La déclaration de politique générale du gouvernement n'est pas programmée : Une autre violation de la Constitution !    Les Rouge et Noir éliminés à Khartoum    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    La revanche des riches    Défaitisme    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Bouchareb ne va pas durer longtemps    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mise en service des barrages de Kissir et de Boussiaba
Jijel
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 03 - 2010

Ces deux ouvrages assureront l'alimentation en eau potable de l'ensemble des localités de la wilaya de Jijel et de nombreuses zones des wilayas limitrophes, de même qu'ils permettront l'irrigation de vastes superficies agricoles du littoral Est. Le barrage de Kissir, réalisé au niveau de l'oued éponyme en 30 mois par une entreprise serbe, dispose d'une capacité de retenue de 68 millions de mètres cubes pour un volume annuel régularisé de 48 millions de mètres cubes, tandis que la capacité de celui de Boussiaba, construit par un groupement d'entreprises luso-brésilien en 34 mois, atteint les 120 millions de mètres cubes. Ce dernier ouvrage donnera lieu au transfert annuel d'un volume de 80 millions de mètres cubes, dont 11 millions de mètres cubes destinés à l'AEP de toute la population de la zone d'El Milia et 96 millions de mètres cubes destinés à être transférés vers le barrage géant de Béni Haroun (Mila).
Sur site, M. Sellal a évoqué, dans ce contexte, la «finalisation d'un projet de réserves régionales, en cas d'années difficiles en matière de ressources hydriques, matérialisé par les grands barrages de Beni Haroun, pour l'Est du pays, de Koudiat Asserdoun pour le centre et de Oued Gargar pour l'ouest algérien».
Non loin de Kissir, le ministre a inspecté le chantier de réalisation d'une station de traitement attenante au barrage, où il a exigé de l'entreprise étrangère en charge de sa construction «d'activer la cadence des travaux» de manière à permettre, dès le mois de juillet prochain, aux populations de la commune d'El Aouana, de bénéficier de l'eau potable.
Dans la commune de Djimla, Abdelmalek Sellal a présidé au lancement des travaux de construction du barrage de Tabellout (180 millions de mètres cubes) et de son système de transfert vers les Hauts-Plateaux sétifiens, confié à une entreprise turque.
Le ministre des Ressources en eau s'est ensuite rendu à Irdjane (El Ancer) où il a visité le site d'un futur barrage devant être lancé en travaux en 2011. Cet ouvrage d'une capacité de 62 millions de mètres cubes aura, selon les explications fournies in situ, la particularité de se remplir deux fois par an en raison d'une forte pluviométrie, dans cette zone, et de la présence d'un bassin versant d'une importante superficie.
Après s'être enquis, à Jijel, du fonctionnement d'une station d'épuration des eaux usées, réalisée par un groupement algéro-autrichien, M. Sellal a procédé à la mise en service d'une station de pompage au lieudit Chréa, dans la commune de Ziama Mansouriah, destinée à l'AEP d'une population de 3 000 habitants à raison de 10 litres par seconde. «L'Algérie a réalisé des avancées considérables grâce à la réalisation de pas moins de 56 barrages dont les plus récents ont été dernièrement mis en service dans les wilayas d'El Tarf et de Tebessa, permettant au pays d'augmenter de manière significative les réserves en eau du pays», a rappelé le ministre, soulignant les efforts de l'Etat pour les secteurs stratégiques.
S'agissant des stations de dessalement d'eau de mer, M. Sellal a fait part de la politique du Gouvernement destinée à régler les problèmes sur le long terme, pour parer aux années difficiles et faire face aux répercussions des changements climatiques.
M. Abdelmalek Sellal a par ailleurs évoqué au cours de sa visite à Jijel, la problématique de lagestion des réseaux d'eau potable et d'assainissement et les expériences tentées, dans le cadre de contrats de partenariat, avec des entreprises spécialisées étrangères, dans plusieurs grandes villes. Le ministre a souligné, à ce propos, que les autorités algériennes se montreront «rigoureuses et exigeantes» en matière d'objectifs et de qualité des prestations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.