L'Afaspa dénonce l'implantation du siège du réseau Afrique de la Francophonie à Dakhla    L'armée de l'occupant israélien bombarde le centre de la bande de Ghaza    "Allo Chorta", une application mobile pour signaler tout crime    12 camions chargés d'aides arrivent à Mila    Constantine: campagne de sensibilisation pour protéger les forêts    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    La prière du vendredi reste suspendue    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    521 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    BOUIRA : Cinq blessés dans une collision à Sour Ghozlane    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Regain de créativité théâtrale pour enfants
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 07 - 2019

La créativité théâtrale pour enfants connaît un bel essor à Oran, en témoigne l'affluence croissante du public aux représentations données au Théâtre régional d'Oran «Abdelkader Alloula» (TRO).
Ce regain d'intérêt s'explique notamment par «l'amélioration qualitative du contenu des pièces proposées au jeune public», a indiqué le directeur du TRO, Mourad Senouci, saluant dans ce sens l'investissement consenti par sa structure culturelle et les troupes artistiques locales. Il a évoqué, à titre d'exemple, l'engouement suscité chez les petits lors de chaque édition de la manifestation «Vacances au théâtre» qu'organise son établissement durant les périodes de repos scolaire. «Un bon spectacle est celui qui interpelle l'intelligence de l'enfant», a observé M. Senouci, également dramaturge comptant de nombreux contes pour enfants dans sa bibliographie.
Dans ce contexte, le TRO est doté, à l'instar des autres théâtres du pays, d'une Commission qualité qui veille au bon choix du texte tout en évaluant sa rentabilité en tant que projet théâtral. Composée d'enseignants universitaires en arts dramatiques et de comédiens, la Commission en question donne son avis «en toute objectivité», sachant que ses membres n'ont au départ aucune connaissance du nom de l'auteur du texte suggéré, a expliqué le directeur du TRO. Dans la catégorie enfance, les critères qui s'imposent reposent essentiellement sur le caractère «plaisant» du contenu qui doit être «porteur de sens» et de «message d'intérêt culturel et pédagogique», a-t-il soutenu.
«Le texte doit, toutefois, répondre aux critères de la dramaturgie et ne jamais être infantilisant, interpellant plutôt l'intelligence des enfants», a fait valoir M. Senouci. L'étape suivante de la démarche qualitative a trait, quant à elle, au choix du metteur en scène qui s'effectue généralement en tenant compte de son expérience dans le domaine spécifique du texte, comme il fut fait pour le spectacle de marionnettes «Pinocchio» monté avec brio par Kada Bensemicha. Depuis la générale donnée en octobre 2018 sur la scène du TRO, «Pinocchio» continue d'afficher complet à chaque représentation, si bien qu'il a été sélectionné pour la cérémonie d'ouverture du dernier Festival culturel national de marionnettes d'Aïn Témouchent (31 mars-4 avril 2019).
Les recettes engrangées au fil des séances permettent d'affirmer que cette pièce pour enfants est «rentrée dans ses frais de production», s'est félicité le responsable du TRO, estimant que «la performance financière encourage la mise en place d'un nouveau plan d'action visant à élargir davantage la diffusion». L'idée, a-t-il précisé, consiste en la programmation de tournées dans les zones rurales, là où les activités théâtrales sont rares, voire absentes, afin de faire bénéficier un maximum d'enfants avec accès gratuit au monde merveilleux de l'imaginaire. S'agissant des prochaines créations, le choix du TRO est déjà fixé sur quatre oeuvres dont l'inscription entre dans le cadre du plan de production de l'année en cours.
Deux numéros de marionnettes, une pièce de théâtre et un spectacle de rue sont ainsi en voie de montage pour être à l'affiche du TRO dès le mois de septembre prochain. Une de ces oeuvres est adaptée de «Qum qum, mared el-koutoub» qui a valu à son auteur, l'algérien Youcef Baâloudj, le Prix du meilleur texte pour enfants de l'année 2018, décerné par l'Instance arabe du théâtre (Sharjah/Emirats arabes unis), rappelle-t-on.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.