«Le dialogue doit prendre en considération les craintes légitimes de l'opposition»    Plus de 82 % des citoyens satisfaits des services de police    Omari insiste sur l'accompagnement des projets agricoles    Les modalités de fonctionnement d'un compte d'affectation spéciale fixées au JO    Rentrée sociale et balance des paiements au menu    Signature d'une convention entre le secteur des forêts et l'unité d'ingénierie    Hassan Rabehi à Ouargla évoque le rôle capital des médias    ARRESTATION DU DIRECTEUR DE L'AGENCE FONCIERE D'ORAN : Plusieurs hauts responsables impliqués dans un scandale immobilier    TISSEMSILT : Des coupures intempestives d'électricité au quotidien    30 milliards de dollars dilapidés au ministère du Travail    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    COUR SUPREME : Tayeb Louh placé sous mandat de dépôt    COUR DE JUSTICE DE MOSTAGANEM : Le nouveau président et le procureur général installés    Drame du concert de Soolking : 5 morts et 17 blessés    BIR EL DJIR (ORAN) : Le nouveau maire suspendu par le wali    RENTREE SCOLAIRE A MASCARA : Plus de 230.000 élèves bientôt sur les bancs de classes    JUSTICE : Zeghmati veut nettoyer son secteur    Naples: Lozano a signé (officiel)    Real Madrid: Neymar, un pied qui inquiète    Vers la fin du pouvoir militaire ?    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Les souscripteurs montent au créneau    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Amrani reste    Velud : "Je suis confiant pour la qualification"    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 07 - 2019

L'Assemblée populaire de wilaya (APW) de Tizi Ouzou a dénoncé, hier lundi, ce qu'elle a qualifié de crime économique et social le blocage, au niveau du port d'Alger, de la matière première pour la fabrication des climatiseurs, réfrigérateurs et, cuisinières, entre autres, importée par l'Entreprise nationale des industries de l'électro-ménager (ENIEM) de Oued Aïssi dans la wilaya de Tizi Ouzou.
«L'ENIEM, symbole et fleuron de l'industrie au niveau de notre wilaya, est en train de faire face à une situation extrêmement difficile qui menace son existence», écrit le président de l'APW dans un communiqué rendu public hier, à l'issue de son entrevue avec le Président directeur-général de cette entreprise, Djillali Mouazer. Le blocage de ses crédits d'exploitation et d'approvisionnement par la banque depuis le début de l'année, aggravé récemment par un blocage des autorisations d'importation des matières premières a, note Youcef Aouchiche, paralysé complètement sa production et anticipé, par voie de conséquence, des départs en congés de plus d'un millier de travailleurs. « L'entreprise se retrouve pratiquement dans une situation de chômage technique », observe le P/APW de Tizi Ouzou. Pis encore, poursuit le communiqué, cette situation peut provoquer à très court terme la fermeture complète de l'entreprise et mettre au chômage 1.735 ouvriers. « Il s'agit-là d'un crime économique et social », écrit Youcef Aouchiche, non sans exprimer, au passage, son soutien et son entière solidarité avec la direction de l'ENIEM et ses ouvriers et dénoncer, énergiquement, le laxisme et l'inaction des pouvoirs publics et des autorités concernées. L'APW de Tizi Ouzou, écrit-il encore, considère que la préservation des emplois et des entreprises publiques économiques est une ligne rouge à ne pas franchir et n'acceptera jamais de faire payer au peuple et aux ouvriers les conséquences désastreuses d'une gestion mafieuse de l'économie nationale. «L'APW de Tizi Ouzou lance un appel urgent à toutes les parties concernées notamment la banque de domiciliation pour débloquer la situation de l'entreprise qui dispose d'ailleurs d'un carnet de commandes qui avoisine les 200 milliards de centimes », ajoute le communiqué. La direction de l'Entreprise nationale des industries de l'électroménager (ENIEM), implantée dans la zone industrielle de Oued Aïssi, à l'est de Tizi Ouzou, a été contrainte, début juillet en cours, de suspendre carrément la production en raison d'un problème lié au renouvellement de sa licence d'importation des collections CKD. L'indisponibilité au niveau des ateliers de la matière première destinée à la fabrication des climatiseurs, réfrigérateurs, cuisinières, entre autres a poussé la même administration à revoir le planning des congés, contraignant les travailleurs à prendre un congé forcé à compter du début du mois en cours. « Ce blocage dure depuis plus de trois mois. Nous n'avons pas pu obtenir le renouvellement de la licence d'importation et d'exploitation des appareils électroménagers devant nous permettre de récupérer, au niveau du port d'Alger et de l'entrepôt sous douanes, nos pièces, et ce, malgré les démarches effectuées dans les délais auprès du ministère de l'Industrie et des mines », a indiqué le P-dg de cette entreprise nationale de l'industrie électroménager.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.