Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Conférence Opep+ : une véritable opportunité pour réaliser la stabilité du marché pétrolier    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    Yémen: cessez-le-feu unilatéral pour prévenir une propagation du Covid-19    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Foot / Covid-19 : les joueurs de l'Académie de Khemis Miliana passent au E-learning    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'Adra lance une cagnotte    Lourd impact financier pour Air Algérie    L'Apoce dénonce le chantage des commerçants    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    La FIFA contre les championnats à blanc    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Test de dépistage du Covid-19 : L'hôpital Mustapha se lance dans le diagnostic    Covid-19, chauve-souris ou pangolin ?    Nassira Benharrats. Ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables : Nous assistons les entreprises agréées pour accélérer la collecte»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Messahel met en avant les principes de la diplomatie algérienne
Publié dans La Nouvelle République le 12 - 01 - 2019

Dans le cadre de sa visite officielle au Danemark, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a animé, jeudi à Copenhague, une conférence sur l'apport de l'Algérie à la stabilisation de la région et dans le monde arabe et son expérience dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et la déradicalisation. Aussi, a-t-il souligné que : «L'action extérieure que l'Algérie entreprend repose sur des principes clairs, à savoir la non-ingérence dans les affaires d'autrui, l'équidistance par rapport à toutes les parties et toutes les positions et intérêts en présence et l'appropriation des processus de règlement des crises et conflits à l'abri de toute interférence ou pression étrangères».
Une action qui repose notamment sur le respect de l'intégrité territoriale des pays concernés, de leur souveraineté, de leur unité nationale et également sur la préservation de leur cohésion nationale.
Cette action, selon Messahel, s'inscrit «dans l'esprit et la lettre de la Charte des Nations Unies et dans la stricte conformité à la légalité internationale et aux valeurs universelles qui transcendent les conjonctures et concourent au rapprochement des individus et au dépassement rapide et pacifique des différents entre les peuples et les Etats». Dans ce registre, le ministre a dressé un bilan succinct des médiations menées par la diplomatie algérienne.
A ce titre, il a cité en exemple la conclusion, en 1975, de l'accord frontalier entre l'Iran et l'Irak, la libération, en 1981, des diplomates américains détenus en otages à Téhéran, l'accord de Paix signé en 2000, entre l'Ethiopie et l'Erythrée lequel avait mis fin au conflit armé et qui permet aujourd'hui à ces deux pays de rétablir leurs relations et d'envisager positivement leur avenir commun, ou encore la médiation dans la crise des grands Lacs et la conclusion de l'Accord de Ta'if qui a mis fin à la guerre civile au Liban. Abordant les conflits actuels, Messahel a ajouté : «Aujourd'hui, en s'adossant à ces mêmes principes, mon pays investit ses efforts et s'investit pleinement dans les processus de paix en Libye, au Mali et au Sahara Occidental et développe avec ses voisins, au Nord comme au Sud, une coopération multidimensionnelle dans la lutte contre les fléaux du terrorisme et de l'extrémisme violent».
Concernant la crise libyenne, le ministre a affirmé que «l'Algérie, en tant que pays voisin, soutient pleinement les efforts et la feuille de route des Nations Unies pour une solution politique entre toutes les parties libyennes sans interférence ou ingérence étrangère, respectant la souveraineté, l'indépendance, l'intégrité territoriale, l'unité et la cohésion nationale de ce pays frère, en rappelant que l'Algérie entretient une position d'équidistance avec toutes les parties, avec lesquelles elle maintient, d'ailleurs, des contacts réguliers». Pour ce qui est de la situation malienne, Messahel a soutenu que «l'Algérie reste pleinement engagée dans la mise en œuvre de l'Accord de Paix d'Alger par toutes les parties signataires de ce document, en dépit de la multiplication des actes de violence et de terrorisme».
Enfin, s'agissant de la situation au Sahara occidental, le ministre des Affaires étrangères a précisé que «l'Algérie appuie les efforts des Nations unies en faveur de l'exercice par le peuple de ce territoire non autonome de son droit inaliénable à l'autodétermination, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et à la légalité internationale». Et, «c'est dans cet esprit et sur cette base que l'Algérie a pris part, en qualité d'observateur, comme d'ailleurs l'autre pays voisin, la Mauritanie, au récent round de négociations organisé à Genève par le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations unies pour le Sahara occidental», a fait remarquer le ministre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.