«L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières»    Les députés valorisent l'engagement du Gouvernement de présenter la Déclaration de politique générale    Foot/ CHAN 2022: Algérie-Libye en ouverture le 13 janvier au stade de Baraki    Coronavirus: 3 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    ONPO: 335 agences de tourisme autorisées à organiser la omra de l'année 1444 de l'hégire    La conjoncture difficile n'a pas eu raison de la détermination de l'Etat à préserver son caractère social    Escalade sioniste en Palestine: le silence de la communauté internationale déploré    «Toutes les conditions sont réunies pour son succès»    Ghardaïa: Deux morts et 17 blessés dans un accident de la route près de Mansoura    L'Algérie avance sur la voie de la véritable pratique démocratique    Benabderrahmane :«Près de 4 milliards USD à fin août 2022»    Ministère de l'Industrie: institution d'un comité de pilotage stratégique des filières textiles et cuir    Man City : Le taux de réussite délirant de Haaland    Real : Ancelotti n'accuse pas Benzema    Man City - Guardiola : "Certains joueurs n'étaient pas bons"    Benabderrahmane entame son grand oral    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    Ligue 1: l'ESS et le CSC se neutralisent, la JSK signe sa première victoire    Branchements illicites, manipulations frauduleuses sur les compteurs d'électricité: 1.814 cas de fraude et 436 dossiers devant la justice depuis janvier    Tiaret: L'appel des travailleurs de l'ONDECC    Commerce avec l'Algérie: L'Espagne a perdu plus de 230 millions d'euros en 2 mois    Entre contrebande et mauvaises habitudes: De nouveau, la pénurie d'huile de table    La pomme de terre victime de la pluie    Front social: La CSA veut être associée au dossier de revalorisation des salaires    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Benabderrahmane au charbon    Anouar Malek arrêté en Turquie    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Verdict le 5 octobre    Un week-end pour la propreté    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Tirage clément pour l'Algérie    Nne E.N. New-look?    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Il était une fois la JSBM
Publié dans La Nouvelle République le 06 - 10 - 2019

On ne peut pas parler de football à Bordj-Menaiel sans évoquer ceux qui nous ont appris l'ABC du Ballon rond à l'image des Miloudi Said, Hamadache Said, Takdjerad Hocine, Hamadache Mouhouche Kader, Tonkin Hocine, Kadem Rabah dit Mitiha, Rachid Omar (décédé aux lieux saints), Amrous Ali, Amrous Amar, Tabet Ali, Mohammedi Moh Rabah, Achour el Annabi, Khiter Rabah, Benabi Boubah, Agraniou Achour (Damasse) et d'autres personnalités qui nous ont quittés.
Tous méritent un grand hommage, sans oublier les vivants qui sont pris par l'âge tels que Achour Agraniou plus connu par «les eclates», Djouab Ramdane, Ramdani Brahim, Missoum Agraniou, Tonkin Yahia, Zai Rabah, Naili Mohamed (plus connu par sargenne), Amazouz Youcef, Takdjerad Boualem, et autres sans oublier qu'il est grand temps de rendre hommage à la génération des Ferhat Malik, Triki Ahcéne, Smallah Yahia, les frères Achour Boualem et Rezki, les frères Tonkin Mohamed , Youcef, Abdelkrim, Nafaa Rabigh, Attalah Said, Chaouchi Rachid, Abderezak Zemoul. Ils nous ont procurés que du bonheur, ils méritent tous les égards. On ne peut aborder le sujet du football en Algérie sans oublier de reconnaître que la ville de Bordj Ménaïel a toujours été une véritable «mederssa» du ballon rond.
De mémoire d'Algériens, et plus spécialement du monde sportif, jamais au grand jamais, le football n'est ancré dans l'esprit de toute une région plus connue par la ville des Coquelicots. Le football à Bordj Ménaïel est le second soleil du monde pour les milliers de fans de cette région. Créée dans les années 1932, la Jeunesse sportive de Bordj Ménaïel a toujours été un réservoir de talentueux footballeurs qui ont fait les beaux jours des grands clubs de l'élite, tels que la JS Kabylie, le MC Alger, le Widad Rouiba ainsi que l'Equipe nationale algérienne. Le football est le seul langage qu'utilisent à longueur de journées, des habitants de cette coquette et charmante ville des Coquelicots. On aime le ballon rond, on l'adore au point où il est devenu le sujet de discussion le plus approprié. L'histoire retiendra que la ville des Coquelicots a beaucoup contribué à l'émancipation du football algérien. Le ballon rond, c'est une culture générale dans chaque famille.
Il est privilégié à tous les autres sports. La Jeunesse sportive de Bordj Ménaïel est un grand club et personne ne peut toucher ou changer l'histoire de cette honorable association sportive qui a beaucoup d'honneur. Le football à Bordj Ménaïel a connu ses années de gloire dans les années 1979 à 1995, en frelatant la vedette aux autres clubs plus huppés tels que la JSK, MCA, MCO, USMBA, MCS, USMAn, NAHD, RCK et autres. Devenu incontestablement l'un des plus prestigieux clubs d'Algérie autour duquel ont gravité tout un beau monde constitué d'une pléiade de grands joueurs de football de la vaste région d'Algérie à l'image de Mechdal, Kerraz Zoubir (dit Térésa), Meghrici Tayeb, Belaidi, Lamrani, Moudjari, Nesnes, Rbaoui, Guessoum, Zemiti, Ali Boudar, Ould Ameur, Bouzmada, Aït El Hocine, Salah Kamel, Izri, Amara, Cherfaoui, Termoul, Rahmani, Haddadi, Belhadj, Hamrani, Maatki, Amirou, Merabtene, Bourahla, Azzoug, Benchikha, Adjal, Benbouteldja, Bentalaa, Zeggour...
Certes, Bordj Ménaïel joue dans les profondeurs du football algérien, mais cela n'enlève rien à son mérite d'avoir représenté l'Algérie dans les éliminatoires de la coupe d'Afrique, d'avoir joué une finale de coupe d'Algérie en 1987, d'avoir également été champion d'Algérie ex aequo avec l'US Chaouia et la JS Kabylie, d'avoir atteint les quarts et les demi-finales de la coupe d'Algérie.
Si certains lui prédisaient un avenir radieux, d'autres par contre savaient bien que le temps finit toujours par faner toutes les fleurs même les plus belles les plus éclairées. Gangrené par des luttes intestines d'intérêt et d'influence depuis le décès de feu Tahanouti Ali, le club sombra dans un profond coma. Tahanouti Ali ou ammi Ali a géré la JSBM pendant plus de 20 longues années, d'abord comme dirigeant puis comme président de 1982 à 1994. Suite à sa disparition, la déchéance s'est installée et les soi-disant présidents, connaisseurs du football qui se sont succédé, ont amené la JSBM à la faillite. De véritables charlatans de tous bords se sont bousculés à son chevet avec leurs chimériques potions magiques afin de redorer le blason perdu.
Malheureusement, ils n'ont fait qu'aggraver son état. Force est de reconnaître que la JSBM a de tout temps été une grande école de football qui a produit de grands footballeurs pour les équipes de l'élite ainsi qu'à l'équipe nationale algérienne. Les regrettés Slimane Madene et Hocine Amrous ont fait les beaux jours de la JSK, Kesraoui Omar et Djouab Ouahid.
Lounés Bendahmane, l'enfant de Baghlia est passé à la JSBM avant d'opter pour la JSK et l'équipe nationale algérienne. Samadi, l'ex-gardien de but de l'USM Blida et des Verts a fait toutes ses classes et son apprentissage avec les Coquelicots. Drioueche est également passé par la JSBM pour devenir Canari et titulaire à part entière au sein des Verts. Galoul Samir de l'USMB est passé également par la grande école de la JSBM sans oublier Ferradji Moh Seghir, Hamadou Yassine et Fawzi Chaouchi.
Avant cela, Ramdani Brahim a opté pour le MCA au même titre que Amrous Sadek (champion d'Afrique 1976) ainsi que le regretté international algérien Amrous Tayeb, tandis que Tabet Ali, le grand gardien de but du WAR et de l'Equipe nationale algérienne de la police, est plus connu par «Ali Bondit» à cause de ses superbes plongeons. Ferhat Malik a fait un passage à la JSK et au CRB tout en étant international cadet et junior. Hamrani Essaid, la coqueluche de Bordj Ménaïel a fait partie de l'Equipe nationale algérienne en compagnie de Rabie Nafaa et de Chaouchi Rachid. Ce dernier a été plébiscité meilleur gardien de but au tournoi de Malaisie. En évoquant le passé de la JSBM, on a la chair de poule !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.