikki Haley a enfin réaffirmé l'importance à ses yeux d'"un accès complet et transparent" pour l'AIEA aux installations iraniennes, selon le communiqué.
Yukiya Amano effectue actuellement une tournée aux Etats-Unis. Il s'est entretenu au Congrès américain à Washington avec plusieurs parlementaires et doit prononcer vendredi une allocution devant l'Assemblée générale de l'ONU.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.