Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Real : Valverde a dit non au PSG    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Contradictions ?    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    219 Commissions rogatoires émises    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Ain Defla: la pièce théâtrale "Hna ou Lhih" au festival de Mostaganem    CNAL: le projet de loi sur le statut de l'artiste "prêt en 2023"    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Saisie de quantités importantes de cigarettes dans les wilayas d'El Oued et d'Illizi    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ghardaïa : Les commerçants suspendent leur grève
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 08 - 01 - 2014

Le malaise est toujours perceptible chez les deux communautés antagonistes qui craignent que cette crise perdure en dépit de l'annonce de la suspension de la grève des commerçants qui a été annoncée hier par les quatre éléments composant la cellule de coordination et de suivi, représentée par M. Siousiou Mustapha, président de l'Union générale des commerçants, M. Babaz Khoudir, membre de la Ligue des droits de l'homme, M. Babaoumoussa Hammou, porte-parole du FFS, et de M. Chekebkeb Salah, représentant les notables de la commune de Ghardaïa. Selon les membres de ce comité de coordination et de suivi, seul chargé de négocier avec les autorités au nom des commerçants issus de la communauté mozabite, la suspension de la grève et la réouverture des commerces, qui prendra effet à compter de ce mercredi, n'est que temporaire. Elle ne durera que 30 jours, c'est-à-dire le temps nécessaire pour voir les résultats quant à l'application sur le terrain des promesses concernant les revendications qui ont été soulevées lors de la rencontre des notables avec le Premier ministre, à savoir le renforcement de la sécurité, juger les officiers et agents de police accusés d'avoir pris position avec les jeunes malékites. Dédommager tous les commerçants dont les magasins ont été pillés et incendiés. De même pour les habitations.
Dans toute la ville de Ghardaïa, la sécurité est nettement renforcée depuis près d'une semaine. Toute la ville est sous haute surveillance, gendarmes et policiers… Aucun coin n'est laissé sans surveillance. Aujourd'hui, tout est fait pour que la situation revienne à la normale. N'empêche que selon des témoignages, certains écoliers mozabites, parmi ceux qui avaient repris le chemin de l'école hier matin, ont été agressés dans l'enceinte même, ainsi qu'à l'extérieur des deux collèges «Ourida meddad» et «Abderrahmane Ibn Rostom», et ce au vu et au su des policiers qui sont positionnés devant ces établissements. Devant de telles situations douloureuses, comment arriverons-nous à faire prévaloir les valeurs de cohérence, de concorde et de dialogue en tant que solution pour sortir de cette crise ? C'est encore le flou total.
Depuis 12 jours, aucun commerce n'avait ouvert et des écoliers ont boycotté les cours. Depuis le 27 décembre dernier, les commerçants de la communauté mozabite ont, sur appel de l'Union générale des commerçants de la wilaya de Ghardaïa, baissé leur rideau. Depuis, Ghardaïa donne l'image d'une ville fantôme. Depuis peu, deux délégations représentant les deux communautés en conflit depuis bientôt deux semaines ont été reçues par Sellal et la ministre de la Solidarité nationale et de la Famille, Mme Souad Bendjaballah, dans le but de mettre en application sur le terrain les mesures d'urgence prises à l'initiative du président Bouteflika, d'apaiser la situation entre les antagonistes et étudier les revendications de la population locale, particulièrement celle ayant souffert durant les derniers regrettables événements. Aujourd'hui sur le terrain, les Mozabites semblent visiblement refuser les médiations, que ce soit celle de Sellal, (du fait qu'elles n'ont pas donné les résultats assurés), celle du représentant du ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, ou celle de la délégation qui a été dépêchée à Ghardaïa par le Haut Conseil islamique (HCI).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.