Un vent de fronde souffle sur le RND à Béjaïa    Deux jeunes citoyens arrêtés, puis relâchés    Le maire de Chemini devant la cour d'appel de Béjaïa aujourd'hui    Rompre avec le statu quo    De l'eau trouble et malodorante dans les robinets    "L'ouverture du capital d'entreprises publiques n'est pas un dogme"    Condamnations en série après un appel à la normalisation avec Israël    "Je suis au CRB pour gagner des titres"    Le NAHD en réel danger    Des attestations pour une cinquantaine de chasseurs formés    Pas de changements pour la rentrée universitaire    "De l'importance de la littérature postcoloniale pour le vivre-ensemble"    Rabat s'est fourvoyé dans le choix de son nouvel allié    62 listes ont retiré le dossier de candidature à Oran    Au-delà des grandes formules...    Islam Slimani : «Les deux derniers matchs avec les Verts m'ont fait du bien»    Real : Courtois analyse le match nul face à Villareal    Ayoub Ferkous 77e et Abdelkrim Ferkous 81e    Six sports de combat domiciliés au Centre des conventions    L'ANPHA renouvelle son engagement à contribuer au développement du secteur pharmaceutique    Tayeb Louh face à ses juges    Sensibilisation sur la vaccination en Algérie    Tebboune rassure les responsables locaux    Sachez que...    2 244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    Inauguration de la saison culturelle    Mondial 2022 : Un trio sénégalais pour Niger – Algérie    Flux migratoires : Cinq pays appellent à une juste répartition dans l'Union européenne    7es Journées nationales du monologue    Agressions et vols, un mandat de dépôt    Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Face aux salaires, la circonspection    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Retrouvailles chaleureuses entre Lamamra et lavrov    Au moins huit militaires tués dans une embuscade    La vie a repris ses droits    Une saga diplomatico-judiciaire    Brèves    Le MAE chinois appelle à promouvoir le processus de règlement politique    Les indépendants à l'assaut des communes    L'Algérie renforce son dispositif de contrôle des voyageurs    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quatre Libyens arrêtés en possession d'armes de guerre au sud tunisien
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 03 - 2018

Selon le communiqué du ministère de la Défense tunisien, Une unité militaire déployée dans la zone tampon du sud tunisien a intercepté durant les deux derniers jours à Mchiguig (Remada), un 4 x 4 avec plaque d'immatriculation libyenne ayant franchi les frontières tunisiennes illégalement.
Quatre individus sans papiers d'identité étaient à bord déclarant être de nationalité libyenne, L'un d'eux détenait un permis de conduire libyen. Après une minutieuse fouille du véhicule, les militaires ont découvert un fusil kalachnikov, deux chargeurs, 85 balles de 7,62 mm, une baïonnette pour kalachnikov ainsi qu'un fusil de chasse et 126 balles de 5,5 mm ont été saisis, rapporte la même source. Les individus ont été remis aux grades nationaux de Remada. Dans la mi-mars 2018 à Kasserine, une cellule dormante composée de 4 personnes âgés de 27 à 61 ans chargée du recrutement de jeunes pour adhérer aux groupes de djihadistes et commettre des actes terroristes a été démantelée par l'unité de recherche et d'investigation du district de la garde nationale de Kasserine, a informé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Le ministère public a ordonné de placer en garde à vue tous les membres du groupe pour appartenance à une organisation terroriste, a-t-on révélé. Le département de l'Intérieur a indiqué en outre qu'une patrouille de l'unité de recherche et d'investigation de la garde nationale de Mhammedia dans le gouvernorat de Ben Arous, a arrêté vendredi à bord d'une voiture de louage un autre suspect de 20 ans, résidant au Fahs (Zaghouan) après une altercation avec le conducteur sur fond de refus du jeune homme d'écouter la radio à bord de la voiture. Après interrogatoire, le jeune homme a indiqué que la musique et la télévision sont des péchés, tout en confirmant ses liens avec d'autres éléments terroristes ayant assassiné l'agent de sécurité Mohamed Ali Charaabi, le 3 janvier 2015 à El Fahs, ajoute le communiqué. Deux ans après l'attaque terroriste contre Ben Guerdane du 7 mars 2016, qui avait fait 18 morts, soixante-douze suspects sont mis en examen pour crimes terroristes, homicides et complot, et cinq autres relaxés pour insuffisance de preuve. Les accusés risquent la peine de mort, indique Sofiène Selliti, porte-parole du Pôle judiciaire antiterroriste. Sur un total de 77 prévenus, 43 sont en état d'arrestation, 25 en état de liberté et 9 en fuite. L'enquête a révélé que l'attaque a été perpétrée par des terroristes tunisiens et libyens affiliés à Daech. Les assaillants, au nombre de 66, se sont infiltrés à Ben Guerdane par le territoire libyen, en traversant le Sahara, à bord de véhicules équipés d'armes de guerre. Ils ont été appuyés par des complices à Ben Guerdane, dont 42 ont été identifiés, Cinquante-cinq terroristes ont été éliminés à Ben Guerdane, deux à Tataouine et deux à Mnihla (gouvernorat de l'Ariana).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.