Les journalistes appellent l'Etat à agir    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri bientôt devant la justice    Confirmer la mutation du football africain    L'appel des sept    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 02 - 2019

Dans un message de félicitation adressé aux chefs d'Etats de l'union du Maghreb arabe à l'occasion du 30e anniversaire de la création de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika a réaffirmé l'attachement «constant» de l'Algérie à cet édifice maghrébin en tant que «choix stratégique et revendication populaire».
«Il m'est agréable, à l'occasion du 30e anniversaire de la création de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), de vous adresser au nom du peuple et gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations et mes vœux les meilleurs, priant Dieu Tout-Puissant, de vous accorder santé et bonheur et d'assurer au peuple tunisien frère, sous votre conduite éclairée, progrès et épanouissement», a affirmé le chef de l'Etat dans son message. Estimant que cet anniversaire historique est une occasion pour mettre en avant les liens de fraternité, de solidarité et de bon voisinage existant entre nos peuples. Le président de la République a indiqué que cette halte implique une méditation et une évaluation du processus pour une révision globale et objective de son système de fonctionnement et son adaptation aux développements en cours afin de permettre à l'édifice maghrébin d'être un regroupement actif sur la scène internationale».
«L'attachement constant de l'Algérie à l'Union du Maghreb Arabe (UMA) en tant que choix stratégique et revendication populaire et sa volonté à redynamiser ses institutions et structures pour défendre les intérêts communs, relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples maghrébins à davantage d'unité, de complémentarité et d'intégrité», a conclu le chef de l'Etat. Dans le même message adressé au Président Mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz un message de félicitations à l'occasion du 30e anniversaire de la création de l'UMA, dans lequel il lui a réaffirmé l'attachement de l'Algérie à l'édification de cette union, étant «une option stratégique et une revendication populaire». «Il me plaît, à l'occasion du 30e anniversaire de la création de l'Union du Maghreb arabe (UMA) de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations et mes vœux les meilleurs, priant Dieu Tout-Puissant, de vous combler de santé et de bonheur et d'accorder au peuple Mauritanien frère davantage de progrès et de prospérité sous votre direction éclairée», lit-on dans le message du président de la République.
La célébration de cet anniversaire constitue une occasion pour rappeler les liens de fraternité, de solidarité et de bon voisinage établis entre les peuples maghrébins et les constantes civilisationnelles qu'ils partagent et dont les fondements sont la langue, la religion et la communauté du destin», a ajouté le chef de l'Etat, soulignant que cette occasion «en appelle à une évaluation globale et objective de l'édifice maghrébin pour une révision de son mode de fonctionnement pour lui permettre d'être au diapason des développements en cours et de devenir un acteur régional et international efficace».»Je tiens à vous réaffirmer l'attachement constant de l'Algérie à l'édification de l'UMA, étant un choix stratégique et une revendication populaire et sa volonté de redynamiser ses institutions et ses structures pour permettre à nos pays de défendre leurs intérêts communs, relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples maghrébins à davantage d'unité, de complémentarité et d'intégrité», a conclu le Président Bouteflika.
Un message a été adressé également au souverain du Maroc, le Roi Mohamed VI, un message de félicitations, à l'occasion du 30e anniversaire de la création de l'UMA, dans lequel il lui a affirmé que cette célébration était «une halte pour évaluer le parcours de l'UMA et développer son action en fonction des exigences et de la conjoncture actuelle».
Dans un message similaire adressé au président du Conseil présidentiel du gouvernement d'union nationale de Libye, M. Fayez Mustapha Al-Serradj, à l'occasion de la célébration de l'anniversaire du déclenchement de la Révolution du 17 février, dans lequel, il lui a réaffirmé sa ferme volonté d'œuvrer au raffermissement des liens de fraternité, de solidarité et de coopération unissant les deux peuples et à leur promotion aux plus hauts niveaux, au service de leurs intérêts communs.
«Il me plaît, à l'occasion du 30e anniversaire de la création de l'UMA, de vous adresser au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations et mes vœux les meilleurs, priant Dieu Tout-Puissant, de vous combler de santé et de bonheur et d'accorder au peuple marocain frère davantage de progrès et de prospérité sous votre direction éclairée», lit-on dans le message. «La célébration de cet anniversaire nous offre l'agréable opportunité de rappeler les liens de fraternité, de solidarité et de bon voisinage existant entre les peuples maghrébins ainsi que les constantes civilisationnelles qu'ils ont en partage. C'est là une halte qui exige de nous une évaluation du parcours de l'UMA et le développement et l'actualisation de son mode de fonctionnement lui permettant d'être au diapason des exigences de l'heure, dans l'objectif de renforcer le rempart de l'UMA», a ajouté le chef de l'Etat.
A cette occasion, le président de la République a réitéré «l'attachement constant de l'Algérie à l'édification de l'UMA en tant que choix stratégique et revendication populaire, ainsi que sa volonté à redynamiser ses institutions et structures pour défendre les intérêts communs, relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples maghrébins à davantage d'unité, de complémentarité et d'intégrité». Pour rappel, l'UMA est une organisation économique et politique formée par les cinq pays du Maghreb Arabe à savoir l'Algérie, Maroc, Libye et Mauritanie. La population totale des cinq États membres s'élevait à 101 095 436 habitants en 2019, selon des statistiques de 2009.
Créée en février 1989, selon le discours officiel : «L'UMA est aujourd'hui, à l'évidence, une réalisation géostratégique importante. Dans les faits, elle n'a que peu d'influence sur la politique de ses États membres. Dans le cadre de la lutte contre l'occupation, fut fondée une commission de libération du maghreb en 1927 en Egypte. S'est tenue après, en 1945 une conférence des mouvements nationaux de l'Afrique du Nord. Puis, en 1958, s'est tenue la réunion de Tanger entre les chefs des mouvements nationaux du Maroc, l'Algérie et de la Tunisie dans le but d'entamer la création de cette union. Le 17 février 1989 fut signé au palais royal de Marrakech par les cinq chefs d'État le Traité constitutif de l'Union du Maghreb Arabe, après la réunion du 10 juin 1988 à Zeralda (Algérie).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.