Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    Real : Un gros chèque pour le recrutement    Accidents de la circulation: 45 morts et 1245 blessés en une semaine    Organisation à Londres du Festival algérien des arts et de la culture "Dz Fest"    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Déclaration de politique générale du Gouvernement: Une politique sociale "efficiente" et "équitable"    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Médicaments: Aaon évoque avec une délégation du Snapo l'amélioration de l'approvisionnement    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Peaux de banane !    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    Le plan de Benzema    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Début de production d'énergie photovoltaïque vers la fin 2023
Solar 1000 MW:
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 07 - 2022

L'Algérie entamera, vers la fin de l'année 2023, la production de l'électricité
à partir de l'énergie solaire photovoltaïque, et ce, dans le cadre du
projet «Solar 1000 MW». C'est ce qu'a indiqué le directeur général de la
Société algérienne des énergies renouvelables «Shaems», Smaïl Mougari
dans une déclaration à l'APS.
«C'est la centrale de Beni Ounif à Béchar, d'une capacité de 30 MW, qui
pourrait réussir à produire les premiers kilowattheures solaires du projet
«Solar 1000 MW», vers la fin de l'année 2023 ou au plus tard en début de
2024», a-t-il ajouté.
L'électricité produite sera «exclusivement et entièrement «vendue à Sonelgaz,
sur une période de 25 ans», a fait savoir le même responsable.
En effet, l'appel d'offres pour la réalisation de «Solar 1000 MW» a été lancé
fin décembre dernier par le ministère de la Transition énergétique et des
Energies renouvelables. Mi-juin dernier, «Shaems» avait annoncé la prorogation
du délai de remise des offres et le report de l'ouverture des plis prévue
initialement le 30 avril 2022. Ce report vient en réponse à une demande
formulée par «la totalité des investisseurs locaux et internationaux», a justifié
M. Mougari estimant qu'il permettra d'avoir «plus de 40 investisseurs en
course» créant, ainsi, une concurrence qui «va tirer le tarif vers le bas».
Ainsi, le directeur général a expliqué qu'après l'ouverture des plis, «il faudra
une période minimum de six mois avant l'entame des travaux», correspondant
à la durée prévue dans le cahier des charges pour s'acquitter de l'étape
de clôture financière qui précède la signature des conventions de financement
par les banques. Cette période de clôture financière a pris plus de
deux ans dans d'autres pays tels que la Tunisie et l'Arabie saoudite, a-t-il
fait observer. Le responsable a relevé, également, que «le financement extérieur
présente plus d'avantages que le financement local», notamment pour
des projets «capitalistiques qui demandent beaucoup d'argent», à l'instar
du projet «Solar 1000 MW».
Ce dernier qui nécessite 1 milliard de dollars, ne représente que la première
phase du programme de 15.000 MW, exigeant un financement global de 15
milliards de dollars, «difficile à supporter localement», a-t-il soutenu.
Parmi les avantages du financement extérieur, «des crédits s'étalant jusqu'à
20 ans à des taux d'intérêt de 1 à 3%», alors que «toutes les banques commerciales
algériennes et même le Fonds national d'investissement (FNI),
proposent des crédits de 7 ans maximum à des taux d'intérêt de 5 à 6%, ce
qui n'est pas compétitif», a précisé le même proposable. Ce qui permettra
poursuit-il, un coût du kilowattheure «compétitif» par rapport à celui produit
à partir des énergies fossiles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.