Déconfinement: la reprise des activités économiques scindée en deux phases à partir du 7 juin    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    L'Alliance libre européenne appelle le Maroc et l'UE à mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le bilan de la sûreté de wilaya fait état de 5 000 affaires enregistrées en 2018
Publié dans La Nouvelle République le 04 - 03 - 2019

Durant la conférence de presse organisée récemment par la sûreté de la wilaya de Tipasa, un bilan a été dévoilé par le chef de la Sûreté de wilaya, assisté par les officiers supérieurs de son staff. Certains éléments d'information ont été rendus publics, à l'instar des crimes et délits enregistrés au niveau des différentes localités des communes, des daïras et des agglomérations.
Pour l'année 2018, près de 5 000 affaires ont été enregistrées dont 3797 ont été traitées. Pour les affaires liées aux crimes contre des biens et de la propriété pour l'année 2018, leur nombre est de 2260 dont 1 178 ont été traitées. Quant aux affaires liées aux crimes contre les personnes, leur nombre est de 1827 dont 1771 ont été traitées. Tandis que les affaires de mœurs, il a été enregistré pour l'année 2018, 70 dont 64 ont été traitées. Concernant les crimes pour atteinte à la chose publique, il a été enregistré 385 affaires pour l'année 2018, toutes finalisées totalement. Les crimes économiques et financiers, il a été enregistré 83 affaires, dont 67 ont été traitées.
Les crimes et délits liés aux technologies électroniques et à l'internet ont enregistré 56 affaires dont 28 ont été totalement traitées. Quant aux affaires de drogue, la police fait état de 312 dossiers totalement traités pour 2018. Quant aux personnes compromises dans l'ensemble de ces affaires, leur nombre est de 5076, dont 680 ont été visées par une détention provisoire et 685 à des mesures diverses, 356 libérées, 103 personnes placées sous surveillance judiciaire et 3251 personnes visées par des mesures diverses. Par nature de crimes, ces statistiques s'établissent comme suit ; crimes contre les biens et la propriété, il est recensé 1686 personnes, dont 271 ont été placées en détention provisoire, 207 citations directes, 64 personnes libérées, 30 personnes placées sous surveillance judiciaire et 1114 visées par d'autres mesures.
S'agissant de crimes contre les personnes, il a été recensé 2104 personnes, dont 96 placées en détention provisoire, 296 personnes en citation directe, 51 personnes libérées, 15 personnes placées sous surveillance judiciaire et 1646 personnes visées par d'autres mesures. Les personnes concernées par les affaires de mœurs, à la moralité, à la religion et à la culture, il a été recensé 89 affaires dont 33 personnes placées en détention provisoire, 14 personnes en citation directe, 8 personnes libérées, 14 personnes placées sous surveillance judiciaire et 20 personnes visées par d'autres mesures.
Quant aux atteintes à la chose publique, 582 personnes sont concernées dont 81 personnes placées en détention provisoire, 101 personnes en citation directe, 47 personnes libérées, 20 personnes placées sous surveillance judiciaire et 333 visées par d'autres mesures. Pour les affaires de crimes économiques et financiers,124 personnes sont impliquées dont 19 placées en détention provisoire, 20 personnes placées en citation directe, 2 personnes libérées, 20 personnes placées sous surveillance judiciaire et 63 personnes visées par d'autres mesures.
Quant aux crimes cybercriminels, il a été recensé 124 affaires dont 5 personnes sont placées en détention provisoire. S'agissant des affaires de drogue et de psychotropes, il a été recensé 462 affaires, avec 175 personnes sont placées en détention provisoire, 48 personnes en citation directe, 184 personnes libérées, 4 personnes placées sous surveillance judiciaire et 51 personnes visées par d'autres mesures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.