La facture des importations recule de 7 %    Tebboune propose d'accueillir un dialogue direct entre Libyens    Appel du pied de Salvini à Israël    Le Hyundai H100 Plateau disponible en livraison immédiate    Inédit dans le football national    Le bilan effarant du terrorisme routier    177 décès depuis 2019    8 individus appréhendés    "Je suis un souvenir" sélectionné au Festival "Nikon" de Paris    Règlement de la crise libyenne: la Conférence de Berlin souligne le rôle important des pays voisins    Ligue 1 (mise à jour) : la JSK domine le MCO (1-0) et remonte sur le podium    Enseignement supérieur: plan d'action relatif à la promotion de l'éthique et de déontologie    Hand/CAN-2020-Tour Principal (Gr. MII): Algérie-Cap-Vert (25-23)    Pomme de terre: les chambres froides mises gratuitement à la disposition des agriculteurs    Le Hirak peut-il déjouer le complot contre l'Algérie?    CAN à Laâyoune occupée: l'ANPDSF dénonce "l'instrumentalisation politique du sport"    Augmenter les exportations hors hydrocarbures, l'un des défis majeurs du quinquennat    Abdelkader Ouali dans le viseur de la justice    3 oligarques transférés d'El-Harrach vers Koléa    PARTI JIL JADID : Soufiane Djilali fustige ‘'des parties fachosphères''    ASPHYXIE PAR MONOXYDE DE CARBONE : Le tueur silencieux fait encore deux morts    EXAMENS DE PROMOTION AUX GRADES D'ENSEIGNANT : Les résultats annoncés    MONTAGE AUTOMOBILE :Le président Tebboune s'engage à mettre de l'ordre    Les pluies continueront d'affecter l'Ouest du pays jusqu'à mardi matin    Barça : le retour d'Ousmane Dembélé se précise    Chay : "Tous les joueurs sont concentrés sur le match du MCO"    La dégradation de la situation au Mali inquiète l'ONU    Le vrai combat, selon Hassan Nasrallah    Le premier qui l'ouvre, on le démonte !    La wilaya d'Alger tarde    L'administration des impôts entame la réflexion    Tebboune : "Il est impératif d'y mettre un terme"    WAC-USMA : le Gabonais Otogo-Castane au sifflet    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ou l'échec des idéologies qui confortent les systèmes de pensée anciens    On en sait plus sur Venise grâce à la découverte d'un dessin du XIVe siècle    «Sbitar» des mabouls    Un Sud-Africain en quête de record    Près de 2 000 signatures récoltées en moins de 24 heures    Liberté provisoire pour 20 manifestants    Baisse de la demande, chute du pouvoir d'achat et désorganisation des circuits de distribution : L'activité commerciale en récession    Le Président Tebboune s'entretient à Berlin avec son homologue français    Handball : L'Algérie termine en tête du groupe D    12 morts et 59 blessés dans un accident de bus: Nouvelle hécatombe à El Oued    Bouira: Incendie dans un local commercial    USM Bel-Abbès: Les joueurs sont entrés en stage bloqué    Alarmant !    "La belle au bois dormant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Les Algériens vont voter pour l'Algérie»
Publié dans La Nouvelle République le 10 - 12 - 2019

«On ne va pas voter pour un homme, on va voter pour l'Algérie, on va élire son président. Le choix c'est le choix de l'Algérie (...). Parce qu'un président élu, a la légitimité de rassembler, de nouveau, les forces qui ont constitué le Hirak pour en faire la force vivante qui construira l'Algérie nouvelle», c'est ce qu'a déclaré, à l'agence russe Sputnik, le président de l'Autorité nationale indépendante des élections, Mohamed Charfi.
A J-3 du scrutin présidentiel, le premier responsable de la seule Autorité chargée de préparer ce rendez-vous électoral, Mohamed Charfi s'est exprimé en expliquant ces élections «vont permettre à l'Algérie d'élire un président capable de fédérer les forces qui ont constitué le Hirak autour du projet de l'édification de la nouvelle Algérie». Le président de l'ANIE a affirmé, à ce propos, que «le mouvement de contestation populaire Hirak n'est pas spontané, mais le résultat de plusieurs années de frustration». «Il est venu comme un sursaut salvateur pour le pays», a-t-il estimé, soutenant que le scrutin du 12 décembre constitue «la continuation de ce sursaut salvateur». Le même responsable a rappelé, dans ce contexte, que la mise en place de l'instance indépendante des élections était une «exigence du Hirak qui a imposé une interprétation populaire de la constitution». Il a fallu, selon lui, «interpréter d'une façon originale et inédite la notion de souveraineté populaire dans la Constitution, consacrée dans les articles 7 et 8 et qui font du peuple la source de la souveraineté», soulignant que cette interprétation «a permis de promulguer une loi organique», une première au monde. Détaillant les assurances que fournit l'instance qu'il dirige pour garantir la transparence du scrutin du 12 décembre, M. Charfi a souligné son «caractère indépendant». «Elle (ANIE) a été investie comme on investit le président de la République», a-t-il affirmé, faisant remarquer que cette investiture signifie qu'elle «est réellement indépendante de toute tutelle de l'Etat quelle que soit sa forme, quelle que soit sa nature». Donc, pour Charfi, «c'est une première garantie, indépendance totale sur le plan institutionnel», a-t-il insisté. La deuxième garantie réside, a-t-il poursuivi, dans le fait que l'ANIE a «la pleine maîtrise des moyens qu'elle juge nécessaires pour l'accomplissement de sa mission», notamment financiers et logistiques. Selon Charfi, la troisième garantie a trait à la «mise en place des structures de l'Autorité indépendante au niveau local». «Aucune tierce personne ne peut s'immiscer dans l'élection», a-t-il soutenu.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.