Nabni : Les chantiers de la refondation    Tourisme chez l'habitant : La réglementation ignorée    Propos de Trump sur le Golan occupé : La Syrie et des pays arabes dénoncent la position américaine    Une feuille de route morte et enterrée    Aéroport Ahmed Benbella: Saisie de 108 cartouches de cigarettes    Chlef: Le commerce informel fait toujours parler de lui    Vendredi «5»    Alors que les manifestants contestent toute ingérence étrangère: Paris émerveillée, Moscou prudente    Mohamed Mebtoul à Médiapart: «Bouteflika et sa clientèle continuent de mentir au peuple»    Conflit OM-JSK: La FAF appelle les deux présidents à la sagesse    CAN-2019 (U23) : Guinée Equatoriale - Algérie: Aujourd'hui à 18h00 - Les Algériens pour prendre option    LFP - Programmation: La Ligue face à ses responsabilités    Un jeune de 20 ans tué par un train de voyageurs    Intempéries: Des inondations et des routes coupées    CHU d'Oran: Lancement des travaux de rénovation du réseau AEP    Une autre étape du processus du règlement du conflit    La Ligue arabe dénonce la saisie des recettes d'impôts par l'occupant israélien    La solution de classe mondiale pérenne et performante pour l'efficacité énergétique des bâtiments AIRIUM    Prenez votre envol avec la technologie intelligente de LG    La FNAI alerte contre des transactions immobilières douteuses    La Guinée Bissau croit en la qualification    L'Algérie décroche 37 médailles dont 9 en or    Contrat de partenariat entre la Fédération algérienne et BP jusqu'en 2020    Meeting du Front El Moustkbal à Aïn Temouchent    Manifestations populaires et perspectives    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Plantation de plus de 2.000 arbustes à Ghardaïa    L'étanchéité déjà défectueuse    Protestation de dizaines de citoyens de la commune d'El Mehmel    Une production d'oeuvres sur fond de contestations    Un match de Gala face Red Star ce soir    La mobilisation populaire au rendez-vous    L'Algérie est devenue un "exemple à suivre"    Des magistrats et des avocats d'Alger dénoncent    Une "conférence nationale" en avril pour dresser une "feuille de route"    Les explications de l'ambassade US    "C'est l'Algérie qui décide de son avenir"    Des familles évacuées et plusieurs routes coupées    Benzia et Slimani s'entraînent hors du groupe    Création prochaine de la 1re école de musique militaire en Afrique    Pour se repositionner sur le marché des céréales.. La Russie expédie une cargaison-test en Algérie    En possession de 4 kg de Cannabis.. Quatre dealers arrêtés à Draâ Ben-Khedda    Spectacle pour enfants.. Journées théâtrales du 24 mars au 4 avril    Considéré comme étant le premier romancier Kabyle.. Taguemount-Azouz rend hommage à Rachid Aliche    Baromètre.. En hausse : Jacinda Ardern    L'équipe de TF1 chassée par les manifestants    Hommage à Jean-Luc Einaudi, historien du 17 octobre 1961 et combattant de la vérité, décédé le 22 mars 2014    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Où est le programme ?
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 02 - 2019

A défaut de présenter un programme de gouvernement, les opposants au 5ème mandat semblent espérer que la rue va suppléer à leur déficit d'idées et leur ouvrir la voie vers le pouvoir.
La moindre agitation, à la sortie d'un stade, ou à une quelconque autre occasion, est guettée pour être présentée, à travers les réseaux sociaux, comme l'expression de la «volonté populaire», même si l'ampleur, à l'évidence réduite, de ces manifestations, ne les rend pas suffisamment significatives. Les slogans lancés par des supporters sur les gradins d'un stade de football, ou à sa sortie, après le match, peuvent-ils remplacer la prochaine consultation électorale ? Quel contenu recouvre le «pas de 5ème mandat» brandi par ceux qui, dans les milieux médiatiques et politiques, se sont sentis accablés par une nouvelle candidature du Président en exercice? Quel projet ont-ils? Quelles orientations concernant la justice sociale, par exemple, qui est reconnue par tous comme étant une «constante»? Comment surmonter la crise économique, tout en renforçant le modèle social qui assure la cohésion nationale?
De nombreuses questions sont posées par la situation économique et sociale du pays, dont on peut trouver matière à discussion déjà dans la lettre-programme du Président Bouteflika, mais qui paraissent ignorées par les «opposants au 5ème mandat». Cette absence de programme «alternatif» est-elle due à la composante trop hétéroclite de ce regroupement, qui ne résisterait pas au premier débat de fond autour d'objectifs communs? Peut-être. La seule démarche de ce regroupement se limite à l'acharnement dans l'«opposition au 5ème mandat».
Pourtant, personne ne nie qu'il y a encore beaucoup à faire, pour que tous les jeunes puissent avoir accès à un logement décent, à un emploi stable, générateur de revenus qui correspondent aux besoins essentiels propres à cette catégorie de la population, avec un pouvoir d'achat en rapport avec le coût de la vie… c'est-à-dire tout ce qui permet d'échapper à la tentation de l'émigration clandestine par la harga…
Par ailleurs, les problèmes rencontrés, par exemple, en matière de services publics, dans le système éducatif ou le système de santé, ou dans d'autres secteurs, devraient inspirer plein de propositions de solutions allant dans le sens des attentes de la population. Or, on ne voit rien du côté des «opposants au 5ème mandat». Alors, qu'est-ce qui les bloque pour faire des propositions? Il est vrai que tout continue de fonctionner normalement dans le pays, malgré un certain forcing pour créer et attiser la tension, dans l'illusion que pourrait surgir ainsi le mouvement de rues rêvé par les «anti-5ème mandat». En fait, la vraie question qui intrigue, est : «Pourquoi refuser que les urnes tranchent ?».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.