Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Syrie s'enfonce dans la violence : Un attentat fait 12 morts et 48 blessés à Damas
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 29 - 08 - 2012

Au moins douze personnes ont été tuées et 48 autres blessées, hier mardi, dans l'explosion d'une voiture piégée durant des funérailles
dans la banlieue sud-est de la capitale syrienne, selon un bilan provisoire.
Cet attentat à la voiture piégée survenu à Jaramana, une localité habitée majoritairement de chrétiens et de druzes, visait les funérailles de deux partisans du régime, morts la veille lors d'explosions à Damas. La situation n'a ainsi guère évolué, sinon empiré en Syrie où les combats entre forces armées du régime et l'opposition font rage dans plusieurs villes du pays, particulièrement à Damas et Alep où les forces gouvernementales pilonnent les positions de l'Armée syrienne libre (ASL). Tous les efforts déployés pour mettre fin aux hostilités sont restés pour le moment vains, alors que la mission d'observation de l'ONU a déjà quitté le pays.
La violence des combats et le jusqu'au-boutisme des deux camps font craindre, par ailleurs, une complication de la mission de M. Lakhdar Brahimi, qui doit officiellement remplacer à la fin du mois M. Kofi Annan, qui avait démissionné de son poste de médiateur du SG de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie. Une situation d'autant préoccupante que le ministre syrien des Affaires étrangères a accusé les Etats-Unis d'être «l'acteur principal» qui encourage les rebelles à combattre le régime de Bachar al-Assad. «Nous croyons que les Etats-Unis sont l'acteur principal contre la Syrie et les autres sont des instruments», déclare Walid Mouallem, qui a précisé que les Américains utilisent la Syrie pour contrer l'influence de l'Iran au Moyen-Orient et ont exagéré les capacités nucléaires de Téhéran dans le but de vendre des armes aux pays du Golfe.
Par ailleurs, et face à certaines déclarations de dirigeants européens sur le soutien d'un gouvernement formé par l'opposition, Bruxelles a réagi hier mardi en estimant que cette éventualité n'est pas du ressort de l'UE. Dans une déclaration du porte-parole de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, M. Michael Mann a déclaré que ‘'l'Union européenne en tant que telle ne reconnaît pas les pays et les gouvernements''. Cité par l'agence russe Ria Novosti, il a précisé que ‘'ce sont ses pays membres qui le font''. M. Mann répondait en fait à des journalistes qui lui avaient demandé de commenter la déclaration du président français François Hollande qui avait appelé l'opposition syrienne à former un ‘'gouvernement provisoire, inclusif et représentatif'' et s'était dit prêt à le reconnaître. La veille, le président français avait fustigé la position de la Russie et la Chine sur le dossier syrien. La Russie a, quant à elle, réaffirmé mardi qu'elle maintenait en Syrie où elle possède une petite base navale à Latrous ses experts militaires. C'est le chef d'état-major de l'armée russe, Nikolaï Makarov, qui a souligné que Moscou n'avait aucune intention de retirer ses conseillers militaires de Syrie et y poursuivait ses activités. «Pourquoi êtes-vous aussi inquiets au sujet de la Syrie?», a lancé le général Makarov à des journalistes qui l'interrogeaient sur des informations faisant état d'un retrait des conseillers militaires russes de Syrie. «Tous nos plans se déroulent comme prévu et personne n'est parti», a ajouté M. Makarov, cité par Itar Tass. «Il me semble pour l'instant prématuré de tirer des conclusions en disant que nous nous sommes sauvés de là-bas», a-t-il souligné.
Au Caire, le SG de la Ligue arabe Nabil Al Arabi avait rencontré lundi des représentants de l'opposition syrienne, représentée par 14 organisations et coalitions politiques, civiles et militaires. Samir El Aita, représentant du «Forum démocratique syrien» a déclaré à l'issue de la rencontre que la délégation a demandé à M. Al Arabi et à toutes les parties concernées d'aider l'opposition syrienne à «réaliser les objectifs de la phase transitoire». Il a également souligné que les premières déclarations faites par M. Lakhdar Brahimi prouvent qu'il «a pris connaissance du document de la phase transitoire approuvée par l'opposition». En outre, l'opposition syrienne a fait part au secrétaire général de la Ligue arabe de la revendication de «l'armée libre» syrienne sur la nécessité d'»unifier les efforts de soutien financier et militaire des pays arabes et occidentaux».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.