Manipulation de l'image par M6: l'ARAV exprime sa "totale réprobation"    Un terroriste se rend aux autorités militaires à Ouargla    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Quand le bricolage fait des siennes    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    Tebboune insiste sur la nécessité d'accélérer la réforme du Conseil de sécurité    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah Ndaw comme président de la transition    Le contrat de Tiboutine résilié    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Une rentrée scolaire à domicile    «L'hôpital des 240 lits de Kharouba sera classé en CHU»    Plus de 3 500 étudiants ont rejoint l'université    Ce soir-là...    Actucult    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    Une année de prison, dont quatre mois avec sursis    Le niveau de l'eau en baisse significative    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Mesmoudi prolonge, Belkaroui signe    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    Un projet pour autonomiser les femmes en Algérie    Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Le budget supplémentaire 2020 en baisse    Opération d'enlèvement des déchets inertes    Faible taux de consommation des crédits alloués    Le directeur sous contrôle judiciaire    Investiture en catimini du président Loukachenko    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Foot Der    Hiatus, méprises et augures    GSP : 200 sportifs effectuent le test de COVID-19    7 symptômes qui démontrent que votre cœur ne travaille pas comme il le devrait    La démocratie et ses travestissements    Pourquoi et comment faire participer le citoyen résidant à la gestion de la ville ?    L'action publique : quelques incohérences ?    Poker gagnant pour l'Histoire    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    La très lente décrue se poursuit    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cherif El Ouezzani crie au complot
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 09 - 2019

Le MC Oran, auteur d'un bon départ en championnat de Ligue 1 de football, retombe dans ses travers, au moment où son directeur général et entraîneur en même temps, Si Tahar Cherif El Ouezzani, crie au complot. «J'ai l'impression que certains dans le club, plus précisément des actionnaires dans la société sportive du MCO ne veulent pas notre réussite.»
«Ils sont tout simplement en train de me mettre des obstacles pour échouer", a déclaré Cherif El Ouezzani à la presse à l'issue de la défaite à domicile de son équipe face au MC Alger (3-2), dimanche soir en match avancé de la cinquième journée. Il s'agit de la deuxième défaite de rang des «Hamraoua» qui se sont inclinés cinq jours auparavant à Aïn M'lila (2-1) et la première sur leur terrain cette saison, après avoir réussi à engranger sept points sur neuf possibles lors des trois premières journées du championnat. Cherif El Ouezzani, intronisé par les autorités locales dans sa double fonction de DG et coach des Rouge et Blanc, n'a toujours pas obtenu sa licence pour diriger ses capés du banc de touche. Pour cause, il ne dispose toujours pas de contrat que devait signer les membres du Conseil d'administration (CA), il y a de cela plusieurs semaines. «Toutes mes tentatives auprès des membres du CA pour régulariser notre situation administrative, moi et mes assistants au staff technique, ont été vouées à l'échec. Par leur attitude, ils sont en train tout simplement de nous mettre les bâtons dans les roues», a-t-il déploré. Déjà confronté à des problèmes financiers énormes, le champion d'Afrique avec la sélection algérienne en 1990 lance un énième cri de détresse pour venir au secours de son club. «Le MCO est un grand club qui draine derrière lui des centaines de milliers de supporters et il représente aussi la deuxième grande ville d'Algérie, mais cela ne suffit pas pourtant pour qu'il bénéficie de la considération voulue, comme c'est le cas pour d'autres clubs de l'élite qui ont été placés sous l'égide de grandes entreprises publiques», s'est-il insurgé, non sans, au passage, pointer du doigt l'arbitre de la rencontre face au MCA (Farouk Mial), qui s'est illustré par «un arbitrage vicieux», ayant avantagé l'adversaire et l'aidé à obtenir les trois points de la victoire, selon ses dires.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.