Issad Rebrab placé sous mandat de dépôt    En l'absence de Bensalah: Une conférence vidée de politique et des interrogations    Trafic d'influence, détournement de foncier, transferts de fonds vers l'étranger...: Les frères Kouninef et Rebrab présentés au procureur    Selon Djilali Hadjadj: Près de 60 milliards de dollars détournés en Algérie en 15 ans    Tizi-Ouzou - Victime d'un accident: Un supporter du MCO succombe à ses blessures    USM Annaba: C'est la chute libre    Football - Ligue 2: Qui accompagnera l'USMB et le RCK en DNA ?    Alger: Cinq morts dans un effondrement    Constantine - Sit-in de demandeurs de logements devant la wilaya    Erosion, déversements des eaux, pollution, accès difficile...: Une plage «artificielle»... avec des problèmes «réels»    L'exception algérienne    Hi-Tech : Samsung pourrait devenir fournisseur d'Orange en 5G    Coopération bilatérale : La Russie et la France s'allient pour créer un réseau de maisons de retraite    Le GNL russe bat des records en Europe : Un moment éphémère ou nouvelle tendance ?    Sri Lanka : Des attentats font plus de 160 morts le jour de Pâques    La contestation suspend les discussions avec l'armée    Libye: Tripoli toujours sous la menace armée, avancée des troupes du GNA    Washington met fin aux exemptions    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    Un député FLN démissionne pour rejoindre le Hirak    Création d'une instance indépendante chargée d'organiser les élections : Début de la rencontre de concertation sur les mécanismes    Corruption : Report pour la semaine prochaine de l'affaire du sénateur Boudjouher Malik    Hazard au Madrid, c'est déjà fait!    Le Barça vole au secours de Coutinho    Yacine Chalel à la 5e place    Sport : Quand le vent du "Hirak" souffle sur le sport algérien    Championnats d'Afrique U18 et U20 : 13 médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Le bal des hypocrites    La rue applaudit les décisions    Le baril "accompagne" le Hirak    Des débuts prometteurs    Plus de peur que de mal    Ça chauffe à Aïn Berda    Tizi-Ouzou : Réhabilitation de la station climatique de Tala Guilef    Huawei innove dans la gestion des flux de passagers    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    Un documentaire sur le royaume de Numidie en réalisation    Bouchetta Soulimane expose "El Djazair"    Retrait du permis de conduire : détails de la nouvelle procédure    La nouvelle Cupra Formentor sera produite dans l'usine Seat à Martorell    Qui succédera à Ould Abbès    L'Algérie a atteint 1,5 % en 2018    Victoire à la présidentielle du comédien Volodymyr Zelenskiy    La semaine de la langue espagnole    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le bleu de la mer à Cap-Djinet
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 03 - 2019

Nous pouvons avancer que le littoral de la wilaya de Boumerdès est l'un meilleur bord de mer que l'Algérie peut se vanter de posseder en général mais en particulier la plage de Cap-Djinet est un véritable paradis sur terre. C'est une localité qui dispose d'un tourisme de montagne, de forêt adéquate et d'une des plus belles plages d'Algérie.
La ville antique de Cissi du temps de la période romaine, actuelle Cap-Djinet, était installée sur la côte que détermine à l'ouest une petite baie entièrement ouverte aux vents dominants. Mouillage convenable par beau temps et difficile en hiver (des vérifications récentes ont montré l'inexistence d'une jetée antique signalée par l'atlas archéologique) dominée par la chaîne côtière qui culmine à 438 mètres... L'agglomération antique était établie sur un petit plateau surplombant la mer de 20 à 30 mètres et surmonte d'une dizaine de mètres par un dyke basaltique surgi du bord de mer, appelé le Settara. La ville de Cap Djinet possède une grande histoire. Elle a toujours été captivante par son bleu de mer et son décor verdâtre qui s'installe à longueur d'année, que ce soit dans la chaîne montagneuse qui surplombe la localité sur un parcours de plus de 10 km que sur les vastes parcelles de terrains fertiles.
C'est un tort que de ne pas faire une virée dans la région des Djenaneda (surnom donné aux habitants de cette ville). Cap Djinet prend toujours des couleurs lors des saisons estivales, où un décor printanier vient s'installer par dame Nature, au grand bonheur des amoureux de la nature... De la verdure, rien que de la verdure à perte de vue et des hameaux bariolés aux couleurs des fleurs. Cette localité est très belle, elle offre un spectacle splendide et cela est l'avis de tous les citoyens, qu'ils soient de Bordj Menaiel, des Issers, de Tizi-Ouzou, d'Alger, des wilayas limitrophes et même éloignées. De Cap Djinet ou de chaque région ou encore de tout passager connaissant le patelin, il dira que Cap Djinet est sans risque de nous tromper l'une des plus belles plages d'Algérie. Cap-Djinet est éblouissante, enivrante, ensorcellante. Si vous visitez cette région de bout en bout avec votre véhicule personnel de préférence, vous serez charmés par ces centaines d'arbres fruitiers en tout genre qui donnent du plaisir à observer.
Aussi des centaines d'oliviers vous accueillent et vous accompagnent dans votre trajet de part et d'autre au fur et à mesure que vous avancez pour rejoindre le bord de mer, lieu qui a été programmé pour une éventuelle destination des haltes s'imposent d'elles-mêmes pour pouvoir apprécier la beauté du paysage et de là des odeurs agréables emplissent les lieux en «enivrant» le nerf olfactif ! Tous vos organes sensoriels, nez, ouïe et autres sont invités à participer à cette fête de la nature. Cap Djinet est une ville côtière merveilleuse avec des paysages enchanteurs, que ce soit en hiver, en automne, au printemps ou en période estivale.
La végétation est extrême avec une verdure qui prédomine partout. La nature a façonné un environnement magnifique, avec un décor champêtre d'une rare beauté qui vous fait penser à un endroit édénique à l'état pur avec en plus le plus beau littoral et une mer idéale pour la détente. Une fois arrivé à l'embranchement devant un barrage de sécurité, il faut tourner vers la droite pour prendre la direction de Cap Djinet pour ensuite rejoindre Paternoo (actuellement Sahel Bouberak) avant d'arriver soit à Sidi-Daoud, soit la magnifique ville de Dellys.
Saison estivale 2015 : c'est parti pour la wilaya de Boumerdès et plus spécialement à Cap Djinet où les estivants ont commencé à rejoindre la belle petite plage du côté de la carrière, la grande baie, le front de mer, la plage du côté des cabanons, et surtout celle la plus convoitée, située au Bateau Cassé. Mais la nouveauté cette année c'est l'interdiction des parkings gardés et des aires de location de parasols au niveau des plages. Il n'y aura plus de concessions, une décision gouvernementale, tout en insistant sur le droit des touristes à accéder aux plages conformément aux décisions des pouvoirs publics. Cap Djinet a toujours été une plage autorisée à la baignade qui a toujours offert les meilleures conditions de séjour aux estivants.
Ce qui a toujours fait de la région depuis des millénaires une destination balnéaire des plus prisées, un bord de mer qui ne se refuse pas pour un bon bronzage et bien entendu, un plongeon en mer, que ce soit dans le beau port ou du côté de Bateau cassé, un site mondialement connu. Le littoral s'étendant sur plus de 10 kilomètres est pourvu de sites majestueux et de plages au sable fin. La ville de Cap Djinet a toujours été attirante et pour cela il faut poser la question aux estivants qui viennent de partout : d'Alger, des wilayas d'Algérie, de France, du Canada, d'Alle-magne et de bien d'autres régions à travers le monde, malheureusement le Gouvernement Algérien n'a pas su doter cette localité balnéaire pour la rendre plus accessible pour les Algériens etant donné que le visiteur vient de partout, de toutes les wilayates avoisinantes en passant par le littoral de Boumerdès , de figuier, de corso, de Zemmouri El Bahri, de Mendoura pour aller vers cap-djinet pour se rendre ensuite à l'ex -Paternoo (actuellement sahel Bouberak) pour aller se terminer à la coquette ville de Dellys et Afir…. Il faut se rendre à l'évidence que tout au long du parcours, c'est tout un bleu de mer qui s'offre à vous pour vous dire que l'Algérie est un beau pays !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.