L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





D'autres engagements en perspectives
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 01 - 2019

Les assises nationales du tourisme prévues pour se dérouler aujourd'hui et demain mardi au Palais des nations à Alger amèneront-elles du nouveau dans le secteur du tourisme algérien où serviront-elles uniquement de calculette pour les 1000 participants qui y ont été conviés par le ministère du Tourisme et de l'Artisanat ? Ce rendez-vous a son importance non seulement au point de vue du nombre et de la qualité des acteurs directs et indirects de ce secteur, mais aussi de par ce qu'il représente comme source de richesse et d'emplois.
Ce que ne cesse de mettre en relief depuis des années, l'Agence Nationale de Développement du tourisme organisatrice de l'événement. Ces assises arriveront-elles à débloquer les nombreux projets touristiques? Issus de toutes les régions du pays, ils croupissent au fond des tiroirs victimes de la bureaucratie. Deux jours durant, les participants aux assises se pencheront aussi sur l'artisanat, la réhabilitation des sites historiques et des vieilles villes. C'est dire tout ce qu'il est attendu pour prétendre fouetter ce secteur. Le ministre et ses proches collaborateurs auront beaucoup à faire pour atténuer les déceptions des investisseurs et autres opérateurs économiques spécialistes du tourisme. Surtout ceux qui y ont investi dans l'une ou les autres activités touristiques terre, air, mer.
Le même ministre aura également à prendre connaissance des nombreux projets de réhabilitation et rénovation d'établissements hôteliers du secteur privé programmés depuis des années et, à ce jour, non matérialisés. Les concepteurs du SDAT sont convaincus que les assises du tourisme 2019, placées sous le haut patronage du président de la République constitueront «une occasion idoine pour mettre en avant, en toute objectivité, les points positifs et négatifs du SDAT, afin de pallier aux lacunes et adopter des plans et des programmes susceptibles de promouvoir le tourisme en Algérie, dans le cadre d'une vision prospective basée sur la réalisation des objectifs du développement intégré.
Ce SDAT comporte les plans sur la «Destination Algérie», «les pôles touristiques d'excellence», la «qualité tourisme», le «partenariat public- privé», le «financement touristique» et bien d'autres autour desquels doivent converger aujourd'hui et demain les explications des experts et les attentes des investisseurs. Ces assises prendront pour base de travail, les recommandations retenues lors séminaires régionaux organisés les précédentes années un peu partout dans les régions du pays. Il sera également question d'outils spécialisés dans la gestion, le développement, la préservation, l'utilisation et l'exploitation rationnelle du foncier touristique. du tourisme local, de la location en gérance libre au lieu de la privatisation des établissements hôteliers et touristiques publics et de la cession aux enchères publiques des assiettes de terrain dans les zones d'extension touristiques.
Il y a également ces questions restées en suspens concernant les moyens à mettre en application pour inciter les Algériens à s'intéresser au tourisme local. De même que la réhabilitation des plats traditionnels par la filière gastronomie créée par la commission nationale le ministère ainsi que le tourisme balnéaire. Toutes aussi pertinentes devraient être les questions sur le respect de la gratuité d'accès et la prise en charge de l'entretien et l'embellissement des plages ainsi que des structures d'accueil, la mise en place de camps de toile et structures légères d'hébergement, l'organisation du marché du logement de vacances chez l'habitant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.