L'Afrique du Sud et Cuba appellent à la fin de l'occupation au Sahara occidental et en Palestine    Un terroriste se rend aux autorités militaires à Ouargla    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Quand le bricolage fait des siennes    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    Manipulation de l'image par M6: l'ARAV exprime sa "totale réprobation"    Tebboune insiste sur la nécessité d'accélérer la réforme du Conseil de sécurité    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah Ndaw comme président de la transition    Le contrat de Tiboutine résilié    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Une rentrée scolaire à domicile    «L'hôpital des 240 lits de Kharouba sera classé en CHU»    Plus de 3 500 étudiants ont rejoint l'université    Ce soir-là...    Actucult    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    Le niveau de l'eau en baisse significative    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Mesmoudi prolonge, Belkaroui signe    Un projet pour autonomiser les femmes en Algérie    Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Le directeur sous contrôle judiciaire    Le budget supplémentaire 2020 en baisse    Opération d'enlèvement des déchets inertes    Faible taux de consommation des crédits alloués    Une année de prison, dont quatre mois avec sursis    Investiture en catimini du président Loukachenko    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Foot Der    Hiatus, méprises et augures    GSP : 200 sportifs effectuent le test de COVID-19    7 symptômes qui démontrent que votre cœur ne travaille pas comme il le devrait    La démocratie et ses travestissements    Commerce: L'Algérie évalue ses accords avec les partenaires étrangers    Pourquoi et comment faire participer le citoyen résidant à la gestion de la ville ?    Poker gagnant pour l'Histoire    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    La très lente décrue se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Mouvement El Bina prêt à s'engager dans l'élection présidentielle
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 09 - 2019

La position du mouvement El Bina, exprimée par son président, Abdelkader Bengrina, est d'une clarté remarquable : «Toute décision prise par le mouvement El Bina va dans le sens des principes de la préservation de l'indépendance du pays, sa souveraineté et sa composante sociale ainsi que la défense et soutien de l'institution militaire dans l'accomplissement de ses missions constitutionnelles et le projet de la nation algérienne, inspiré de la proclamation du 1er novembre 1954».
Abdelkader Bengrina, cité par l'APS, a appelé vendredi depuis la ville d'Ain Touta (wilaya de Batna), lors d'une rencontre avec les adhérents et les sympathisants de sa formation politique tenue au centre culturel, à la préservation de l'unité du «front intérieur» de l'Algérie, entre l'armée et le peuple. Il considère qu'il s'agit-là du devoir des Algériennes et Algériens. Il a ajouté dans ce sens: «On doit également préserver le Hirak, son pacifisme et ses slogans nationaux». Abdelkader Bengrina a également mis en avant l'importance de «préserver et défendre la souveraineté nationale, la stabilité du pays et son indépendance», car a-t-il dit «le danger guette l'Algérie». Le responsable politique a aussi souligné que «le pays vit une véritable phase de libération pour recouvrer les droits des Algériens, leur dignité et leur bien», affirmant que sa formation politique est «optimiste» puisque, a-t-il appuyé «la commission du dialogue a réussi à préserver la solution constitutionnelle en remettant sur les rails les élections présidentielles». Il a ajouté qu' «une volonté politique sincère était importante pour des élections honnêtes et transparentes». Mettant en avant le rôle de l'Armée nationale populaire dans l'accompagnement du Hirak, Abdelkader Bengrina a relevé que sa formation politique s'est opposée à toute déviation du processus constitutionnel. Il a enfin indiqué que son parti était «prêt à s'engager dans les prochaines élections présidentielles et à contribuer à l'instauration d'une nouvelle République en Algérie». Rappelons que le président du parti El Bina avait annoncé en juillet dernier que sa formation politique accueillait favorablement l'appel au dialogue national, lancé par le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, dans son discours à la nation à l'occasion de la double fête du 5 juillet. Abdelkader Bengrina avait salué la décision du chef de l'Etat de mettre en place une instance indépendante pour superviser les élections sans l'intervention du ministère de l'Intérieur et de l'Administration. «C'est une importante condition pour organiser des élections propres et transparentes», avait-il, alors, estimé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.