Libye: au moins 264 tués dans les combats depuis le 4 avril    Gaïd Salah s'offusque du boycott de la conférence de Bensalah    Le Brent à 74,43 dollars mardi à Londres    Barça : Repos forcé pour Rakitic    Pétrole iranien: Pékin proteste contre les sanctions américaines    Abdelkader Zoukh remplacé par Abdelkhalek Sayouda    La justice militaire passe à l'acte    De lourdes charges contre les Kouninef    La croissance économique de l'Algérie ne suit pas    Washington resserre l'étau autour de Téhéran    Complément différentiel et montant-revalorisation    Dur sera le Ramadhan à Boumerdès    Le fiasco Bensalah    "C'est une épreuve provocatrice et humiliante"    Les manifestants soudanais maintiennent la pression    Aide mensuelle de 100 millions de dollars pour la Palestine    Sous le spectre du boycott    Le maintien encore possible    Inédite mobilisation pour secourir les supporters blessés    Décès d'un supporter    Oussama Sahnoune réussit les minima du 100 et 50m NL    Belamri se blesse    5 morts dans l'effondrement d'un immeuble de la Basse-Casbah    Les exclus cadenassent le siège de la daïra    Cinq morts et sept blessés dans une collision    Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Arrestation de trois dealers et saisie de 1962 comprimés psychotropes    Les étudiants maintiennent la pression    …sortir…sortir…sortir…    Zoukh sprinteur    Loin des yeux, près des cœurs ! (fin)    USMA: Kebir regrette d'avoir fait jouer Ibara    ESS - Sidhoum: «On peut renverser la vapeur à Béjaïa»    Sri Lanka: le bilan des victimes s'alourdit à 310 morts    Erosion, déversements des eaux, pollution, accès difficile...: Une plage «artificielle»... avec des problèmes «réels»    Selon Djilali Hadjadj: Près de 60 milliards de dollars détournés en Algérie en 15 ans    L'exception algérienne    Ça chauffe à Aïn Berda    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    Recettes douanières : Hausse de plus de 2% en 2018    La rue applaudit les décisions    Le bal des hypocrites    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    Un documentaire sur le royaume de Numidie en réalisation    La condition féminine en débat    La nouvelle Cupra Formentor sera produite dans l'usine Seat à Martorell    Victoire à la présidentielle du comédien Volodymyr Zelenskiy    La semaine de la langue espagnole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une attaque terroriste tue 16 personnes dont quatre Américains
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 01 - 2019

L'attaque la plus meurtrière contre les forces américaines de la coalition internationale depuis 2014 dans la zone de conflit en Syrie est survenue ce mercredi 15 janvier 2019 par une attaque terroriste à Minbej en Syrie revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).
L'attentat-suicide a fait seize personnes, dont quatre Américains tués. Le commandement Central de l'armée américaine (Centcom) dans un communiqué a indiqué que «deux militaires, un employé civil du ministère de la Défense et un employé d'un sous-traitant du Pentagone ont été tués, et trois autres militaires ont été blessés lors d'une interaction locale à Minbej, en Syrie,» Une vidéo filmée par une agence kurde locale sur les lieux du drame montre une façade noircie et complètement éventrée, l'endroit dans le quel ont péri douze autres personnes sept civils et cinq combattants d'une force arabo-kurde qui accompagnaient la patrouille américaine-- ont également péri dans cet attentat près d'un restaurant du centre de Minbej (nord), indique-t-on.
L'EI a vite revendiqué, dans un communiqué sur l'application Telegram, l'attentat mené par le frère kamikaze Abou Yassine al-Chami, qui détona sa veste d'explosifs au milieu d'une patrouille comprenant des membres de la coalition croisée. «La Turquie a condamné fermement cet attentat infâme et répète sa détermination à ce que les opérations conjointes avec les Etats-Unis se poursuivent pour conclure au plus vite l'application de la feuille de route de Minbej», a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.
Elle a menacé de déloger par la force de sa frontière la principale milice kurde de Syrie, les Unités de protection du peuple (YPG), qu'elle considère comme un groupe terroriste. De son coté Moscou, soutien du président Bachar al-Assad, c'est le régime qui devrait reprendre le contrôle du nord du pays après le retrait américain attendu. Le conflit en Syrie, déclenché par la répression de manifestations pro-démocratie, a fait plus de 360 000 morts et poussé à la fuite des millions de syriens hors du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.