Recul du tirage de 80 % en prés d'une décennie    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    "La chloroquine a prouvé son efficacité" selon Benbouzid    Les plages algéroises interdites à la baignade    Tebboune décide de la décerner à la défunte Aïcha Barki    Activation du plan de lutte contre les feux de forêts à Alger à partir du début juin    DETRESSE EN ALIMENTATION EN EAU POTABLE A MOSTAGANEM : 7 Daïras attendent une solution urgente    Les frères Kouninef de nouveau auditionnés    ORAN : Le wali a inspecté les projets des prochains jeux méditerranéens    Mohand Oussaïd: le président de la République n'a de lien organique avec aucun parti politique agréé    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    DECLARATION DE DEVISES PAR LES VOYAGEURS : Les députés votent pour le maintien du montant à 5000 euros    Décès de 5 Algériens bloqués en Turquie    Les attaques fréquentes des médias publics français ciblant l'Algérie ne relèvent nullement de la liberté d'expression    Création d'un portail électronique pour l'inscription de 25.000 experts algériens à l'étranger    Vers une reprise graduelle de certaines activités commerciales et de services    119 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Lutte contre le Covid19 : la wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    Opposée à l'indépendance de l'Algérie, l'OAS adopte le terrorisme à grande échelle    "L'infatigable avocat de la cause maghrébine"    Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin    Le Syndicat des magistrats appelle à statuer sur les affaires en suspens    Les députés engagent un débat à l'APN    Deux ouvrages de Abderrezak Dourari bientôt publiés    RC Arba: Entre espoir et appréhensions    15.000 commerçants et artisans à l'arrêt depuis trois mois: L'UGCAA demande la réouverture des commerces    Le taux d'inflation à 1,8% en avril    Un lourd héritage    FAF - Réunion du BF: Ni arrêt définitif, ni saison blanche !    Un nouveau directeur à la jumenterie    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    Mahrez victime d'un cambriolage    Des députés plaident pour un retour au dialogue en Libye    L'armée égyptienne annonce avoir tué 19 terroristes présumés    225 morts lors des manifestations de novembre    Future destination de Benayada    Benzia gravement blessé à la main    Arab : "Helfaïa est toujours en poste"    Le reflet de l'intolérance sociale    Le poète assassiné    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le prix du panier de l'Opep à près de 71 dollars le baril
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 08 - 2018

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), composé de quinze (15) catégories de brut, s'est établi à 70,97 dollars le baril lundi, contre 70,60 dollars vendredi , a indiqué mardi l'Organisation pétrolière sur son site web. Introduit en 2005, le panier de référence de l'Opep (ORB) comprend : le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djeno (Congo), Orient (Equateur),Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran), Basrah Light (Irak), Koweït Export (Kowaït), Es Sider (Libye),Bonny Light (Nigeria), Qatar Marine (Qatar), Arab Light (Arabie Saoudite), Murban (Emirats Arabes Unis ) et le Merey (Venezuela).
Les cours du pétrole ont baissé lundi alors que l'Opep a augmenté sa production de brut en juillet. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a clôturé lundi à 72,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 20 cents par rapport à la clôture de vendredi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de septembre a cédé 43 cents à 67,20 dollars. Le marché est tendu à la fois par les relations des Etats-Unis avec la Chine et avec l'Iran. Les cours sont fortement influencés depuis plusieurs semaines par les annonces de durcissement des taxes douanières entre les Etats-Unis et la Chine et par la mise en úuvre par Washington de sanctions visant l'Iran, important producteur d'or noir.
La crise en Turquie pourrait également affecter le marché du pétrole mais de façon marginale, puisque l'effondrement de la monnaie locale a entraîné l'euro dans sa chute et rend les barils de pétrole cotés en dollars plus coûteux pour les investisseurs utilisant la devise européenne, expliquent les analystes. Les analystes du groupe bancaire allemand Commerzbank, affirment dans ce sens que la Turquie, qui est également un passage important pour le pétrole
partant du Moyen Orient, ne risque pas d'affecter la circulation d'or noir, car "le pays a besoin plus que jamais de sa manne pétrolière".
Dans ce contexte actuel, la hausse de la production de l'Opep, selon son dernier rapport mensuel, a ajouté à la crainte des marchés de voir une offre en surplus marquée par rapport à la demande. Les pays de l'Opep ont produit 32,32 millions de barils par jour (mbj) en juillet, soit une augmentation de 40.700 barils par jour par rapport à juin, selon des sources indirectes rapportées par l'Organisation. Les 24 pays producteurs Opep et non Opep, ont convenu le 23 juin dernier à Vienne de limiter à 100% leur niveau de respect des engagements pris dans le cadre de l'accord de baisse qui vise à retirer du marché 1,8 million de barils/jour, soit 1,2 million barils/jour pour les membres de l'Opep, 0,6 million barils/jours pour les producteurs hors Opep afin de soutenir les prix.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.