Victimes du terrorisme: la législation algérienne peut constituer une référence pour l'ONU    L'hommage de Messi à Maradona    Autodétermination : les Sahraouis en ont assez d'attendre un "mirage" promis par l'ONU    Le président de l'ARAV présente ses condoléances à la famille du moudjahid Saïd Bouhadja    Importance de coordonner les efforts pour la protection des catégories vulnérables    L'ancien ministre Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Arabie saoudite : Khashoggi avait reçu des menaces avant sa mort, selon un ami    Attaque contre une station saoudienne: l'Opep fermement attachée à la stabilité du marché pétrolier    Sport / préparation olympique : 34 athlètes perçoivent des subventions du MJS    Conflit au Tigré : des émissaires africains vont tenter une médiation    Séisme à Skikda : l'Etat disposé à prendre toutes les mesures pour la prise en charge des sinistrés    PORT D'ANNABA : Exportation de 41000 tonnes de clinker vers Haïti et la République Dominicaine    Sabri Boukadoum fait le ménage au MAE    KHENCHELA : Raccordement "prochain" de 450 foyers au réseau de gaz    Projet de loi sur la lutte contre l'enlèvement: des membres du Conseil de la nation saluent la teneur du texte    MASCARA : Deux arrestations et saisie d'hallucinogènes    La RASD appelle l'UA à prendre des mesures plus fermes contre le Maroc    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    Le DGSN évoque avec l'ambassadeur suisse la coopération dans les domaines de police    FIFA Best : Les 5 nominés pour le titre d'entraineur de l'année    LDC : Le programme de ce mercredi    La FAF soutiendra le candidat sud-africain    Numérisation en cours    Déjà en phase de modernisation    Un scooter propre et innovant    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    «Nous jouerons le haut du tableau»    Des marchés couverts désertés par les commerçants et la clientèle    Covid-19 : tout sur les tests de dépistage    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Les banques publiques difficilement vendables    Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    Le Mouloudia d'Alger à pied d'œuvre au Bénin    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    Bouira: Assainissement du foncier industriel : 109 lots récupérés    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les USA soutiennent les efforts de l'ONU pour une solution politique
Publié dans La Nouvelle République le 30 - 06 - 2018

Le secrétaire d'Etat adjoint des Etats-Unis John Sullivan a réitéré vendredi à Rabat le soutien de son pays aux efforts de l'ONU pour une solution politique qui garantie le droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination.
«Nous soutenons le processus diplomatique de l'ONU et les efforts pour trouver une solution politique mutuellement acceptable au conflit qui apporte l'autodétermination au peuple du Sahara occidental», a déclaré M. Sullivan lors d'un point de presse conjoint avec son homologue marocain Nasser Bourita, dans le cadre d'une visite diplomatique au Maroc. La visite du numéro 2 de la diplomatie américaine au Maroc coïncide avec la tournée de l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental, Horst Kohler. La tournée de Kohler, deuxième du genre dans la région, qui comprend plusieurs étapes (les camps des réfugiés sahraouis, les territoires du Sahara Occidental occupés, le Royaume du Maroc, la Mauritanie et l'Algérie), intervient dans le cadre de l'application de la résolution onusienne adoptée le 17 avril dernier par le Conseil de sécurité de l'ONU, demandant aux parties au conflit (le Maroc et le front Polisario), la reprise des négociations directes «sans conditions préalables et de bonne foi».
M. Kohler, qui a rencontré mardi le président sahraoui, secrétaire général du Front Polisario, Ibrahim Ghali, le chef de la délégation sahraouie chargée des négociations a affirmé devant la presse que ces entretiens «très positifs» ont constitué une occasion «d'approfondir les connaissances sur les contraintes entravant la cause du Sahara occidental». Par ailleurs, plusieurs citoyens sahraouis ont été blessés vendredi par les forces d'occupation marocaine lors des manifestations pacifiques organisées à El-Ayoune pour dénoncer l'occupation de leurs terres, à l'occasion de la visite de Horst Kohler, la première du genre dans les territoires occupés.
L'agence de presse sahraouie (SPS) a rapporté que les forces marocaines avaient encerclé les ruelles et les rues de la ville sahraouie occupée depuis mercredi, dans une tentative d'empêcher les Sahraouis de sortir dans la rue et livrer leur message à l'envoyé de l'ONU. La dernière fois où le Front Polisario et le Maroc se sont installés à la même table de négociations remonte à mars 2012 à Manhasset aux Etats-Unis. Depuis le processus de paix lancé par l'ONU se trouve dans l'impasse en raison des entraves dressées par le Maroc pour empêcher le règlement du conflit sur la base des principes de la légitimité internationale qui garantissent le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.
Application de la recommandation du Conseil de sécurité : les entretiens avec Kohler étaient «sincères»
Le président sahraoui, secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a affirmé mardi au siège de la présidence sahraouie à Chahid el Hafedh aux camps des réfugiés sahraouis que ses entretiens avec l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental, Horst Kohler étaient «sincères» concernant l'application de la recommandation du Conseil de sécurité émise en avril dernier. Dans une déclaration à la presse au terme de ses entretiens avec M. Kohler, le président sahraoui a souligné que les entretiens étaient "sincères" notamment en ce qui concerne l'application de la recommandation du Conseil de sécurité émise à la fin avril dernier portant sur la nécessité de relancer les négociations entre les parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc. «La relance des négociations permettra de préparer la voie à l'accès du peuple sahraoui à son droit à l'autodétermination», a-t-il ajouté, précisant que les entretiens avec M. Kohler étaient une occasion propice pour évoquer les différents «obstacles ayant entravé l'application des décisions onusiennes relatives à la question sahraouie et examiner les meilleurs moyens de leur application».
Maroc : une dizaine de policiers blessés lors d'affrontements dans le Rif après le procès du «Hirak»
La région marocaine du Rif (nord) a été le théâtre d'affrontements et d'arrestations, après la condamnation des meneurs du mouvement social «Hirak Rif» à des peines allant jusqu'à vingt ans de prison,causant des blessures plus ou moins graves à une dizaine de policiers, ont indiqué vendredi des médias. «Une soixantaine de jeunes dans le centre de Boukidan (un village près d'Al-Hoceïma) ont bloqué la route avec des barricades et des pierres ce qui a nécessité l'intervention des forces de l'ordre pour rétablir la circulation», ont ajouté les mêmes sources.
«Les forces de l'ordre ont été la cible de jets de pierres pendant une heure de la part de ces jeunes causant des blessures plus ou moins graves à une dizaine d'agents, dont un a été grièvement blessé à l'arme blanche», selon les autorités Marocaines, relevant que six protestataires avait été arrêtés lors des heurts. Des médias locaux font aussi état d'affrontements entre des manifestants et les forces de l'ordre dans des localités proches de la ville d'Al-Hoceïma, avec une série d'arrestations.
Les militants du mouvement de contestation sociale «Hirak Rif» ont été condamnés, mardi, à des peines allant jusqu'à 20 ans de prison à l'issue d'un procès de neuf mois dont l'équité est contestée, suscitant l'indignation de plusieurs ONG. Le leader du mouvement, Nasser Zefzafi, ainsi que trois autres meneurs, Nabil Ahmjiq, Ouassim Boustati et Samir Ighid, ont écopé de la peine la plus lourde pour «complot visant à porter atteinte à la sécurité de l'Etat», un chef d'accusation passible selon les textes de la peine de mort.
D'autre part, et toujours dans le sillage des procès relevant du dossier du Hirak, le journaliste Hamid el Mahdaoui a été a condamné jeudi à trois ans de prison pour «non dénonciation d'une tentative de nuire à la sécurité intérieure de l'Etat». M. El Mahdaoui, directeur du site d'information Badil et connu pour ses prises de position tranchées contre le pouvoir, avait été arrêté en juillet dernier dans la ville d'Al-Hoceïma (nord), pendant qu'il couvrait un rassemblement du mouvement Hirak.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.