Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Ces partis à candidats «extra-muros»    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Souk Tleta: L'eau dessalée arrive
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 08 - 12 - 2010

Les premiers essais de la mise en service de la station de dessalement de Ouled Benayad dans la commune de Souk Tleta (60 kilomètres au nord de Tlemcen) débuteront le mois de février de l'année prochaine, a-t-on appris avant-hier auprès du directeur de l'hydraulique de la wilaya de Tlemcen, M. Kies Mohamed.
Cette station de dessalement d'eau de mer, d'une capacité de 200.000 m3/j, alimentera en AEP les communes de Ghazouet, Souahlia, Tient, Dar Yaghmorassen, Nedroma, Dejabala, Maghnia, Hammam Boughrara, Bab Assa, Souani, Souk Tleta, Marsat Ben M'hidi, M'cirda Fouaga, Sabra, Sidi Medjahed, Beni Boussaïd, Bouhlou et Zenata, soit près de 310.000 habitants. «La mise en service très prochainement de cette infrastructure réalisée dans le cadre d'un programme de développement et de renforcement du couloir ouest de la wilaya permettra, dans une large mesure, de décompresser la situation en matière d'approvisionnement en eau potable et de mobiliser d'autres ressources», nous dira M. Kies. Ainsi, dans la perspective, le couloir ouest de Maghnia - Nedroma - Bab Assa - Ghazaouet – Marsat Ben M'hidi) de la wilaya, qui était de tout temps le point noir de la wilaya, compte tenu de sa dépendance en grande partie du barrage de Beni Bahdel, connaîtra une auto desserte consécutivement à la mise en service de la station de dessalement de Souk Tleta.
Parallèlement à cette infrastructure réalisée par le groupement Malakaf (Malaisie) et compte tenu du déficit important de la pluviométrie qui s'est répercutée négativement sur les ressources superficielles et souterraines, la mise en valeur de la ressource souterraine et non conventionnelle constitue pour les services hydrauliques une autre alternative à l'effet de juguler le déficit en eau permettant ainsi de soutenir le développement socioéconomique de la région qui est en constante croissance. A cet effet, des dizaines de forages profonds (700 à 1200 m de profondeur) ont été réalisés à Beni Boussaïd (Zouia, M.Salah, Rouban, B.Boussaïd), Nakhla et Bouhlou.
Par ailleurs, un grand programme de rénovation des réseaux d'adduction et de distribution et de renforcement des capacités de stockage a été mis en œuvre par la direction de l'hydraulique, apprend-on. Il s'agit des adductions et équipements des forages de Sidi Senouci, Sidi Gor, Sidi M'barek, Aricha, Sebâa Chioukh, Aïn Tellout, El-Gor, Aïn Ghorab, Sebdou, Zouia, Djebala, ainsi que des ouvrages de stockage (d'une capacité totale de 11.500 m3) pour les communes de Beni Boussaïd, Sidi Djilali, Aïn Ghoraba, Beni Smaiel, Sebdou, Aïn Tellout, El Gor, Aricha, Azail, Beni Bahdel, Beni Snous et Bouihi. «Un bilan a été élaboré à travers les différents programmes réalisés. Malheureusement, nous avons remarqué que les aspects liés à la gestion, gardiennage, entretien des ouvrages, petits barrages et retenues collinaires et l'utilisation rationnelle de la ressource mobilisée n'ont pas été pris en charge par les fellahs. Ainsi, ces ouvrages se sont retrouvés livrés à la nature sans aucune forme de gestion et l'utilisation de l'eau se fait d'une manière anarchique. Les services de l'APC devront s'impliquer dans cette politique par la prise en charge directe de la gestion, le gardiennage et la vente d'eau d'irrigation dont sa finalité sera sans aucun doute l'utilisation rationnelle et optimale de nos ressources en eau, la pérennité de nos ouvrages et des recettes pour l'APC», ajoutera M. Kies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.