Aucune restriction dans la révision constitutionnelle    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    "100 mds DA injectés dans les communes dès le mois de mai"    Ferhat: «Merci à tous pour vos messages, ça me va droit au cœur»    Motion de soutien du Conseil de la Nation au plan d'action du gouvernement    Crise libyenne: la position de l'Algérie privilégiant une solution politique réitérée    Montage automobile: le nouveau cahier des charges promulgué dans 2 mois    Le Gouvernement examine de nouvelles mesures en faveur de la gestion décentralisée    Kherrata, une convergence et des messages    CONSEIL DE SECURITE DE L'ONU : L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    L'instruction de l'affaire ETRHB Haddad bouclée    TAMANRASSET : Plus de 500 affaires de contrebande traitées en 2019    Tebboune : "Aucune restriction hormis ce qui a trait à l'unité et à l'identité nationales"    TIARET : Des citoyens observent un sit-in devant la mairie d'Ain Dehab    AIN EL-TURCK : Des taxis demandent le double de la course    Le Président Tebboune: les responsables locaux tenus de briser le cloisonnement entre les citoyens et l'Etat    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Il était une fois, le plus grand pays d'Afrique    Les pièges de l'assistanat    Slimani en sauveur !    Zelfani prépare le Paradou    L'ESS nouveau leader    Le Targui    À tout jamais…    5 personnes retrouvées mortes après leur enlèvement    Encore un manifestant assassiné à la place Tahrir    Yémen : entrée de 138 000 migrants et réfugiés en 2019    Enseignants du primaire : marche nationale demain à Alger    Des TV-offshores et des pollutions millénaires !    ACTUCULT    Emouvant hommage à la militante Nabila Djahnine    Le répertoire andalou dans toute sa splendeur    Ciné-houma rend hommage aux femmes victimes de violences    La Cinémathèque algérienne célèbre les films sur la guerre de Libération    La quête de la connaissance et de la vérité    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    Coupe arabe des nations (U20) : Les Algériens s'installent en Arabie Saoudite    USM Alger : Dziri reste    Epidémie du ncoronavirus : L'économie mondiale fortement impactée    Prime du service civil pour les spécialistes: Les décrets en voie de finalisation    Sidi El-Houari, Sidi El-Bachir, El Badr, El Emir et Es Seddikia: Lancement du bitumage d'une trentaine d'axes routiers    Les spécialistes plaident pour le dépistage précoce: 236 nouveaux cas de cancer de la prostate enregistrés au CHUO en 2019    Commerce extérieur: Plus de 6 milliards de dollars de déficit en 2019    Information officielle: La Présidence revient à la charge    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    Le double jeu de Makri et de ses députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Visite du ministre de l'Industrie et des Mines à Annaba
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 05 - 2018

Les visites de travail et d'inspection des membres du gouvernement se succèdent à Annaba. Elles sont toutes porteuses de projets socio-économique. Mis à exécution, ceux-ci sont synonymes de richesses et d'emplois dans une wilaya qui, malgré les moyens dont elle dispose, n'arrive pas à se développer.
C'est pourquoi les déclarations de M. Youcef Yousfi, ministre de l'Industrie et des Mines en visite de travail et d'inspection de son secteur ce lundi à Annaba, devraient être interprétées comme étant des mises au point. Des rappels à l'ordre aussi aux gestionnaires qui se laissent bercer par le poste alors qu'ils sont en charge de projets en cours de réalisation, à lancer ou projeter. C'est la conclusion à tirer du point de presse animé par Youcef Yousfi. Il a révélé que l'Algérie se lancera dans les prochains jours dans la réalisation d'un des plus importants complexes miniers de phosphate d'Afrique. Il sera implanté à Oued Keberit dans la wilaya de Souk-Ahras.
«La mise en place de toutes les installations de production et la réhabilitation de la voie ferrée Tébessa-Annaba nécessiteront une enveloppe financière de 10 milliards de dollars. C'est pourquoi nous allons faire appel à des partenaires», a-t-il précisé Il devait également aborder la question des activités des mines de fer de Ouenza et Boukhadra dans la wilaya de Tébessa. «Elles seront modernisées pour faire passer la production à 3 millions de tonnes alors qu'elle est actuellement à peine à 1 million de tonnes.
Quant à Ghar Djebilet (Tindouf), importante mine de phosphate si ce n'est l'une des plus importantes sur le plan mondial, son exploitation nécessiterait un investissement en partenariat. «Ce qui impose la recherche de partenaires» a-t-il révélé.
Avant de quitter Annaba pour Tébessa, le ministre a inauguré l'unité de production de papier et impression, et a visité l'unité «Raylan» spécialisé dans la fabrication des articles ménagers ainsi que le laboratoire de production de médicaments. Mais, bien avant d'arriver à ce niveau de déclarations, le ministre avait exprimé de nombreuses satisfactions. Cela a été le cas à Ferrovial, une entreprise en déficit de commandes qui a rebondit grâce à la volonté de ses cadres et agents.
Et pourtant, malgré son fort potentiel de production du ferroviaire comme les wagons, les fours incinérateurs des déchets médicaux, châssis de bogies, des pièces pour l'industrie automobile et ceux pour tramway, elle était difficilement sollicité. «Bien que nous ayons des pièces dont elle a besoin et que nous sommes ses associés conformément à un contrat, Cital ne nous sollicite pas. Notre taux d'intégration à ce niveau est totalement nul», a indiqué le président-directeur général El Hachemi Bouyoucef dont l'entreprise a bénéficié de 4.210 millions DA pour la réhabilitation des installations de production.
Il n'en demeure pas moins que ce gestionnaire a réussi à relever financièrement son entreprise et à inscrire des perspectives très prometteuses. A Cital, l'on s'est contenté de rabâcher ce qui a été maintes fois dit ou exposé lors de précédentes visites. Le ministre n'a pas manqué d'attirer l'attention des gestionnaires de cette société mixte sur la nécessité de stimuler l'intégration des produits algériens. «Il y a des cartes-mères produites localement par l'Eniem en mesure d'être adaptées aux équipements du tramway.
Il est nécessaire de le faire», a estimé le ministre. Ce qui, certainement, ne sera pas le cas à brève échéance quand on sait que les effectifs de Cital ont été instruits à ne souffler mot sur leur situation socio-professionnelle. Telle que celle de travailler sous contrat temporaire et révocable. Ce qui n'est pas le cas au complexe sidérurgique d'El Hadjar. Le ministre s'est attardé à visiter le Haut-Fourneau, les deux laminoirs et le laboratoire de recherche. Il avait préalablement animé un bref point de presse.
Il en a profité pour exprimer sa satisfaction quant aux avancés enregistrés à Ferrovial et à Sider. Devenue totalement la propriété de l'Etat algérien qui a investi 92 milliards DA, Sider a relancé ses activités après une importante opération de réhabilitation. Ce montant représente la dette laissée par ArcelorMittal à son départ. Même si le ministre ne soufflera mot sur les conditions ayant présidé à la constitution de cette dette, des indiscrétions indiquent que l'effacement de celle-ci était l'une des conditions sine qua non avancée par ArcelorMittal pour mettre un terme au partenariat avec Sider.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.