Les bienfaits méconnus du citron    Ballon d'Or : Guardiola prend la défense de Messi    Déclaration de patrimoine en question    Quand la chute du dinar fausse les calculs    Elections locales: Les résultats préliminaires connus    Du 4 au 6 décembre: Une conférence nationale sur la relance industrielle    Coupe arabe FIFA: Algérie A' - Soudan, aujourd'hui à 11h00 - Bien entamer la compétition    Ballon d'Or: Messi, un sacre qui fait grincer des dents !    JSK - Les joueurs confinés: Le match face au Royal Léopards reporté    Ténès: Deux morts dans un glissement de terrain    Raffinerie de Skikda: Huit personnes atteintes de brûlures suite à un incendie    Illizi: Quatre morts dans une collision    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Une journée cruciale pour la droite, aujourd'hui en congrès    Le FFS en quête d'alliance    Les indépendants exigent une enquête    Le temps des tractations    Vers la révision des textes juridiques    Témoignages    Messi, le ballon dort    Mahrez au 20e rang    Toujours dans l'impasse    «L'Algérie est ciblée»    Le programme de travail sera valable du 4 décembre 2021 au 31 janvier 2022    L'Algérie souhaite davantage d'investissements chinois    Le docteur Derrar fait le point    82 familles relogées    17 personnes coincées dans un immeuble    Ce que veulent les syndicats de la santé    95 décès depuis le début de l'année    L'hostilité à l'engagement armé de la France de plus en plus visible    Xi Jinping adresse un message de félicitations à une réunion à l'ONU    «L'art : le regard pour ombre»    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Semaine du court métrage    Accélérer la mise en œuvre de l'Accord d'Alger    Maroc Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Festivals du court-métrage d'Annaba et «Cinemana du film arabe» d'Oman    Elections locales: le FLN arrive en tête avec 5978 sièges    La vague de normalisation "se brisera contre la position authentique de l'Algérie"    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en Ouganda    Benabderrahmane: la rupture avec les anciennes pratiques impossible sans des médias forts et objectifs    Sellal acquitté et Rahiel condamné à 3 ans de prison    Les nouvelles technologies au secours de la culture    Le Sénégal souhaite un soutien de Pékin au Sahel    Report du procès de l'ancien wali de Djelfa    La cérémonie officielle, vendredi prochain, à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des experts chinois à Constantine
Production du vaccin Sinovac par Saidal
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 07 - 2021

L'unité de Constantine du Groupe public Saidal est sur la bonne voie pour la production du vaccin anti-Covid, Sinovac. Elle a reçu vendredi soir une délégation d'experts chinois venus inspecter les équipements et les matériels destinés à cette production.
Le communiqué du ministère de l'Industrie pharmaceutique, qui donne l'information précise que cette visite d'inspection se veut «une étape très importante dans le planning de production du vaccin chinois en Algérie». Selon le communiqué, la délégation procédera à «des expertises techniques au niveau de l'unité de production qui relève du Groupe Saidal, dès la fin de la période de confinement sanitaire». Jeudi, le Comité intersectoriel du suivi du projet de la production du vaccin anti-Covid-19 a tenu une réunion en présence des cadres du ministère de l'Industrie pharmaceutique, de représentants du ministère des Affaires étrangères, de l'Agence nationale de la sécurité sanitaire, du Groupe Saidal et de l'Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP). La visite à l'unité de Saidal de Constantine destinée à la production des vaccins anti-Covid, a été l'un des axes de cette réunion. Début juin 2021, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a validé le vaccin anti-Covid-19 Sinovac-CoronaVac pour une utilisation d'urgence, donnant ainsi aux pays, aux bailleurs de fonds, aux organismes d'achat et aux communautés la garantie qu'il répond aux normes internationales en matière d'innocuité, d'efficacité et de fabrication.
Ce vaccin est produit par le laboratoire pharmaceutique Sinovac, qui se trouve à Beijing. L'évaluation de l'OMS comprenait des inspections du site de production. Le vaccin Sinovac-CoronaVac est un vaccin inactivé. En raison de sa facilité de stockage, il est très simple à gérer et particulièrement adapté aux pays disposant de peu de ressources. Sur la base des données disponibles, l'OMS a recommandé l'utilisation du vaccin chez les adultes de 18 ans et plus, à raison de deux doses administrées à un intervalle de deux à quatre semaines. En parallèle de la production locale du vaccin, le laboratoire chinois Sinovac s'est engagé avec l'Institut Pasteur à livrer 15 millions de doses d'ici la fin de l'année. En février dernier, le Président Abdelmadjid Tebboune avait annoncé que «le vaccin russe anti-Covid Sputnik V sera fabriqué en Algérie dans 6 à 7 mois».
«Ils existent bien évidemment des sceptiques, mais nous avons convenu avec nos amis russes de fabriquer ce vaccin», avait soutenu le Président de la République, rappelant que la fabrication de vaccins en Algérie «n'est pas chose nouvelle». Saidal compte produire on son unité de Constantine, à partir de septembre prochain, dans une première phase, 2,5 millions de doses de vaccins anti-Covid par mois, de type Sputnik V et Sinovac. Cette capacité pourra être augmentée en faisant appel à l'une des huit autres unités de production équipées et homologuées en Algérie pour réaliser le procédé de répartition aseptique «fill & finish» adopté, dans un premier temps, pour la production de ces deux vaccins. Pour le vaccin russe Sputnik V, Saidal devrait passer à la fabrication de la matière première, ce qui nécessitera plus de temps, a avoué le ministre. Il s'agit d'un partenariat stratégique avec l'institut de recherche russe, Gamaleya, qui s'étendra, également, à des produits de bio-technologie, notamment des médicaments d'oncologie qui coûtent à l'Etat 600 millions d'euros par ans.
Le vaccin produit par Saidal reviendra 45% moins cher qu'un vaccin importé actuellement, et sera 90% moins cher une fois la matière première produite localement. Cela fera une économie, pour le procédé «fill & finish» de plusieurs centaines de millions de dollars lorsqu'il s'agit de vacciner la population de tout un pays. Récemment, le ministre de l'Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, avait expliqué qu'il sera possible de gagner 5 à 6 dollars par dose, et lorsqu'on devra produire 50 millions de doses, cela fera 250 millions de dollars d'économie, «ce qui n'est pas négligeable». Le ministre a tenu à rassurer les citoyens algériens quant à la qualité des vaccins qui sont disponibles en Algérie attirant l'attention sur le fait que depuis le début des campagnes de vaccination à travers le monde, des milliards de personnes se sont fait vacciner, affirmant que s'il y avait un souci majeur engendré par l'administration de ces vaccins, il aurait été déjà signalé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.