Adoption de l'avant-projet de loi relatif à la lutte contre la discrimination et le discours de haine    Une nouvelle structure de gestion du foncier industriel au profit de l'investissement productif    L'amendement de la Constitution vise à édifier un Etat fort et à protéger la société contre les turbulences    Andy Delort répond encore à Neymar !    FC Barcelone : Messi pousse pour une prolongation de Luis Suarez    MINISTERE DU COMMERCE : Rezig reçoit une délégation du FMI    AZZEDINE MIHOUBI AFFIRME : Le Hirak a rebattu les cartes politiques en Algérie    La Cour d'Alger confirme le transfert du dossier en correctionnel    LAGHOUAT : Deux sœurs meurent asphyxiées    DEMANTELEMENT D'UN IMPORTANT RESEAU DE TRAFIC DE DROGUE : La police saisit plus d'un kilo de kif à Mostaganem    Plus de 356 kg de cannabis et plus de 162.000 comprimés psychotropes saisis à Alger en 2019    L'Algérie présente au Salon international de l'Agriculture de Paris    Ajax : Le successeur de Ziyech a signé    Actes racistes en Europe, inquiétude face à la montée de l'extrême droite    Aviron: le président de la Fédération internationale en visite de travail à Alger    Ligue 1 (Classement des buteurs): Abid revient à un but de Belhoucini    Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Sidi Bel-Abbes    Révolution Le nouvel élan    Gros risques sur les banques    Des potentialités inexploitées    Un samedi sur un air de vendredi à Tizi Ouzou    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    Le Chabab, un leader bien fragile    Burkina Faso : plus de 700 000 déplacés en 2019    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Le saviez-vous… ?    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Le Nigeria réaffirme sa position constante sur la juste cause du peuple sahraoui    Coronavirus: la propagation du virus inquiète l'OMS, l'Europe menacée    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Agriculture: une convention de soutien et d'accompagnement des startups dans le Secteur    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Le Hirak boucle sa première année    Regards opposés    Tébessa: Un mort dans une collision    BARRICADES INOPERANTES    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    Victoire impérative des Verts    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie : Plus de 130 terroristes de l'EI tués dans la bataille de Minbej
International : les autres articles
Publié dans El Watan le 10 - 06 - 2016

Plus de 130 terroristes du groupe autoproclamé Etat islamique sont morts à Minbej, un de leurs bastions du nord de la Syrie, suite à une vaste offensive, a affirmé hier une ONG.
Trente civils ont en outre perdu la vie dans des bombardements massifs de l'aviation de la coalition antiterroriste conduite par les Etats-Unis, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'offensive sur Minbej a été lancée le 31 mai par un front kurdo-arabe regroupé au sein des Forces démocratiques syriennes (FDS). Avec l'appui aérien de la coalition, ces combattants ont avancé vers l'ouest à partir du fleuve Euphrate et ont maintenant quasiment encerclé la ville.
Hier, les FDS ont progressé sur la principale route reliant l'entrée ouest de Minbej au reste de la province d'Alep, selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Un communiqué du centre des opérations des FDS a indiqué qu'ils étaient désormais assez proches pour bombarder les positions de l'EI dans la ville. La population actuelle de Minbej est estimée à environ 20 000 âmes. Avant le début, en 2011, du conflit en Syrie, cette ville comptait 120 000 habitants, dont une majorité d'Arabes, un quart de Kurdes et une petite minorité de Turkmènes.
L'offensive sur Minbej vise à couper la route de ravitaillement de l'EI qui part de Jarablous, sur la frontière avec la Turquie, se dirige vers le sud puis l'est, non loin de l'Euphrate, via la localité de Tabqa pour arriver à Raqqa, capitale de facto du groupe ultraradical sunnite. En 10 jours de combats et de raids de la coalition, 132 terroristes de l'EI et 21 membres des FDS ont péri, selon l'Observatoire. «La majorité des combattants de Daech ont été tués par les raids de la coalition», a souligné Rami Abdel Rahmane, ajoutant que des dizaines de corps de terroristes avaient été trouvés dans un village à l'est de Minbej.
Soutenus par les raids de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, les combattants kurdes et arabes des Forces démocratiques syriennes (FDS) sont parvenus à la périphérie de la ville clé de Minbej, située sur l'axe de ravitaillement des djihadistes. Selon l'armée américaine, l'offensive sur Minbej est menée par environ 3000 combattants arabes locaux, avec le soutien d'environ 500 miliciens kurdes.
Assaut
Par ailleurs, les forces spéciales françaises ont été déployées en Syrie pour soutenir les Forces démocratiques syriennes (FDS/arabo-kurdes), ont indiqué hier les autorités françaises. «L'offensive de Minbej (nord de la Syrie) est clairement soutenue par un certain nombre d'Etats, dont la France.
Le soutien est le même que d'habitude, c'est du conseil», a déclaré l'entourage du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sans donner de précision sur le nombre de soldats présents. Les militaires français n'interviennent pas eux-mêmes et ne sont donc pas susceptibles de combattre directement contre des éléments de l'EI, notamment les Français présents à Minbej, souligne-t-on au ministère de la Défense. Les soldats français se trouvaient, avec des soldats américains, aux côtés des FDS dans l'offensive en cours à Minbej, dans la province d'Alep.
Pour sa part, mercredi, un porte-parole du département américain de la Défense avait annoncé que l'assaut final sur Minbej, aux mains de l'EI depuis janvier 2014, aurait lieu dans les prochains jours. «L'assaut contre la ville elle-même est désormais une question de jours», a estimé un porte-parole de l'armée américaine, le colonel Chris Garver. «Durant deux ans et demi, j'ai eu le sentiment de vivre parmi les morts à cause de la terreur que faisait régner l'EI.
Aujourd'hui, nous commençons une nouvelle vie», a confié une sexagénaire, Awach Al Abboud, qui laisse éclater sa joie en arrivant à Khirdeh, l'un des 58 villages de la région dont les FDS ont pris le contrôle. Pour conclure, le gouvernement syrien a donné son accord à l'ONU pour envoyer de l'aide en juin par la route aux 19 villes assiégées, a annoncé hier l'envoyé spécial de l'ONU.
«Il y a eu une permission, une autorisation du gouvernement syrien pour les 19 zones assiégées», mais «permission ne veut pas dire distribution», a déclaré Staffan de Mistura, à l'issue d'une réunion à Genève du groupe de travail sur l'accès humanitaire. Il a ainsi souligné que dans le passé, le gouvernement syrien avait déjà donné son feu vert à la livraison d'aide tout en empêchant sa distribution, parfois même au dernier moment.
Aussi, il a précisé que si ces livraisons d'aide ne se concrétisaient pas, «toutes les options sont sur la table», faisant référence à l'envoi de matériels et de biens humanitaires par voie aérienne, soit par largage à haute altitude ou par hélicoptère. Ces opérations aériennes ne pourraient toutefois avoir lieu sans le feu vert de Damas du fait de leur complexité, selon l'ONU.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.