Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Ghannouchi sur le départ ?    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Jusqu'à 46 degrés sur l'Ouest et le Centre    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Antony Blinken au Rwanda    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    On s'organise comme on peut    La Série A démarre aujourd'hui    Vahid Halilhodzic limogé    Zefizef «corrige» Lekjaâ    Un fleuron pour l'excellence technologique    Le Makhzen affame son peuple    L'Autorité nationale installée    Un policier assassiné    En constante amélioration    À doses homéopathiques    «Tebboune accorde un grand intérêt à la diaspora»    Le pays confronté à l'insécurité persistante    L'édition du retour...    Fondateur du roman algérien moderne    Echanges multiples    Wanda Nara sort la sulfateuse et menace le PSG    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Athlétisme : deux nouvelles médailles de bronze pour l'Algérie    Annaba: jeux de plage et concerts créent une ambiance estivale bon enfant    Coronavirus: 148 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    Les enfumades de Sebih à Chlef, un crime colonial ancré dans la Mémoire collective    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sahara occidental: Joe Biden appelé à soutenir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Des températures caniculaires annoncées samedi et dimanche sur l'Ouest et le Centre du pays    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    11e Festival de la chanson Chaâbi : prestations de quatre ténors confirmés du genre    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    L'heure de la convergence patriotique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tout comme l'UEFA, le CIO dit non à Infantino
Projet de Mondial tous les deux ans
Publié dans La Nouvelle République le 13 - 02 - 2022

Lors du dernier Conseil de l'Europe à Strasbourg qui a eu lieu fin janvier 2022, le président de la FIFA, Gianni Infantino, pour défendre son projet de Mondial tous les deux ans, s'est exprimé quelques minutes sur «le football du futur» tel qu'il l'imagine. «Le projet de Superligue a notamment été mentionné au cours de la séance du jour», a-t-il déclaré dans un premier temps. «Nous allons dans une direction où une petite partie a tout, et à l'inverse, une majorité n'a rien. En Europe, la Coupe du monde a quasiment lieu deux fois par semaine parce que les meilleurs joueurs évoluent sur ce continent».
«Les Africains pour qu'ils n'aient pas besoin de traverser la Méditerranée»
«Mais si nous pensons au reste du monde, on doit se demander ce que le football peut apporter», a-t-il souligné avant d'émettre des propos très douteux. «Nous devons trouver une façon d'inclure tout le monde. Les Africains pour qu'ils n'aient pas besoin de traverser la Méditerranée, nous devons donner de l'espoir. Nous devons offrir des opportunités en permettant à d'autres nations du monde d'y participer (ndlr : au Mondial)».
«C'était la déclaration qu'il ne fallait surtout pas faire», réagissent les experts internationaux en communication. Face à ce petit discours, venant d'un président d'une instance internationale du football, où les mots ont une valeur, mais aussi sont d'une extrême importance, c'est l'Afrique qui condamne ses propos. Un peu plus tard, le CIO suit l'UEFA et à son tour s'élève contre l'organisation d'un Mondial biennal et vote «non». C'est ainsi que lors de la 139e session du CIO tenue à la veille de l'ouverture des JO de Pékin, l'Algérien Mustapha Berraf, président de l'Association des comités nationaux olympiques africains, a pris la parole lors de la 139e session du CIO pour fustiger l'organisation d'une Coupe du monde de football tous les deux ans, qui causerait selon lui «des dommages considérables et mettrait le sport en danger».
Le CIO veut une «consultation plus large»
Pour lui, «les footballeurs, ne sont pas des robots, mais des humains. Il est inacceptable de voter 'Oui' sachant que les répercussions physiques et morales sur les joueurs risquent de faire très mal». Comme il a aussi déploré le creusement du fossé «entre les compétitions féminines et masculines». Il aura incontestablement saturation du calendrier sportif international. Et ce n'est certainement pas pour rien si «le CIO avait réclamé dès la mi-octobre une «consultation plus large» sur le projet de la Fifa, s'inquiétant de voir le football empiéter sur le territoire d'autres sports, l'irruption de ce sujet en pleine session pré-olympique reste très inhabituelle».
Les critiques visent d'abord Gianni Infantino
Le journal Eurosport.fr estime pour sa part que les critiques soulevées par Berraf et d'autres intervenants visent directement le patron de la Fifa, Gianni Infantino, lui-même membre du CIO. «Je vous demande de mettre un terme à cette incohérence avec nos valeurs olympiques et nos principes fondamentaux», a conclu le responsable algérien, soutenu par le Serbe Nenad Lalovic et l'ancien champion olympique sud-coréen de tennis de table Ryu Seung-min, ainsi que l'ex-champion olympique français du 110 mètres haies Guy Drut.
«Les Jeux d'été seraient frontalement concurrencés»
Quant à l'influent président de l'Association des fédérations internationales des sports olympiques d'été, Nénai Lalovic «La Fifa doit s'engager dans des pourparlers avec la communauté sportive internationale». Ruy Seung-min, vice-président de la Commission des athlètes du CIO, a pour sa part souligné que les Jeux d'été seraient frontalement concurrencés par un Mondial biennal.
«Les risques de burn out ou de blessure grave», alors qu'un Mondial est «quelque chose de superbe, auquel vous arrivez à participer une ou deux fois dans votre vie», rapporte Europsport.fr
Faut discuter avec Gianni
«Il y a un moment où les athlètes et leurs représentants doivent dire stop», a-t-il ajouté. Le président du CIO Thomas Bach a reconnu qu'il aurait aimé «discuter de cela avec le président de la Fifa». «Mais ce n'est pas possible parce qu'il a annulé sa visite à Pékin avant-hier», a-t-il déclaré.
«Si vous êtes d'accord, nous allons essayer de le contacter, une fois de plus, et nous allons transmettre ces commentaires», a-t-il conclu.
Une situation qui enflamme les discussions et les débats autour de la proposition du président de la FIFA. Quelle place faudra-t-il accorder à ces discussions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.