Quel dénouement pour la grève des avocats ?    T'wakhdhet !    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Vente de médicaments sur Instagram    Il faut résoudre «une fois pour toutes» le conflit au Sahara Occidental    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    «L'Algérie reste une excellente équipe de football»    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Statu quo au sommet    Quel test est le plus fiable ?    Saisie d'une quantité de drogue dure et arrestation de trois mis en cause    Deux en un sur le podium    La question actuelle de la décolonisation des savoirs    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Cap Blanc: Un grand filet fantôme renfloué    La boîte de Pandore    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Déficiences comblées ?    Un pays antichoc    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    «Ma rencontre avec la mort»    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    Depay dans le viseur    Les Canaris se rapprochent du podium    La Juve veut Vlahovic, mais...    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Les activités du PST gelées    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La police intercepte un véhicule tranportant 2 400 pastilles de psychotropes
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 03 - 2018

La cellule de communication de la police de la wilaya de Tipasa fait état d'un communiqué dans lequel il est question du démantèlement d'une bande de malfrats qui opérait au niveau des quartiers populaires au sein de la ville de Fouka, à bord d'un véhicule de tourisme.
Selon ce communiqué de la police, il a été dévoilé que «c'est dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes, le crime organisé et la délinquance sous toutes ses formes que les forces de police de la région de Fouka, en coordination avec la direction des services de sécurité de la wilaya de Tipasa qui, après l'exploitation d'informations reçues, ont procédé à l'identification de deux personnes suspectes de revente de pastilles et psychotropes hallucinogènes. A l'issue de ces recherches, et après des investigations poussées, un plan d'intervention et un encerclement de la zone impliquée a été établi où il a été procédé à la mise en place d'une souricière pour appréhender les délinquants présumés qui circulaient à bord d'un véhicule de tourisme.» Après l'obtention d'un mandat de perquisition, les policiers ont agi par surprise et appréhendé en flagrant délit de possession et de commercialisation de 2 400 pastilles de stupéfiants d'hallucinogènes cachées au sein de leur véhicule. Le cerveau de la bande le dénommé T. M. âgé de 28 ans, ainsi que son complice, le dénommé B. Z., âgé de 26 ans, qui circulaient à bord d'un véhicule de tourisme ont été appréhendés. Cette bande de délinquants composée de deux membres spécialisés dans des délits divers, à l'instar de la détention et le commerce de la drogue et des psychotropes a été appréhendée, lorsqu'elle circulait à bord d'un véhicule au cœur de Fouka, une ville située au nord-est et à 20 km du chef- lieu de la wilaya de Tipasa distante de 35 km d'Alger. Le communiqué de la police, précisait que «ce fut grâce aux investigations et à la perspicacité des policiers membres du service de la police judiciaire de Fouka, qui ont exploité plusieurs informations sur l'existence de ce réseau de dealers qui activait dans la région de Fouka et de Koléa, et qui fut traqué et poursuivi avec la mise en place de patrouilles de recherches et d'investigations pour démanteler cette bande de malfaiteurs qui sévissait dans les quartiers populaires de la région de Fouka, essentiellement et qui s'adonnait surtout à la commercialisation et à la possession de psychotropes hallucinogènes et de kif traité». A l'issue de cette opération menée avec succès à l'encontre de ces dealers et qui a abouti au démantèlement de cette bande de délinquants, il a été procédé à l'arrestation des deux personnes suspectes faisant l'objet d'une surveillance et qui furent interceptées avec une quantité de 2 400 pastilles de stupéfiants hallucinogènes de type très prisé par les jeunes des quartiers. . Présentés devant le procureur de la République de la ville de Koléa, ces suspects, qui ont été traduits devant les autorités judiciaires compétentes, ont été placés en détention provisoire dans l'attente de leur procès.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.