Tipasa : interdiction de la circulation automobile de et vers la wilaya sauf les véhicules de transport de marchandises    Boxe : fin de la saison sportive 2019-2020    Plusieurs mesures en faveur des jeunes et des femmes rurales    Chanegriha met l'accent sur l'impératif d'adopter des critères objectifs lors de la désignation dans les postes et les fonctions    Le Directeur général de la sûreté nationale inaugure plusieurs structures de police à Oran    Gestion de la crise sanitaire : Carte blanche pour le wali de Sétif    494 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    LE MINISTRE DU TRAVAIL AFFIRME : Un déficit de 68000 milliards de centimes à la CNR    Une base militaire à nos frontières est une escalade    Ali Ghediri entame une grève de la faim    Le FFS pourrait quitter le PAD    Ahmed Ouyahia transféré au CHU Mustapha Pacha    Ouargla : le commissaire divisionnaire Bouziane Bendaida installé au poste de chef de sûreté de wilaya    RESERVES ENERGETIQUES : Le président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    LE PREMIER MINISTRE A SIDI BEL ABBES : ‘'Encourager l'implication des jeunes dans le travail''    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : Deux morts et 128 blessés en 24 heures    ORAN : Quatre communes d'Ain Türck sans eau depuis 15 jours    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Vladimir Poutine    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 06 - 2019

C'est finalement avec des missiles Sol-Air Khordad que la défense aérospatiale iranienne a pu abattre le drone de reconnaissance furtif US Northrop Grumann RQ-4A Global Hawk et dont la version abattue comportait des options de furtivité supplémentaires et totalement inédites.
Le Northrop Grumann RQ-4A est l'un des drones les plus chers dans l'inventaire US (coût unitaire dépassant les 230 millions de dollars US). Le RQ-4A perdu dans le Golfe arabo-persique était en mode furtif complet lorsqu'il a été détecté, verrouillé et abattu par le missile Sol-Air iranien. La survivabilité du RQ-4A est pourtant quasiment légendaire selon des analystes de la défense US qui évoquent ses brillants et très discrets états de service au dessus d'un nombre incroyable de pays dont des alliés très proches de Washington. Des RQ-4A avaient survolé des pays dotés de très puissants systèmes de défenses aériennes et d'un maillage dense de radars sans qu'ils soient détectés. La République islamique d'Iran affirme, preuves à l'appui, que le drone abattu aurait pénétré son espace aérien tandis que Washington insiste sur le contraire. Le commandement militaire iranien a affirmé avoir abattu le drone furtif et délibérément épargné un avion de guerre US P-8A Poseidon avec 35 personnes à bord qui accompagnait le drone. Le P-8 Poseidon est un avion de lutte anti-submersible et antinavire basé sur une version militarisée du Boeing 737. Cet incident démontre de manière claire que l'on ne connaît pas les capacités réelles de la défense iranienne. Le fait qu'un missile Sol-Air entièrement fabriqué en Iran puisse abattre l'un des meilleurs drones furtifs américains soulève des myriades de questions sur la réalité du dispositif défensif iranien, lequel ne doit certainement pas être de deuxième ligne. Le système SAM iranien Khordad est l'un des rares systèmes à avoir eu son baptême du feu très peu de temps après sa présentation au public. Son premier test au combat fut incontestablement un succès complet. Au bout d'une brève salve de deux missiles tirés, le second abat un RQ-4A en mode invisible complet. C'est une prouesse que ni le système russe S-300 et encore moins le Patriot US n'ont réussi à réaliser dans des conditions de combat réel. Le Khordad III est une variante issue du système de défense Sol-Air de moyenne portée RAAD. Ce dernier est entré en service vers les années 2006-2007 et déploie des missiles TAER-2B sur des rampes mobiles et des TEL. Le TAER-2B serait l'un des missiles Sol-Air iraniens les plus répandus au sein des forces de la défense aérospatiale de la République islamique d'Iran. Les batteries RAAD sont souvent déployées aux côtés de batteries de S-200 améliorés et de S-300PMU2. Le système Khordad dans sa dernière variante est une version de longue portée du RAAD et pourrait engager six à huit cibles en simultané à plus de 200 kilomètres. Et selon les déclarations d'un général iranien, le Khordad peut engager des cibles furtives à une distance de 85 kilomètres. D'où viennent les radars en réseaux à commande de phase équipant de tels systèmes ? Là aussi le mystère demeure entier. Une origine chinoise ou nord-coréenne n'est pas à exclure mais il semble que les iraniens aient réussi à maîtriser ce domaine. L'efficacité d'un tel système sur lequel nous avions des doutes change la donne. Les officiels iraniens ne plaisantaient pas en présentant leurs armements. Un de leurs systèmes locaux a réussi l'exploit d'abattre un drone furtif sophistiqué du premier coup, et cela influe lourdement sur l'équilibre stratégique du Moyen-Orient. Les adversaires de l'Iran se rendent compte que tous leurs calculs géostratégiques étaient faussés sur l'Iran. L'absence d'information sur les capacités défensives réelles de l'Iran paralyse toute prise de décision en faveur d'une option militaire contre l'Iran. Une option fort risquée et quasiment impossible à mettre en œuvre dans les circonstances actuelles. Ce qui est certain est que cet incident va encourager les iraniens à produire plus de missiles Sol-Air et à accélérer la recherche et le développement de nouvelles armes. C'est le résultat des longues sanctions et de l'étranglement économique et financier d'une vieille nation qu'Israël veut à tout prix détruire en utilisant la puissance militaire US à son profit. Un pari fort risqué. Le Moyen-Orient a profondément changé depuis l'échec de la guerre en Syrie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.